Egis : Virage international pour le rail

La filiale d’Egis chargée des transports urbains et ferroviaires cumule depuis janvier plus de 250 millions d’euros dans son carnet de commandes. Fait majeur 60% du total a été décroché à l’international, alors qu’en 2012 celui-ci ne représentait que 30 % de l’activité. Le golfe Persique (Qatar) a servi d’accélérateur et pourrait l’être encore. Alliée à un partenaire saoudien, la société est bien placée pour étudier la reconfiguration du réseau de bus de Ryad. En France, si l’activité ralentit, le gain des études pour le tramway de Caen (11,5millions d’euros à partager avec Normandie Aménagement), pour celui d’Amiens (8,5millions), ainsi que le contrat obtenu sur le Grand Paris Express, ne masquent pas un certain ralentissement de l’activité.

L’Expansion – 07/10/13

© Mathias RIDDE

07 Octobre 2013