Jordanie : Egis signe un accord stratégique dans le domaine de l’eau

Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis  a signé un accord avec le gouvernement jordanien pour l’amélioration du service d’eau potable dans les gouvernorats Nord de Jordanie. Ce projet, pour lequel Egis fournit une assistance technique auprès de la Yarmouk Water Company (YWC), va répondre aux problématiques de pénuries en eau potable en Jordanie et à l’arrivée massive de réfugiés syriens depuis 2011. 

Le contrat bénéficie de la part du gouvernement français d’un fonds d’étude et d’aide au secteur privé (FASEP).

La Yarmouk Water Company gère 80 Mm³ d’eau par an. D’ici 2030, 30 Mm³/an supplémentaires seront nécessaires pour respecter la demande en eau potable dans les gouvernorats du nord de la Jordanie (Irbid, Mafraq, Jerash et Ajloun).

Depuis le début du conflit armé en Syrie en 2011, l’afflux de réfugiés a accéléré la détérioration du service d’alimentation en eau, qui présentait déjà des faiblesses liés à une demande d’eau croissante, des ressources limitées et un ratio élevé de pertes sur le réseau de distribution (Non-Revenue Water ou NRW).

Dans ce contexte, la Yarmouk Water Company (YWC) a décidé de mettre en place un programme durable d’amélioration de la capacité d’approvisionnement en eau dans chacun des gouvernorats concernés.

Pendant une durée de 14 mois, les équipes Eau d’Egis, en partenariat avec VINCI Construction Grands Projets, vont mobiliser l’ensemble de leurs compétences techniques afin d’accompagner le maître d’ouvrage dans la gestion de ce vaste projet.

Cela passe par la réalisation de travaux sur les réseaux existants (diagnostic, priorisation, renouvellement, réhabilitation), mais aussi par la mise en place d’outils d’aide à l’exploitation et à la gestion patrimoniale, par la collecte d’informations (mesures sur le réseau) et l’interprétation des données via la mise en place d’indicateurs.

 

Un projet aux multiples enjeux

Le projet mis en place dans le cadre du FASEP concernera deux zones pilotes, une zone rurale et une zone urbaine. Sur chacune de ces zones, le projet est composé de 3 phases :

1. Exploitation du réseau et réduction de l’eau non comptabilisée

  • améliorer la capacité d’exploitation du réseau
  • améliorer la qualité des services d’approvisionnement en eau et les revenus de la YWC dans quelques zones d’approvisionnement en eau (réduction de la NRW).

2. Gestion des actifs

  • améliorer la capacité de la YWC à gérer son patrimoine de distribution et production
  • optimiser la maintenance et les plans de rénovation dans certaines zones d’approvisionnement en eau

3. Gestion de la performance

  • améliorer l’efficacité énergétique et réduire les coûts de pompage de la YWC dans certaines zones d’approvisionnement en eau
  • développer et tester des approches et des méthodes innovantes, mesurables, basées sur la performance, pour réduire effectivement l’eau non comptabilisée