Maîtrise d’œuvre des tranches 2 et 3 du programme de protection contre les crues de l’Isère

Le projet « Isère Amont » concerne 29 communes de l'Isère, entre Pontcharra et Grenoble, et plus de 300 000 habitants, ce qui en fait l’un des plus importants projets de protection contre les crues menés ces dernières années en France.

France
Grenoble
Durée : 6 ans
Client : Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l’Isère

Le projet en bref

En 1859, une forte crue, dont la période de retour est estimée à 200 ans, a ravagé sur plus de 80 km toute la plaine située en amont de Grenoble. Cette crue a donné lieu à une politique de protection basée sur l'endiguement de l'Isère, commencée il y a 150 ans, qui s'est échelonnée jusque dans les années 1970. Cependant, le déroulement des crues passées a montré un risque important de rupture des digues en cas de crue de l’Isère.

Le Projet Isère Amont change radicalement d'approche par rapport aux investissements de protection contre les crues réalisés depuis 150 ans. Il organise en effet l'inondation de zones agricoles et naturelles pour mieux protéger les zones urbaines.

Les financements de l'Etat sur les travaux de protection contre le risque d'inondation ont été obtenus dans le cadre d'une labellisation "PAPI" (Programmes d'Action de Prévention des Inondations) du projet.

Nos missions

Après avoir remporté et réalisé la tranche 1 de ce programme de protection contre les crues, Egis confirme son implantation auprès du Syndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l’Isère, le Symbhi, en remportant la maîtrise d’œuvre des tranches de travaux 2 et 3.

Egis pilote ce contrat pour une durée de 6 ans, réparti en 27 lots de travaux et achèvera un programme général d’aménagement hydraulique de plus de 120 millions d’euros, dont les trois enjeux majeurs sont :

  • la protection contre les inondations en redonnant à l'Isère plus d'espace en crue grâce au principe des champs d'inondation contrôlée,
  • la valorisation environnementale des milieux liés à la rivière,
  • l'appropriation des berges de l'Isère par les habitants en favorisant l'accès aux digues et aux espaces naturels contigus

 

Tranches 2 et 3 : Pontcharra - Saint Ismier

La tranche 2 engage des travaux d’aménagement à Pontcharra, Le Cheylas, Chapareillan, Barraux, Sainte-Marie-d’Alloix, La Buissière, Crolles, Lumbin, Froges, Champ-Près-Froges et La Pierre. Des chantiers spécifiques sont aussi programmés, tels que la mise en valeur environnementale du plan d'eau des Lônes, ainsi que celle de la gravière Manon-Sud.

Durant la tranche 3, tous les aménagements types sont réalisés sur les communes de La Terrasse, Le Touvet, Saint-Vincent-de-Mercuze, Goncelin, Tencin, Bernin, Saint-Nazaire-les-Eymes et Villard-Bonnot. A cette occasion sont mis en œuvre les chantiers spécifiques aux gravières de la Berche et de la Terrasse, l'effacement de la digue en certains endroits afin de pouvoir inonder la forêt alluviale.