LGV Est européenne - Egis pilote l’ensemble des suivis et bilans environnementaux de la Ligne à Grande Vitesse Est, section Baudrecourt – Vendenheim

SNCF Réseau a confié à Egis les rôles de pilote, coordinateur et assemblier de l’ensemble des suivis environnementaux des 106 kilomètres de ligne entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin), section qui constitue la seconde phase de la Ligne à Grande Vitesse Est européenne. Cette mission de 10 ans comprend notamment l’établissement des bilans LOTI Environnement exigés pour tous les projets d’infrastructures de transport soumis à évaluations socio-économiques.

17 Juillet 2015

 

 

[Télécharger le communiqué de presse]

 

La Ligne à Grande Vitesse Est européenne, dont une première section de 300 km (Paris-Baudrecourt) a été mise en service en juin 2007, constitue un maillon clé de la Magistrale pour l’Europe, le futur grand axe ferroviaire long de 1 500 km, qui reliera à grande vitesse Paris à Bratislava et Budapest, en passant par Munich et Vienne.

Une approche intégrée de l’environnement

Le chantier de la LGV Est s’emploie à concilier au mieux les contraintes techniques et les exigences environnementales. Le tracé cherche ainsi à s’intégrer aux paysages, à s’écarter des zones habitées et des milieux naturels sensibles, à préserver les ressources en eau, à respecter le patrimoine culturel… Cette recherche d’insertion, développée dès les premières études du tracé, fera l’objet en phase 2 d’un suivi complet de la part d’Egis.

Les équipes d’Egis réaliseront notamment un suivi des mesures compensatoires prises vis-à-vis des espèces protégées (faune et flore), ainsi que des impacts de la ligne sur les milieux aquatiques traversés (morphologie fluviale, champs d'inondation, surveillance qualitative des eaux souterraines et superficielles…). En matière de nuisances acoustiques, Egis vérifiera que le niveau sonore ferroviaire respecte les seuils réglementaires.

En capitalisant sur les retours d’expériences de projets similaires et les bonnes pratiques, Egis devra établir un bilan environnemental à la fin des travaux de la nouvelle ligne. Deux autres bilans suivront, 3 ans puis 5 ans après la mise en service prévue le 3 avril 2016.

Grâce à ces 10 années de suivi, SNCF Réseau disposera d’une base de données sous SIG (système d’information géographique) rassemblant l’ensemble des données recueillies. Egis se chargera de l’interprétation des résultats et de la vérification de la conformité réglementaire des aménagements, au regard des engagements pris par l’Etat en faveur de l’environnement.

Un véritable savoir-faire Egis

Egis dispose de plus d’une trentaine de références en bilan LOTI Environnement sur des projets nationaux d’infrastructures de transports autoroutiers, ferroviaires ou aéroportuaires, qui le positionnent en leader français sur le sujet. Par exemple, Egis a réalisé le bilan LOTI de l’autoroute A65 Langon-Pau (150 km) et celui de l’élargissement à 2 x 3 voies de l’A63 Salles - Saint-Geours-de-Maremne (100 km). Dans le domaine ferroviaire, Egis s’est chargé du bilan LOTI et de l’observatoire Environnement de la LGV Bretagne-Pays de la Loire (200 km). Enfin, le Groupe a assuré le bilan LOTI des aménagements des infrastructures aéronautiques de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Ces suivis mettent en œuvre des innovations récentes d’Egis comme la télédétection et les comparaisons cartographiques automatisées avant/après, la trajectographie 3D des chiroptères (outil Bat3Data, récompensé au Prix Entreprises & Environnement 2014) ou encore le pistage ADN des amphibiens.

Infos-clés de la LGV Est européenne phase 2

  • 106 km : longueur de la nouvelle ligne
  • 320 km/h : vitesse maximale autorisée pour les trains voyageurs
  • 1h48 : temps de trajet entre Paris et Strasbourg, soit 30 mn gagnées !
  • 43 communes concernées en Lorraine et 20 en Alsace
  • 6 passages faune
  • 4 km : longueur du tunnel sous les Vosges
  • 3 avril 2016 : mise en service

© Guillaume Desmedt