Supervision de la rénovation des tunnels de Neuchâtel, Suisse

Suisse
Neuchâtel
Date : 2013
Durée : 6 ans
Maitre d'ouvrage : Office Fédéral des Routes

Le projet en bref

La ville de Neuchâtel est traversée par la route nationale 5 (N5) qui est un des 2 grands axes Est-Ouest traversant la Suisse.

Dès 1990, le canton de Neuchâtel  a décidé de dissocier le trafic urbain du trafic de transit en construisant une série d’ouvrages souterrains traversant  la ville de part en part (plus de 17 km). Le dernier maillon de ces ouvrages sera mis en œuvre en mars 2014.

 La rénovation de la supervision des tunnels de Neuchâtel s’inscrit :

  • Dans une continuité du trafic pour la ville de Neuchâtel, cette rénovation lourde n’occasionnera aucune gêne à la circulation pendant toutes les phases de migrations qui s’étalent jusqu’en 2019 ;
  • Dans une politique de sécurité, le système coordonne de manière cohérente toute la signalisation des ouvrages souterrain ;
  • Dans un enjeu stratégique pour l’Office Fédéral des Routes qui à travers la standardisation de l’ensemble des systèmes de supervision du territoire Suisse envisage également de créer un système centralisé de gestion de son infrastructure autoroutière.

Nos missions

Pour ce marché de rénovation remporté en co-traitance, la mission d'Egis concerne huit tunnels et se décline en trois volets :

  • la Gestion Générale des tunnels et de l’autoroute N5 : Celle-ci synthétise l’ensemble des informations en provenance des systèmes de l’autoroute afin de permettre aux opérateurs de réagir de manière rapide et optimisée aux événements pouvant aller de la gestion du ralentissement jusqu’à l’incendie en tunnel.
  • La Gestion Régionale du Trafic : Il s'agit d'un système expert à base de règles qui permet de déterminer et de proposer la signalisation adaptée en cas d’événement.
  • La Passerelle : elle permet de manière transparente pour les opérateurs d’effectuer la rénovation progressive des équipements électromécaniques des tunnels qui s’étalent de 2015 à 2019. Le défi technique de ce projet est de réaliser cette migration sans perturber le trafic de jour tout en garantissant bien sur la sécurité des usagers et des intervenants.

A terme, ce système doit s'étendre sur l'ensemble de l’Unité Territoriale IX et gérer l’ensemble des autoroutes Suisses allant de Yverdon jusqu’à la frontière française sur les cantons de Neuchâtel, de Bern et du Jura soit environ 150 kilomètres d’autoroute.