Egis relève les défis de l’aviation durable

Pour répondre à ces exigences croissantes, Egis propose à ses clients une offre étendue de services et solutions pour développer des systèmes de transport aérien durables ; services et solutions qui vont du conseil à l'exploitation, en passant par l'ingénierie et le clé-en-mains.

L’aviation, un secteur aux exigences multiples

Le transport aérien est réputé comme l'un des secteurs les plus résilients, traversant depuis les dernières décennies de très grandes crises et événements, dont la liste demeure d'actualité : terrorisme, risques sanitaires, fluctuations de prix des énergies, conflits dans les pays, régions revendiquant leur indépendance, ou encore pays très exposés aux dérèglements climatiques.  Ces évènements génèrent de graves perturbations et de lourdes pertes financières pour les différents opérateurs et l’ensemble des parties prenantes.

Pourtant le rôle économique du transport aérien demeure essentiel, notamment l’acheminement de fret, les ponts aériens, le développement des affaires et du tourisme, créant de nombreux effets induits sur d’autres secteurs, tels que les infrastructures, le bâtiment, les services. C’est pour ces raisons qu’outre le financement de sa résilience, le secteur aérien doit continuer d’améliorer sa capacité d’accommoder une offre à une demande en mutation permanente et dans un environnement concurrentiel exacerbé, en termes d’infrastructures et de services, doit minimiser voire supprimer les nuisances et son empreinte environnementale, réduire ses besoins et approvisionnements en énergie. En parallèle, Il doit s’adapter à de nouvelles exigences de niveaux de service, assurer une redistribution équitable des retombées économiques et financières, accommoder les intérêts privés et publics dont l’équilibre est déterminant pour la stabilité et éviter les mécontentements.

Ces différentes problématiques au cœur de l’aviation font écho à toutes les dimensions du développement durable.  Elles constituent par nature l’ADN de la performance et de la résilience de ce secteur exigeant, constitué en véritable écosystème de parties prenantes aux attentes multiples. Il forge l’âme et le devenir des projets de développement, des territoires et des sociétés, et ne peut donc être envisagé comme un système d’options.  

Une offre Egis étendue

Pour répondre à ces exigences croissantes, Egis propose à ses clients une offre étendue de services et solutions  pour développer des systèmes de transport aérien durables ; services et solutions qui vont du conseil à l'exploitation, en passant par l'ingénierie et le clé-en-mains.

Opérateur aéroportuaire en Europe, Afrique, et Amérique latine, Egis avait dès 2003 jeté les bases du Collaborative Environmental Management* (CEM). Aujourd’hui, le groupe Egis engage un vaste programme de développement de son activité aviation autour d’une vision partagée de la criticité de ces enjeux.  En complément de son offre de conseil, d’ingénierie et d’exploitation en aviation civile, Egis coordonne l’intervention des autres métiers du Groupe impliqués dans les études et projets d’extension, particulièrement liés au bâtiment, aux voies d’accès terrestres, à  l’énergie, l’informatique, l’eau, les déchets, la biodiversité, la qualité de l’air.

L’évaluation et le suivi d’une performance équilibrée sont assurés à l’aide de nombreux modèles numériques et outils de simulation, indispensables à la compréhension des couplages entre les différents niveaux sociotechniques, dont le BIM pour les infrastructures, bâtiments  et équipements aéroportuaires. Ces modélisations s’appuient sur des techniques avancées, capables de révéler des propriétés émergentes de systèmes complexes pour refléter fidèlement le comportement et les préférences des acteurs dans des situations variées, notamment en situation de crise. 


* CEM : méthodologie de gouvernance permettant aux parties prenantes de l’aéroport d’acquérir une maitrise des équilibres économiques, environnementaux et sociétaux de ceux-ci. Cette méthodologie est préconisée par Eurocontrol et le programme SESAR. Elle fait le lien entre les objectifs de performance opérationnelle (efficience, ponctualité, coûts..) et les objectifs de performance environnementale.


Un effet de levier pour développer les territoires
Cette offre étendue qui a pour vocation d’améliorer le trafic aérien et les services aéroportuaires propose des solutions compétitives, intégrant les contraintes locales et les attentes sociétales,  pour que  puisse se développer le formidable effet de levier des zones aéroportuaires sur les territoires.

Aéroport d’Oran : du photovoltaïque pour les besoins de l’énergie électrique

La globalité du projet du nouveau terminal international de l’aéroport d’Oran a été conçu dans le respect d’une démarche de développement durable :

  • Utilisation d’énergies renouvelables et limitation des émissions de CO2, avec une toiture complètement recouverte de panneaux photovoltaïques.
  • Architecture des façades et isolation thermique adaptées aux pays chauds, avec des auvents et brise- soleil.
  • Vitrages isolants et minimisation des ponts thermiques.
  • Gestion de la consommation électrique.
  • Éclairage naturel.

Les efforts ont également porté sur une bonne gestion de la consommation en eau et sur le bien-être des passagers, avec une transparence vers les zones vertes extérieures, des puits de lumière et des jardinières de verdure. Le contrôle de la température ambiante permettra aussi de faire un compromis raisonnable entre le niveau de consommation énergétique et le confort thermique ressenti par le passager.