Egis lauréat du concours ″Inventons la Métropole du Grand Paris″

Le 18 octobre dernier ont été dévoilés les 51 projets lauréats d'Inventons la Métropole du Grand Paris, le plus grand concours d’aménagement, d’urbanisme et d’architecture d’Europe. Trois projets, auxquels Egis a participé, figurent parmi les grands gagnants du concours.
La cérémonie s'est déroulée au Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne, en présence notamment de Mme Anne Hidalgo, maire de Paris, M. Michel Cadot, Préfet d'Ile-de-France, M. Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, M. Philippe Yvin, Président du directoire de la Société du Grand Paris, et des maires de communes concernés par les projets.

En quelques mois, l'appel à projets, lancé conjointement par l’Etat, la Métropole du Grand Paris et la Société du Grand Paris avait recueilli plus de 420 candidatures. Les différents projets urbains initiés dans ce cadre contribueront à inscrire la Métropole du Grand Paris au cœur d’une génération de modèles urbains parmi les plus avancés au monde.

Egis est partie prenante des projets lauréats suivants :

Pôle gare des Ardoines à Vitry sur Seine avec Linkcity

 

 

 

Architectes : Philippe Chiambaretta, Richez & Associés, NEM, Tolila & Gilliland. Crédits : Linkcity Île-de-France

Site emblématique de reconversion de friches industrielles, désenclavé par l'arrivée du Grand Paris Express (ligne 15 Sud), le projet développé par LinkCity Île-de-France comprend un programme mixte de 139 832 m², composé de 97 277m² de tertiaire, 8 981 m² d’activités, 21 684 m² de commerces et 10 354 m² de résidences.

Sur ce projet, les équipes Bâtiments d'Egis ont géré l'ensemble des missions fluides de l'ingénierie.

Le site accueillera en particulier un démonstrateur métropolitain du numérique combinant évènementiel, loisirs, formation, recherche, prototypage et vente, restauration… L’offre tertiaire sera flexible et divisible pour tenir compte des nouvelles façons de travailler et répondre aux besoins de tous types d’utilisateurs : filières santé, arc de l’innovation, banque assurance-conseils… 227 studios pour étudiants seront également créés dans le cadre de la programmation.

 

La Redoute des Hautes Bruyères à Villejuif avec Legendre Immobilier

 

 

 

 

Architectes : Atelier Nicolas Michelin & Atelier Roberta. Crédits : Legendre

Sur un site localisé à 800 m de la future gare du Grand Paris Express Villejuif Louis-Aragon (ligne 14), ce programme mixte sera composé de 448 logements (étudiants et jeunes actifs), d'une auberge de jeunesse (109 chambres), de locaux pour entreprises innovantes, d'un centre de séminaire, de services (salle de sports, RIE...), de commerces et de locaux associatifs dans les casemates.

Egis a été missionné en tant que bureau d'études techniques tous corps d'état. Elioth (entité d'Egis) a, pour sa part, pris en charge la conception environnementale du projet.

Avec un total de 23 016 m², les bâtiments s'organisent autour d'un espace public central valorisant le patrimoine et une architecture haute (« signal »). Les innovations proposées ciblent prioritairement l'ancrage local et la participation, le bâti intelligent et vert (quartier ″smartready″, biométhanisation, etc.) et les mobilités douces (vélo). Les objectifs environnementaux sont ambitieux : un aménagement frugal est promu, et les labels ″E+C-″ et ″Biodivercity″ sont visés.

Porte de Saint Ouen avec BNP Paribas REIM

 

 

 

 

 

Architectes : Hardel & Le Bihan. Crédits : BNP Real Estate / Hardel + Le Bihan Architectes

Le programme prévoit la création de bureaux sur 11 000 m², des solutions d’hôtellerie de courte et moyenne durées, 1 800m² dédiés aux ″makers″ (artisans, économie circulaire, DIY : incubation, fabrication, valorisation, vente), ainsi que 760m² de commerces et un karaoké.

Sur ce projet, les équipes Bâtiments d'Egis ont géré l'ensemble des missions fluides de l'ingénierie.

Le projet prévoit une architecture régulière alignée sur l'avenue de la porte de Saint-Ouen, créant une animation avec les commerces et le karaoké dans un bâtiment signal aux portes de Paris. Côté Paris, on retrouvera un immeuble composé d’une auberge, des logements pour des colocations de moyenne durée, un foodcourt et un pop-up store « mini-puces ». Les innovations portent sur la création d'un lieu de référence pour les « makers » et sur les modalités d'association au projet des habitants et des usagers.