Airborne Concept et Egis développent une solution pour rendre visibles certains drones sur les écrans du contrôle aérien

La visualisation d’un mini-drone sur les écrans du contrôle aérien de la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC) est une véritable première. Fruit d'un développement commun entre l'entreprise Airborne Concept et le groupe Egis, cette avancée repose sur la mise au point d’un émetteur ADS-B (Automatic dependent surveillance – broadcast) embarqué sur un mini-drone.

Mercredi 7 septembre, les sociétés Airborne Concept et Egis ont effectué une démonstration officielle devant les représentants de la Direction de la Technique et de l’Innovation (DTI) de la Direction Générale de l’Aviation Civile et d'autres organismes intéressés par le sujet afin d’établir la pertinence de leur solution comme réponse potentielle au besoin d’identification et de localisation de certains drones.

03 Octobre 2016

 

 

[Lire le communiqué]

 

Un vol de démonstration réussi

Après une présentation du projet, un premier vol de mini-drone multi-rotors équipé d’un émetteur ADS-B a eu lieu sur l’aéroport de Toulouse-Francazal, avec visualisation et positionnement du drone sur une tablette PC. Un second vol a ensuite pu être détecté par une station ADS-B expérimentale située dans les locaux de la DTI, à une dizaine de kilomètres du lieu du vol.  L’émetteur ADS-B intégré sur le mini-drone a en effet permis à la DGAC d’afficher le drone en temps réel sur un écran  de visualisation du trafic aérien, au même titre que les avions.

Principe et perspectives du projet

L’émetteur ADS-B développé par Airborne Concept et Egis est intégré sur un drone et émet spontanément des messages, notamment de position et d’identification, sur une fréquence radio habituellement utilisée dans l’aéronautique. Il s’agit donc d’un moyen d’exercer une surveillance et de faciliter la détection de drones en temps réel. Il est compatible avec les systèmes de contrôle aérien et représente une réponse efficace aux craintes liées à la présence grandissante des drones dans notre ciel.

Cette collaboration entre les sociétés Airborne Concept et Egis est un premier pas en réponse aux propositions de loi visant à rendre obligatoire l’emport par les drones d’un dispositif de signalement électronique, en vue de rassurer les pouvoirs publics très sensibles face aux cas de survols illégaux. Un brevet commun entre les deux sociétés a ainsi été déposé il y quelques mois en vue de la future industrialisation de cette preuve de concept.