Urbis Park Services, filiale de Transdev, et Egis présentent Moovia

la nouvelle marque dédiée au contrôle du stationnement en voirie

C’est sous la nouvelle marque Moovia, que les partenaires Urbis Park Services et Egis, assureront à compter du 1er janvier 2018 et pour les 6 années à venir, le contrôle du stationnement et de la gestion des recours administratifs préalables obligatoires des 8e, 9e, 10e, 17e, 18e, et 19e arrondissements de Paris mais également dans près d’une dizaine d’autres collectivités en France, dont Bordeaux et Nice, soit plus de 115 000 places contrôlées en voirie.

Le 1er janvier 2018 entrera en effet en vigueur la disposition de la loi dite MAPTAM (Modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles) de 2014 qui instaure la municipalisation du stationnement en voirie permettant aux collectivités de confier le contrôle du stationnement à des sociétés privées. Plusieurs villes ont déjà mené des appels d’offres afin de choisir le tiers privé qui assurera cette mission.

Pour répondre à cette demande nouvelle, Urbis Park Services, filiale de Transdev, et Egis ont décidé d’unir leurs expertises, sous l’égide de leur actionnaire commun, la Caisse des Dépôts, dont l’ambition est de devenir le partenaire de référence des villes et territoires intelligents, "pour une Smart City d’intérêt général".

Les partenaires ont la volonté d’étendre rapidement leurs activités sur le territoire français mais aussi à l’international et d’imposer Moovia comme une marque de référence en matière de contrôle du stationnement.

Pour Xavier Heulin, Président d’Urbis Park Services, « Moovia associe l’idée de mouvement à celle de la rue. Mieux stationner en ville, grâce au changement de comportement des automobilistes, lié aux nouvelles modalités de contrôle, se traduira en effet par des rues plus fluides, avec davantage de rotation de véhicules, et donc la possibilité de trouver une place plus rapidement. »

Selon Pascal Lemonnier, Directeur Commercial d’Egis Projects, « Moovia s’engage à faciliter le parcours des usagers par la pédagogie et la communication afin d’améliorer le paiement spontané du stationnement en voirie tout en procédant à un contrôle responsable et efficace. C’est tout l’enjeu de la réforme. »

© Egis - Christophe Laumet