Lignes à grande vitesse Sud Europe Atlantique et Bretagne Pays de la Loire

Egis, acteur de la grande vitesse en France

Le 2 juillet 2017, la ligne Sud Europe Atlantique permettant de relier Paris à Bordeaux en 2h05 et la ligne Bretagne Pays de la Loire permettant de relier Paris à Rennes en 1h30 ont été mises en service. Egis, membre de groupement COSEA a réalisé la conception, la réalisation des ouvrages complexes et l’ensemble des procédures administratives de la LGV SEA et les études d’exécution d’infrastructure pour la LGV BPL.

Des projets de grande ampleur

Le projet de LGV Sud Europe Atlantique est né de la volonté d’améliorer le réseau ferroviaire de l’Ouest français. Cette LGV, d’une longueur totale de 302 km reliant Tours à Bordeaux est en fait le prolongement de la branche sud de la LGV Atlantique vers le Sud-Ouest. Elle permet de relier rapidement l’Île de France, le Centre, le Poitou-Charentes et l’Aquitaine, et de nettement améliorer les temps de voyage dans la région bordelaise. Le coût de ce projet de grande ampleur s’élève à 7 800 000 M€. Les travaux ont débuté en 2007 et l’objectif initial était d’ouvrir cette ligne au 31 juillet 2017. Finalement cet objectif a été amélioré, la ligne a été mise en service 1 mois plus tôt que prévu. La création de la LGV Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux (LGV SEA) est un des plus importants projets ferroviaires à l’échelle européenne.

Le projet de LGV Bretagne - Pays de la Loire s’inscrit dans le prolongement de la LGV Atlantique Paris-Le Mans mise en service en 1989 vers Rennes et Nantes. Il a consisté en la création de 182 km de ligne nouvelle entre Le Mans et Rennes, 32 km de raccordement et 2 bases travaux. Avec une vitesse d'exploitation de 320 km/h, cette ligne nouvelle permet de réduire de manière significative Ie temps de parcours entre Paris et Rennes, ramenant à moins d'1h30 la durée du trajet entre ces deux villes, soit un gain de temps estimé de 37 minutes.

Egis, acteur des lignes SEA et BPL depuis plus de dix ans

La ligne à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire

Sur la ligne BPL, Egis était en charge de réalisation des études d’exécution d’infrastructure ainsi que le pilotage global, le contrôle externe, le contrôle de cohérence et la synthèse des études. 

Outre la production des études d’exécution d’infrastructure, Egis a réalisé, en 2006 lors du lancement du projet, une étude d’impact sur l’environnement visant à reconnaitre le projet comme utilité publique. De 2003 à 2010, Egis est également intervenu sur le projet dans le cadre de l’avant-projet sommaire de la ligne qui comportait plusieurs phases et qui a abouti à un dossier technique comportant des estimations de coûts d’investissement et une analyse des risques du projet en phase de construction.

Des prestations qui affirment la plus-value d’Egis en matière d’études sur l’un des plus grands projets ferroviaires européens.

La ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Réseau ferré de France (RFF) a attribué le contrat de concession de cette ligne au groupement LISEA, composé de Vinci, de la Caisse des Dépôts (et sa filiale CDC Infrastructure) et d'AXA Private Equity. Par la suite, LISEA a confié la conception et la réalisation des ouvrages au groupement COSEA, comprenant un sous groupement d’ingénierie composé d’Egis, Systra, Arcadis et IUR Vinci.

Sur cette ligne, en addition de sa mission principale de conception et réalisation des ouvrages de la ligne au sein du groupement COSEA, Egis est intervenu sur le projet à plusieurs reprises pour diverses missions. En 2006, Egis était notamment en charge de la mise à jour de l’avant-projet sommaire et en 2010, Egis a réalisé une étude du dimensionnement des installations fixes de traction électrique. Egis a également porté les dossiers de procédure de la totalité de la ligne (Dossier Loi sur l’Eau, dossier défrichement, dossier ICPE…) et a assuré la conception de la plus part des ouvrages exceptionnels dont l’ouvrage le plus remarquable de cette ligne TGV le Viaduc sur la Dordogne, d’une longueur de plus de 1300 mètres avec des fondations à plus de 40 mètres de profondeur. La partie étude conception aura duré 4 ans et a mobilisé en moyenne plus de 200 collaborateurs d’Egis sur cette période, voire 300 au pic de l’activité puis une cinquantaine de personnes lors de la phase travaux.

Ces différentes missions sur ces deux projets d’envergure pendant plusieurs années ainsi que la participation de nombreux collaborateurs démontrent la maîtrise d’Egis dans le ferroviaire à grande vitesse et font d’Egis un acteur incontournable de la grande vitesse en France.