Chauffage urbain à Bordeaux : Egis remporte la maîtrise d’oeuvre du réseau de chaleur et de froid de la ZAC Saint-Jean Belcier

L’établissement public d’aménagement de Bordeaux Euratlantique (EPA) et la Communauté urbaine de Bordeaux sont chargés de développer un grand réseau de chaleur et de froid qui desservira le quartier de Saint-Jean Belcier à Bordeaux. Egis assurera la conception et la maîtrise d’oeuvre de ce réseau, pour le compte de Mixener et Idex infra, retenus comme délégataires du service public de ce réseau.

Un réseau qui valorise la récupération de l'énergie

Le développement de réseaux de chauffage urbain, approvisionnés en énergies primaires, est un des fers de lance de la politique énergétique de la métropole bordelaise, responsable de la gestion des réseaux de chaleur depuis le 1er janvier 2015.
Situé dans le périmètre de l’opération d'intérêt national Bordeaux Euratlantique*, ce réseau de 16 km alimentera 620 000 m² de bâtiments. Il desservira ainsi près de 80 % des constructions de la ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier, les immeubles collectifs situés à proximité de son tracé (quartiers Amédée Saint-Germain et Sainte-Croix) et les secteurs de projets urbains appelés à se développer à Bègles, le long de la Garonne.
Ce réseau sera particulièrement innovant puisqu’il valorisera les calories issues de l’incinération des ordures ménagères de l’usine Astria à Bègles. Il affichera ainsi un ratio exceptionnel, de l’ordre de 90 %, en matière d’utilisation d’énergies renouvelables et de récupération.
*Bordeaux-Euratlantique est aujourd'hui une des plus grandes opérations d’aménagements en France. Couvrant l’aire d’influence immédiate de la gare Saint-Jean de Bordeaux, cette Opération d'Intérêt National (OIN) a pour ambition de faire accéder l’agglomération bordelaise au rang de métropole européenne.

Une maîtrise d'oeuvre complète signée Egis

Le marché de maîtrise d’oeuvre confié à Egis porte sur la conception du réseau de chaleur et de froid, depuis l’unité d’incinération de Bègles jusqu’au raccordement des immeubles et l’équipement des sous-stations. Il comprend également la conception des équipements de la chaufferie de secours, au sein d’un bâtiment mis à disposition par l’EPA, et la constitution des dossiers de demande de subventions publiques.