Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique (LGV SEA)

Le 2 juillet 2017, la ligne Sud Europe Atlantique permettant de relier Paris à Bordeaux en 2h05 a été mise en service.

France
Paris-Bordeaux
Client : Réseau ferré de France (RFF)
Début des travaux : 2007
Mise en service : juillet 2017
Concession : groupement LISEA (Vinci, CDC Infrastructure, AXA Private Equity)

Le projet en bref

Le projet de LGV Sud Europe Atlantique est né de la volonté d’améliorer le réseau ferroviaire de l’Ouest français.

Cette LGV, d’une longueur totale de 302 km reliant Tours à Bordeaux est en fait le prolongement de la branche sud de la LGV Atlantique vers le Sud-Ouest. La création de la LGV Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux (LGV SEA) est un des plus importants projets ferroviaires à l’échelle européenne. Il s’inscrit dans le cadre du programme prioritaire engagé par l’État en 2009 à la suite du Grenelle de l’Environnement.

La réalisation de cette nouvelle ligne poursuit trois objectifs liés au développement des territoires :

  • désaturer la ligne classique Paris-Bordeaux grâce au report du trafic grande vitesse sur la nouvelle LGV SEA,
  • gagner du temps sur les parcours entre les agglomérations desservies grâce à un tracé plus direct,
  • permettre un report modal du routier vers le ferroviaire grâce au développement du fret sur la ligne classique.

Le trafic annuel sur l’axe Paris-Bordeaux est estimé à plus de 18 millions de voyageurs à l’horizon 2017. Cette nouvelle ligne devrait permettre de servir au mieux les besoins de mobilité des populations : ceux de grande distance comme ceux de proximité.

Nos missions

Egis, au sein du groupement COSEA, a réalisé la conception, la réalisation des ouvrages complexes et l’ensemble des procédures administratives de la LGV SEA. En addition à cette mission, Egis est intervenu à plusieurs reprises sur le projet.

En 2006, Egis était notamment en charge de la mise à jour de l’avant-projet sommaire et en 2010, Egis a réalisé une étude du dimensionnement des installations fixes de traction électrique. Egis a également porté les dossiers de procédure de la totalité de la ligne (Dossier Loi sur l’Eau, dossier défrichement, dossier ICPE…) et a assuré la conception de la plus part des ouvrages exceptionnels dont l’ouvrage le plus remarquable de cette ligne TGV le Viaduc sur la Dordogne, d’une longueur de plus de 1300 mètres avec des fondations à plus de 40 mètres de profondeur.

La partie étude conception aura duré 4 ans et a mobilisé en moyenne plus de 200 collaborateurs d’Egis sur cette période, voire 300 au pic de l’activité puis une cinquantaine de personnes lors de la phase travaux. Une mission de conception très complète, au service de laquelle Egis a mis toute son expertise et son expérience en termes de lignes à Grande Vitesse.

Cet ouvrage a bénéficié de l’expertise Egis en matière de maquette numérique BIM. En favorisant le travail collaboratif entre toutes les parties prenantes et en permettant la modélisation la plus juste de l’ouvrage sur tout son cycle de vie, le BIM garantit des temps et des coûts maîtrisés, en répondant aux exigences techniques et environnementales les plus hautes.  En savoir plus sur Bim By Egis