Communiqués de presse

15 Juin 2017

 

Louis Berger et Egis créent une joint-venture pour conquérir le marché américain des transports urbains, ferroviaires et de marchandises

Un partenariat exclusif entre deux grands ingénieristes mondiaux pour développer la conception et les technologies des transports urbains et ferroviaires en Amérique du Nord.

Le 12 juin 2017 à Baltimore, Maryland, USA, un partenariat a été annoncé entre Louis Berger et Egis afin de répondre aux besoins de développement et de conception des réseaux de transports publics et ferroviaires en Amérique du Nord. La joint-venture a fait ses premiers pas lors de la conférence Rail de l’APTA (American Public Transportation Association), la conférence sur le rail la plus importante des Etats-Unis.

[pdf - 57.36 Ko]

 

« Ce n’est pas un secret, le reste du monde a investi dans les transports urbains et ferroviaires alors qu’aux Etats-Unis, le système souffre d’un manque de financement, » indique Nick Ivanoff, directeur du département Transport de Louis Berger. « Nous estimons à 200 milliards de dollars les investissements nécessaires pour satisfaire la demande en rail aux Etats-Unis d’ici 2035. La JV Louis Berger-Egis nous permet d’exercer notre expertise d’exception au sein des Etats-Unis dans les systèmes de transports modernes et de proposer à nos clients des transports plus sûrs et efficaces. »

Louis Berger et Egis collaborent sur des projets de transports urbains et ferroviaires depuis plus de 10 ans, notamment sur la conception et la gestion d’un des projets de métro les plus importants au monde : le métro de Doha au Qatar (15,4 milliards de dollars). Ce vaste projet prévoit la réalisation de 95 stations et 230 km de lignes d’ici la mise en service en 2026. La JV Louis Berger-Egis offre à ses clients une expertise globale en technologie des systèmes combinée à une expérience incomparable dans la gestion des projets de développement d’infrastructures les plus complexes des Etats-Unis et du monde, à travers des partenariats public-privé, des missions de conception-construction ou encore de clé en main.

« Ce partenariat unit l’expertise d’Egis en transports urbains et ferroviaires, automatisation, matériel roulant, équipement et sécurité à l’expérience de Louis Berger en matière d’ingénierie civile et de gestion de projet de systèmes de transports à travers le monde", a énoncé Gilduin Blanchard, directeur d’activité, zone Amérique du Nord pour Egis Rail.

Louis Berger propose ses services d’expertise pour les transports urbains et ferroviaires depuis plus de 50 ans, tout en travaillant en collaboration avec les clients afin de développer de nouvelles installations, améliorer les systèmes existants, augmenter la résilience ou encore moderniser les systèmes de transport historiques des villes américaines. Les innombrables réalisations de Louis Berger s’étendent du développement de prototypes des stations du métro de Washington D.C achevées en 1970, jusqu’aux services de conseil en planification, ingénierie, environnement et finances pour le projet du corridor Maglev du Nord-Est, qui permettra de relier Washington D.C à New-York en seulement une heure.

En 1968, Egis commence à concevoir le premier système de métro de France, à Lyon. La conception de ce métro a transformé cette ville du centre de la France en métropole cosmopolitaine au cœur de l’Europe. Cette expertise a mené Egis aux Etats-Unis en 1997 pour assister l’entreprise ferroviaire Amtrak au contrôle de qualité du matériel roulant, qui sera par la suite utilisé pour le tout premier service de train à grande vitesse aux Etats-Unis : l’Acela Express, circulant de Boston à Washington D.C. Egis a également assisté la New York Transit Authority pour la modernisation de  la ligne Canarsie du métro New-York.

Travaillant sur plus d’une centaine de projets de transports publics et ferroviaires aux quatre coins du monde, Egis maîtrise toutes les technologies relatives à la planification, la conception et la construction de systèmes de transports urbains et ferroviaires sûrs et fiables.

Aujourd’hui, Egis est reconnu comme expert en gestion de systèmes de commandes basés sur les communications (CBTC), en systèmes de commande intégrale des trains (PTC),  en systèmes automatiques sans conducteur, et a aussi développé des solutions innovantes pour améliorer l’efficacité d’exploitation des réseaux et minimiser les impacts environnementaux.

