Route Nationale 1 du Congo

Après 8 ans de travaux, la Route Nationale 1 reliant Brazzaville à Pointe-Noire au Congo a été inaugurée mardi 1er mars 2016.

Congo
Brazzaville - Pointe-Noire
Date : 2007-2016
Client : Direction Générale des Grands Travaux
Maitre d'ouvrage : China State Construction Engineering Corporation (CSCEC)
Inauguration : mars 2016

Le projet en bref

535 km de route neuve revêtue, en 2x2 voies, permettent désormais de relier Brazzaville, capitale de la République du Congo, à Pointe-Noire, deuxième agglomération du pays et capitale économique. Lancés en 2007 par le Président Denis Sassou Nguesso, ces travaux de 2 milliards d’euros ont été financés en partie par un accord-cadre de coopération économique et commerciale entre la République du Congo et la République populaire de Chine.

L'aménagement de cet axe routier stratégique, engagé par l'État congolais, est une action de haute portée qui favorise à la fois l'intégration nationale, le dynamisme des échanges et l'économie du pays. Il s’inscrit aussi dans une stratégie régionale, visant à faire du Congo la porte d’entrée des pays de l’hinterland, et de son port de Pointe-Noire une plate-forme de transbordement de premier plan.

Nos missions

Maître d’œuvre délégué, Egis a supervisé l’ensemble des études et travaux de ce projet d’envergure.

Avec plus de 202 000 plans vérifiés et 1 250 000 essais géotechniques réalisés, Egis a fait appel au plus fort de son activité, à une équipe de contrôle de plus de 170 personnes, réparties sur 535 km.

Egis a décidé d’intégrer au projet la protection et l’aménagement de différents sites remarquables, présentant un intérêt historique, géographique, géologique, faunistique ou floristique. Le choix technique le plus innovant proposé par Egis est l’utilisation à grande échelle (12 millions de plants) d’une graminée pérenne appelée "Vétiver" pour protéger et stabiliser les talus de déblai dans la zone des sables Batékés. Cette solution de génie végétal, parfaitement adaptée au contexte environnemental et socio-économique du pays peut valoir d’exemple pour les aménageurs institutionnels ou privés du Congo et être régulièrement utilisée contre les problèmes d’érosion des sols sableux en Afrique.