Industrie › Nucléaire

L’industrie nucléaire au cœur de notre activité

Egis est un acteur incontournable du secteur du nucléaire depuis plus de soixante ans. Il a participé, notamment, à la conception de la première pile nucléaire française, Zoé, en 1947.

Dès 1970, Egis réalise des études de génie civil pour la première centrale nucléaire française, Fessenheim. Il intervient, depuis, dans la conception de toutes les centrales du parc nucléaire français.

Le secteur nucléaire est fortement lié à la recherche scientifique et, au sein d'Egis, nos experts mènent de nombreuses études en amont sur les réacteurs de recherche et les réacteurs expérimentaux, ainsi qu'en aval sur les usines de traitement des combustibles et les centres d'entreposage de déchets.

Nos équipes sont actives depuis le début sur les projets d'EPR (centrales nucléaires de troisième génération) dans le monde et participent à la réalisation des trois premiers en cours de construction actuellement en Finlande, en France et en Chine.

Une compétence globale en génie civil nucléaire

Nos équipes assurent l'ensemble des missions liées aux études de génie civil gros œuvre et second œuvre, depuis la conception jusqu'au suivi de la réalisation en intégrant le management complet.

Egis a développé et mis en œuvre des méthodes d'analyse et de calculs de structure performantes, en conformité avec les nouvelles réglementations (Eurocodes, ETC-C) relayées par des logiciels de conception et de réalisation 3D de dernière génération (ANSYS, PDMS), associées à des développements internes spécifiques.

La maîtrise des risques

Grâce à leur expérience dans la conception parasismique des bâtiments nucléaires, les experts d'Egis participent à l'élaboration des normes et développent des outils adaptés. Ils effectuent le diagnostic des ouvrages et proposent les mesures préventives : leur analyse pour l'isolation sismique du bloc tokamak d'ITER à Cadarache a été un argument important pour emporter la décision d'implanter ce programme expérimental à Cadarache.

Egis renforce le niveau de sûreté du parc nucléaire français

En octobre 2012, l'opérateur EDF a confié à un groupement d'ingénieries mené par Egis, la conception et le suivi de réalisation de bâtiments d'un genre nouveau : les Centres de Crise Locaux. Ces bâtiments en béton armé ont trois spécificités : ils sont résistants aux aléas assignés au « noyau dur », ils sont isolables de l'atmosphère extérieure et ils sont au besoin autonomes tout en assurant une capacité optimale d'intervention de proximité.À l'horizon 2020, toutes les centrales nucléaires françaises d'EDF disposeront d'un bâtiment de ce type.