Lyon Part-Dieu, cœur des mobilités métropolitaines

Une gare deux fois plus grande, des espaces publics plus confortables, une intermodalité renforcée… Le quartier d'affaires de la Part-Dieu se réinvente en hub métropolitain, plus accueillant et plus pratique en 2023. Egis est mobilisé pour la mutation de ce centre névralgique qui conjuguera urbanisme, mobilité et immobilier.

Point névralgique de l’activité métropolitaine, le pôle d’échanges multimodal Lyon Part-Dieu assure la convergence de tous les modes de transports : trains grandes lignes et TER, réseaux de métro, tramway, bus, cars interurbains, taxis… aux côtés de nombreux sièges sociaux, commerces, hôtels, restaurants et équipements culturels ou sportifs. Il comptabilise au total quelque 2 200 établissements, 45 000 salariés et plus de 500 000 déplacements quotidiens. Traversé par ces divers flux, le quartier est aujourd'hui saturé…Le Grand Lyon Métropole a donc initié un programme ambitieux de réaménagement visant à faire de Lyon Part-Dieu une référence internationale en matière d'innovation urbaine et de performance économique. En premier lieu, il s'agit de décongestionner le quartier en prévision d'une croissance forte du trafic dans les vingt prochaines années. Ensuite, il est prévu de doubler la surface du bâti de la "city" lyonnaise, actuellement de 1,5 million de m², pour développer l'offre immobilière : logements mais aussi bâtiments tertiaires, commerces et espaces publics.

170 000 usagers quotidien des transports en commun à la Part-Dieu.

Ce que le programme prévoit…

Une gare qui respire

La gare de la Part-Dieu est l'une des premières gares de correspondance d'Europe et le nœud principal des transports en commun de la métropole lyonnaise. Initialement prévue pour accueillir 35 000 voyageurs par jour, elle en accueille aujourd’hui 3 fois plus… En multipliant sa surface par deux, le projet apporte une réponse de long terme à la saturation de la gare.

Une offre de transport diversifiée

Tous les aménagements prévus vont permettre aux usagers de passer aisément d’un mode de transport à l’autre. Le pôle d’échanges sera conçu pour garantir un service qualitatif et sans rupture, quel que soit le mode d’accès choisi.

Un lieu de vie attractif

Lieu de transit et de rencontre au cœur de la cité, la gare de la Part-Dieu va renforcer son offre de commerces et de services (notamment dans la galerie Béraudier) afin de devenir un accélérateur de vitalité urbaine.

Une insertion urbaine maîtrisée

La gare s’ouvrira désormais sur la ville et le cœur Part-Dieu, avec une circulation piétonne facilitée sur le boulevard Vivier Merle. Le réaménagement de la place de Francfort viendra aussi améliorer son lien vers l’Est de l’agglomération.

To-Lyon, un gratte-ciel au cœur du pôle d'échanges

Ouvert et connecté au parvis et à la gare par une galerie de commerces et de services, ce bâtiment de 170 mètres, dessiné par l’architecte Dominique Perrault, a été pensé comme un programme immobilier fédérant diverses fonctions (commerces et services, tertiaire, hôtellerie), symbole de la mixité urbaine de ce cœur de Métropole.

Thierry Lacroix "La transformation du quartier de la Part-Dieu nécessite un véritable savoir-faire dans la gestion de projets complexes. Pour Egis, il s’agit non seulement de concevoir des infrastructures de transport multimodal et de les interfacer avec le réseau existant, mais aussi de contribuer à l’émergence d’un nouveau quartier d’habitations et d’affaires. Le tout, dans un environnement urbain déjà complexe et dense. Egis dispose en interne des expertises nécessaires pour répondre à toutes ces attentes : l'ingénierie, pour le volet programmation et études techniques des ouvrages, et le conseil, pour l’assistance à maîtrise d'ouvrage. Nos équipes travaillent ensemble depuis bientôt 6  ans." 

Thierry Lacroix, Directeur délégué en charge de l'activité "stratégie et programmation urbaine" d'Egis Conseil

Vidéo de présentation

 

Au cœur du nœud ferroviaire lyonnais

La désaturation du quartier Part-Dieu est directement liée au projet d’augmentation de la capacité du nœud ferroviaire lyonnais (NFL), porté par l'État et SNCF Réseau. Un projet de mobilité majeur qui se déploie à toutes les échelles : urbaine, régionale, nationale et internationale. Grand carrefour des relations européennes pour les échanges économiques nord-sud et est-ouest, point de convergence d’une aire métropolitaine de 2,9 millions d’habitants, le nœud lyonnais ne peut plus, dans sa configuration actuelle, répondre à l’augmentation des trafics Grande ligne et TER. Il s'agit, via la réalisation de nouvelles infrastructures en surface ou en souterrain, d’augmenter la capacité du réseau actuel pour répondre à la demande de circulations estimée à l’horizon 2030.

Trois études de faisabilité ont été réalisées par les équipes rail d’Egis (étude d'exploitation, faisabilité technique, insertion territoriale), selon deux scénarios proposés à SNCF Réseau : une infrastructure en surface avec section en viaduc, et une option souterraine avec un tunnel de grande longueur.