Imaginer un futur durable › Sécurité routière

Comment les routes influencent-elles le comportement des conducteurs ? Au sein d’un comité technique de l’AIPCR (Association mondiale pour la route) réunissant des experts de la sécurité routière, Egis a participé à l’élaboration d’un guide de bonnes pratiques pour la conception de routes plus sûres. Ce guide tient compte des « facteurs humains » dans ses recommandations.

De nombreuses erreurs de conduite découlent de l’interaction directe entre les caractéristiques d’une route et la perception spatiale du conducteur. Une bonne conception peut limiter ces erreurs, à condition de tenir compte des facteurs physiologiques et psychologiques influents.

 

Trois règles principales

Parmi les règles de conception mises en avant par le comité technique de l'AIPCR, trois principes fondamentaux sont apparus :

  • Les conducteurs doivent pouvoir disposer d'assez de temps pour percevoir les aménagements de la route.
  • La route doit offrir un champ de vision sûr.
  • La conception de la route doit suivre la logique de perception des conducteurs.

Audit international

Une dizaine de normes internationales ont fait l'objet d'un audit pour vérifier si elles intégraient suffisamment les facteurs humains et les limitations physiologiques des usagers de la route.

Les résultats montrent clairement que la logique de perception des conducteurs n'entre pas suffisamment en ligne de compte dans les directives de nombreux pays développés, émergents ou en développement.

Utiles pour appréhender les zones de conception difficiles des projets, les recommandations de cette étude sont destinées aux routes interurbaines où se produisent le plus d'accidents, mais aussi aux autoroutes et routes urbaines.

Le guide Human Factor Principles of Spatial Perception for Safer Road Infrastructure a été présenté au congrès de l'AIPCR à Mexico où se trouvaient réunis une centaine de pays, en septembre 2011.

En savoir plus : article complet