Egypte : Ligne 3 du métro urbain du Caire

Egis déploie ses compétences d’ingénierie système en métro urbain lourd  pour la phase 3 de la ligne 3 du métro du Caire, dans le cadre d’un groupement d’ingénierie franco égyptien.

Le groupement, composé des ingénieries françaises Systra (mandataire) et Egis, ainsi que des bureaux d’études égyptiens ACE et EHAF, remporte la mission de General Consultant pour la phase 3 de la troisième ligne de métro du Caire, incluant visa des études et supervision des travaux jusqu’à leur réception.

Avec une population qui devrait atteindre 20 millions d’ici 2022, Le Caire est l’une des plus grandes villes du monde. Le gouvernement égyptien a très vite saisi l’importance stratégique de développer un réseau efficace de transport à l’échelle de la métropole.

Commencée en juillet 2007, la Ligne 3 complète l’offre de transport du Caire (précédemment dotée de 2 lignes actives de métro) et permet au réseau de métro de prendre un nouvel essor. Elle reliera les deux rives du fleuve et soulagera une des artères les plus congestionnées de la ville.

Comportant deux branches (dédoublement sur la rive ouest de la ville), la ligne s’étendra à terme sur 43,5 km, depuis l’Aéroport du Caire au nord-est jusqu’à Rod El-Faraq au nord et l’Université au sud, traversera le centre-ville et passera sous le Nil. Sur 33 stations, 23 seront souterraines.

Une ligne de métro en 4 phases

La réalisation du métro Ligne 3 a été divisée en 4 phases :

  • La phase 1, inaugurée en 2012, est le tronçon central, reliant en souterrain 5 stations entre Attaba et Abbasia.
  • La phase 2 parcourt les 7,8 km de la station d’Abbasia à Haround El Rashied, comprenant 4 km en souterrain. Entre Abassia et la Foire du Caire, les entreprises utilisent des tunneliers (TBM) pour forer les tunnels avec une section externe de 9,15 m et interne de 8,35 m, pour permettre aux rames de se croiser. De la Foire du Caire à El Ahram, ce sont des tunneliers à pression de terre (EPBM) qui sont utilisés.
  • La phase 3  (objet du contrat),  prolonge la ligne 3 vers l’Ouest, depuis Abbassa. Après avoir franchi le Nil, la ligne  se dédoublera  pour desservir à la fois  le Nord et le Sud de la rive ouest du fleuve.  Cette phase comporte une quinzaine de stations pour une  longueur de 18 km. Son tracé sera majoritairement souterrain  (10 km) mais comportera quelques tronçons aériens    (6 km). L'essentiel de la phase 3 sera réalisé au tunnelier (en particulier sous le Nil), et comportera, sur les parties les plus à l'Ouest, une section en tranchée couverte et une section en viaduc.
  • La phase 4 prolongera la ligne, à partir de Haround El Rashied jusqu’à l’aéroport du Caire.

Une expertise métro valorisée

D’un montant d’environ 60 M€, le contrat comprend d’une part le visa des études d’exécution, et d’autre part la supervision des travaux, incluant le pilotage, le contrôle de la planification, la coordination des différents métiers, la surveillance des travaux et la mise en service.

Cette prestation de General Consultant est réalisée par une équipe multidisciplinaire couvrant les sujets de Génie Civil et d'Equipements, incluant la fourniture de nouvelles rames.

Prévue pour durer 8 ans, cette phase 3 mobilisera les équipes d’Egis spécialisés dans les problématiques Systèmes des métros. Avec ce nouveau contrat, Egis démontre une fois encore toute son implication dans les grands projets de transports urbains à travers le monde, notamment dans les grandes métropoles aux trafics voyageurs particulièrement denses.

Chiffres clés

Ligne 3 : Aéroport du Caire à Rod El Faraq /Université du Caire

  • Longueur : 43,3 km
  • Passage souterrain : 30,2 km
  • Nombre de stations : 33 (dont 23 en souterrain)
  • Voyageurs/j (2022) : 2,7M