Egis et ICAD développent une activité conjointe au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Egis et ICAD ont signé à Paris en fin d’année un accord visant à développer une activité commerciale conjointe au Moyen Orient et en Afrique du Nord.

Ce partenariat a été signé par Cédric Barbier, Directeur général de la filiale d’Egis spécialisée dans le domaine de l’aviation et Sh. Mohammed Bin Laden, Président d'ICAD.

Les deux sociétés coopèrent déjà autour d’un projet d’intégration et de mise en service des systèmes de gestion du trafic aérien et de communication, navigation et surveillance de la nouvelle tour de contrôle de l’un des plus grands aéroports du Moyen-Orient. Elles présentent en effet de fortes synergies dans leurs activités d’ingénierie des systèmes pour l’aviation et notamment dans la conception, l’intégration et la validation de systèmes pour les aéroports et le contrôle aérien.


A travers cet accord, les équipes des deux entreprises entendent renforcer les liens qui les unissent et développer des synergies afin de proposer des solutions qui puissent répondre aux attentes des secteurs de l’aviation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.


Cet accord souligne “la volonté de proposer conjointement des solutions performantes aux acteurs des aéroports et de la gestion du trafic aérien dans une zone où la croissance du trafic aérien s’établit autour de 5% par an pour l’Afrique et affiche des valeurs à deux chiffres pour le Moyen-Orient. Des projets aéroportuaires ambitieux voient le jour à Djeddah, Riyadh, Dubaï, au Koweït, à Bahrein ou encore dans d’autres plateformes d’envergure de la région” a déclaré Cédric Barbier.


Ce nouvel accord est un signal fort de la stratégie d’Egis de développer ses activités dans la zone et notamment au Moyen-Orient au moment même où le groupe agrandit son équipe de spécialistes de l’aviation basée sur place vers un nouveau bureau régional à Dubaï. Egis a une présence de longue date au Moyen-Orient où le groupe a réalisé des projets significatifs dans l’aviation depuis 1975. Il s’agit par exemple du design et de la maîtrise d’oeuvre de la base aérienne Al Udeid (1980), du design d’un nouveau terminal pour l’aéroport de Djeddah (2008), ou encore des audits techniques et financiers menés pour le nouvel aéroport international de Doha au Qatar (2007).

© Elias Nehme