Nous rejoindre
Vous souhaitez donner du sens à votre métier, vous investir dans de grands projets de développement, donner un élan international à votre carrière…

Le Pont Citadelle à Strasbourg remporte le Grand Prix National de l’Ingénierie 2016

Jeudi 20 octobre 2016 – L’équipe  lauréate d’Egis* s’est vu décerner le Grand Prix National de l’Ingénierie 2016** pour leur conception du  Pont Citadelle à Strasbourg. La cérémonie de remise des prix s’est tenue cette année au ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Cette prestigieuse distinction vient une fois de plus saluer l’ingéniosité et la forte valeur-ajoutée d’Egis en matière de conception d’ouvrages urbains.

Réalisé sous maîtrise d’ouvrage de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), le Pont Citadelle s’inscrit dans le grand projet d’extension de la ligne D du tramway strasbourgeois vers la ville frontalière de Khel en Allemagne. Il a été conçu pour permettre au tramway de traverser le bassin Vauban, sans engager le gabarit navigable, pour rejoindre la ville de Kehl. Sa réalisation a été confiée au groupement GTM Hallé/Eiffage Construction Métallique.

Livré à la fin de l’été, avec une mise en service prévue en avril 2017,  le pont Citadelle permettra au tramway et aux modes doux de transport (piétons, cycles) d’irriguer  la future ZAC Deux Rives qui se dressera sur les anciennes parcelles du Port Autonome de Strasbourg, et dont le programme d’aménagement est actuellement à l’étude.

Des contraintes techniques transformées en atouts

L’ouvrage est un pont métallique à arc supérieur supportant un tablier suspendu courbe, d’une portée de     163 m entre axes des culées. Si l’épure adoptée pour l’arc affirme une volonté architecturale forte, ses formes constituent aussi une réponse technique à l’analyse des efforts auxquels il est soumis.

« Toute l’innovation du Pont réside dans la recherche d’une géométrie optimale du point de vue de l’équilibre des efforts », précise Jean-Bernard Nappi, architecte DPLG interne à Egis, responsable du traitement architectural de l’ouvrage.

En raison des contraintes urbaines des deux rives, le tracé en plan est très courbe au droit du franchissement du bassin Vauban. L’implantation de l’arc, la largeur du tablier et la répartition des suspentes permettent de dégager les gabarits imposés pour les circulations tramway et piétonne. Ils aboutissent également à un parfait équilibre des efforts entre l’arc et le tablier.

Une conception intégrée

« L’ouvrage est le fruit d’une conception très intégrée entre architecte et ingénieurs, souligne Claude Le Quéré, ingénieure Ouvrage d’Art à Egis, en charge de la conception du Pont Citadelle. Toute la démarche de recherche de forme a associé les contraintes techniques et la vision esthétique, avec une intention de sobriété et une recherche d’élégance de l’ouvrage, en harmonie avec le projet d’urbanisation future de la zone. »

Les équipes Ouvrage d’Art et Ferroviaire d’Egis ont agrégé leurs  compétences pour traiter de manière optimale toutes les interfaces avec le tramway : choix d’un tracé compatible, choix du type de pose de voie, prise en compte des critères de déformabilité aux abouts de l’ouvrage, intégration des équipements ferroviaires.

Le Pont Citadelle fait désormais partie du paysage strasbourgeois et répond à l’ambition de l’Eurométropole de réaliser un pont emblématique, capable de servir d’ancrage à la revalorisation et à l’urbanisation d’une partie de la zone portuaire de Strasbourg.

 

* L’équipe Egis est constituée de Jean-Bernard NAPPI, architecte DPLG, Claude LE QUÉRÉ, Alexandros GIANNOPOULOS, ingénieurs Ouvrages d’Art, Nabil YAZBECK et Frédéric MENUEL, expert Ouvrages d’Art à Egis.

** Ce concours est lancé par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, le Ministère du Logement et de l’Habitat Durable (CGEDD) et par le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique (Direction Générale des Entreprises – DGE), en partenariat avec Syntec-Ingénierie et en association avec le groupe Le Moniteur.