Le contrôle aérien se modernise en Thaïlande

Plus 104 % : c’est l’augmentation de trafic aérien attendue en Thaïlande d’ici 2026. Répondre à cet essor passe par une modernisation des systèmes de gestion du trafic aérien afin de gagner en capacité et en performance. Un projet d’envergure dans lequel Egis apporte ses compétences en sécurité.

La Thaïlande prévoit un doublement de son trafic aérien dans les dix prochaines années. Aujourd’hui, les 6 principaux aéroports du pays gèrent un trafic total de plus de 100 millions de passagers par an.

En réponse à cette croissance, le prestataire de services de la navigation aérienne de Thaïlande AEROTHAI a initié un projet de long terme visant à améliorer les infrastructures et les systèmes de gestion du trafic aérien et de communication, navigation et surveillance (ATM/CNS) à l’échelle nationale.

Dans le cadre de ce projet, Egis et sa filiale de conseil pour l’aviation Helios apportent leur expertise technique en matière de sécurité et de Facteurs Humains, associée à l’expertise opérationnelle de contrôleurs aériens d’Irish Aviation Authority, partenaires du groupement.

« La multiplicité des infrastructures constitue un défi important dans ce projet puisque la Thaïlande est équipée de 5 centres de contrôle aérien d’approche, 36 tours de contrôle, 7 unités de contrôle pour la Défense, ainsi que du centre de contrôle régional de Bangkok. Ceux-ci vont tous progressivement être équipés d’un nouveau système de gestion du trafic aérien et faire l’objet d’une modernisation de leurs systèmes d’automatisation et de communication. » indique Glen Smith, consultant principal d’Helios.

Toute la difficulté du projet consiste à réaliser des études de sécurité en amont de la phase de transition vers ces nouveaux systèmes et infrastructures, avec des environnements opérationnels très différents et pour des besoins très différents. » En effet, les évolutions vont concerner aussi bien de petits aérodromes que les hubs internationaux et domestiques.