Mauritanie : Une mise en service réussie pour le nouvel aéroport international de Nouakchott

Un mois avant la tenue du sommet de la Ligue des Etats Arabes (LEA), les autorités mauritaniennes ont officiellement mis en service le nouvel aéroport international Oum Tounsi de Nouakchott, le 23 juin dernier. Un projet d’envergure dans lequel Egis a apporté un soutien continu et très large, reflet de la diversité de ses compétences en aéroport, au-delà de l’ingénierie.

Le nouvel aéroport international Oum Tounsi de Nouakchott, dont les études et la construction ont été exécutées par la société Najah for Major Works, constituait une opération sans précédent dans la sous-région.

Nouvelle porte d’entrée de la Mauritanie, l’aéroport est capable d’accueillir tout type d’aéronefs dont des avions gros porteurs (A380 et B777) sur 2 pistes d’atterrissage.

Il se compose d’une tour de contrôle, d’une aérogare de fret, d’un bloc technique, de bâtiments annexes permettant le fonctionnement optimal de l’aéroport et de logements pour le personnel d’astreinte, d’un pavillon présidentiel et ministériel et d’une aérogare passager de 18 000 m² d’une capacité annuelle de 2 millions de passagers, réalisée en conformité avec les meilleurs standards de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA). L’aéroport devra permettre ainsi d’assurer un niveau de service IATA «B».

Pendant 42 mois, Egis a apporté son expertise au projet en menant l’analyse et la validation des études d’exécution de l’aéroport et en assurant la surveillance des travaux de construction, d’aménagement et d’équipement de la plateforme. Il s’agissait tout particulièrement de veiller à la qualité et à la bonne exécution des travaux comprenant les équipements de navigation et de balisage, le dépôt de carburant, l’accès routier, l’alimentation en énergie, les équipements de sûreté, le centre de contrôle régional, ainsi que les bâtiments et hangars de la zone militaire.

Le Groupe a ainsi mobilisé ses équipes dans un grand nombre de spécialités, qu’il s’agisse des bâtiments, des infrastructures (chaussées, géotechnique routière et matériaux, ouvrages), de l’eau (collecte, traitement, assainissement), et du périmètre aéroportuaire lui-même (chaussées aéronautiques, navigation aérienne, balisage, sûreté, équipements aéronautiques, etc.).

L’un des enjeux clés du projet reposait par ailleurs sur le transfert des activités de l’ancien vers le nouvel aéroport pour assurer une mise en service réussie. Egis a également apporté son assistance au cours de cette mission, qu’il s’agisse de l’élaboration des procédures opérationnelles, de la planification et la réalisation des essais, de la certification de l’aéroport, ou encore de l’accompagnement du personnel pour se familiariser à l’exploitation de la nouvelle plateforme.

Le premier vol commercial assuré par Turkish Airlines s’est posé avec succès sur le tarmac de l’aéroport le 23 juin dernier. La plateforme dessert pour le moment une quinzaine de destinations en Afrique du Nord et en Europe. Une nouvelle liaison vers Abidjan devrait ouvrir d’ici la fin 2016.