L’écoquartier Flaubert

« la reconversion de terrains industrialo-portuaires pour aménager un nouveau quartier durable.»

Il s’agit d’une opération urbaine d’envergure en entrée ouest de l’agglomération Rouennaise, sur une friche industrielle de 90 ha, en bords de Seine et en milieu très urbanisé. Implanté sur la rive gauche de la Seine, entre les communes de Rouen et Petit-Quevilly, le projet d’écoquartier Flaubert permet de régénérer un morceau de ville de 90 hectares à l’interface du port, aujourd’hui inaccessible et au potentiel urbanistique fort. Accueillant à terme près de 10 000 usagers, soit 2% de la population de l’agglomération, il constitue une réponse efficace à l’étalement urbain et à la consommation des espaces naturels en valorisant une friche urbaine impactant lourdement l’environnement. Ce projet met en valeur l’entrée ouest de la ville ainsi que les interfaces ville port tout en reliant la rive sud de l’agglomération à sa façade fluviale.
Cette localisation privilégiée comporte cependant de nombreuses contraintes techniques:

  • Zone inondable
  • Sols pollués
  • Voies ferrées existantes
  • Interface avec le projet autoroutier du Pont Flaubert
  • Interface avec le projet ferroviaire Ligne Nouvelle Paris Normandie
  • Proximité des emprises portuaires (PPRT)

Ce projet d’écoquartier s’inscrit donc dans une ambition d’aménagement durable, et proposera environ 400 000 m² de surfaces de planchersrépartis à 50% en logements et 50%
en activités économiques. Comme le précise Frédéric Sanchez, Président de la CREA, l’écoquartier est considéré comme « le plus grand chantier d’après-guerre dans la ville. Là on parle d’avenir avec un grand A. »
Il est réalisé progressivement, sur 30 ans, chaque nouveau lot bénéficiant de l’expérience des précédents.

© Rouen Seine Rive Gauche-Equipe OSTY-ATTICA-EGIS -BURGEAP, ©Joyland