Pose de la première pierre de l’Hôpital d’Instructions des Armées de Brazzaville, au Congo

Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a procédé le 15 février à la pose de la première pierre des travaux de construction de l’hôpital, en présence du représentant Egis : Mostapha Louai. Egis est en charge du contrôle de qualité de ce projet, et en assure aussi le rôle d’ingénieur conseil

Financés par l’Etat congolais, les travaux de ce futur hôpital d’une capacité de 443 lits sont prévus pour une durée de 4 ans. Il supplantera l’actuel hôpital des armées Pierre Mobengo, d’une capacité de 229 lits et comprendra un pôle multidisciplinaire, mais également un pôle de référence en cardiologie, un autre spécialisé mère-enfant, ainsi que des  pôles d’instruction et de gestion des catastrophes. Il sera destiné à la prise en charge médicale des personnels de la force publique et leurs familles, ainsi que des populations civiles.

Le projet de construction de cette infrastructure sanitaire d’envergure s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme gouvernemental prévoyant la création de 15 nouveaux hôpitaux dans le pays.