En savoir plus sur Louis Berger-Egis

 

09 Juin 2017

 

Egis va assurer la maintenance et les interventions sur incidents des tunnels routiers de Brisbane

Tunnel Network Services Pty Ltd (TNS), filiale d’Egis, a été sélectionnée par Transurban Queensland, exploitant de go via network, pour assurer les services d’intervention sur incidents et de maintenance de son réseau de tunnels routiers à Brisbane.

Egis interviendra sur un réseau d’une longueur de 24 km, dont 15,5 km de tunnels, comprenant les tunnels urbains Legacy Way, AirportlinkM7 et Clem 7, le pont Go Between Bridge et le contournement du centre-ville, Inner City Bypass, qui raccorde les trois tunnels. Egis prendra en charge les différentes sections progressivement entre 2017 et 2019.

En confiant ces prestations à Egis, Transurban Queensland souhaite assurer un niveau de service cohérent sur l’ensemble de son réseau, améliorer les performances d’exploitation (tout particulièrement en termes de temps d’intervention et de disponibilité des voies de circulation) et réaliser des économies d’échelle.

Ce succès contribue de manière décisive au développement d'Egis en Australie, qui assure déjà, depuis 2015, l’exploitation et la maintenance de Legacy Way, la gestion des incidents sur l’autoroute M2 et le tunnel de Lane Cove à Sydney, et qui a signé en 2016 le contrat pour l’exploitation et la maintenance du réseau WestConnex, qui constitue le plus grand projet d'infrastructure routière en Australie.

Egis renforce ainsi sa position de leader de la fourniture de services dans les tunnels, en Australie mais également à travers le monde, avec 97,5 km de tunnels sous contrat dans 10 pays différents.

 

20 Mai 2017

 

Métro automatique de Lausanne : deux nouveaux contrats pour Egis !

Egis vient d’être désigné lauréat par le canton de Vaud de deux contrats (Systèmes et Equipements) pour les lignes m2 et m3 du métro de Lausanne, en Suisse.

Aujourd’hui, le réseau de transport de Lausanne n’est plus en mesure d’absorber les flux urbains, en particulier aux heures de pointe, comme en témoignent les prévisions de trafic, notamment pour la première ligne de métro entièrement automatique m2, mise en service en octobre 2008 et exploitée par les transports lausannois (tl).

Le projet « Axes Forts » : vers un renforcement des transports publics urbains

Avec le projet des Axes forts de transports publics (AFTPU), la Ville de Lausanne vise à répondre à l’augmentation de la demande et accroître la fréquentation des transports publics.Ce projet prévoit :

  • Un programme d’augmentation de capacité de la ligne m2 du métro, d’une longueur de 6 km (14 stations)
  • La création d’une troisième ligne de métro (ligne m3), d’une longueur de 4 km (7 stations). Interopérable avec la m2, cette ligne reliera la Gare de Lausanne à la station Blécherette (quartier nord de la commune).

Le réseau présente la particularité de comporter de fortes pentes pouvant atteindre 12%.

Deux missions significatives pour Egis

Pendant 9 ans, Egis et ses partenaires interviendront sur les lignes automatiques sans conducteur m2 et m3 du métro de Lausanne, à travers deux contrats distincts :

  • Le premier contrat porte sur les systèmes des deux lignes (système global, automatismes et matériel roulant). Il est confié au groupement SyMeo, composé d’Egis mandataire et de BG Ingénieurs Conseils.
  • Le second contrat concerne les « équipements » des deux lignes et revient au groupement BGE m2-m3, comprenant BG Ingénieurs Conseils (mandataire), Egis et la société GESTE Engineering.

Sur la ligne m2, l’augmentation de la capacité  du métro implique des reconfigurations de la ligne destinées à supprimer des points d’engorgement (création d’un contournement d’une voie unique, reconfiguration d’un terminus), le remplacement du système de pilotage automatique actuel par un système plus performant afin d’augmenter la fréquence des rames, et la fourniture de rames complémentaires.

Le plan de migration prévoit des mises en service successives dès fin 2023.

Sur la nouvelle ligne m3, le groupement est en charge de toutes les phases du projet, des études à la mise en service. Le système utilisé sera le même que sur la ligne m2 afin d’avoir des métros interopérables. Sa mise en service est prévue pour fin 2025.

Egis, acteur majeur des métros en France et dans le monde

Egis réalise actuellement de nombreux projets de métro dans le monde, notamment les métros de Riyad et Doha au Moyen-Orient ou le métro de Chennai en Inde. Récemment, Egis a remporté plusieurs contrats sur le projet de réseau de transport public du Grand Paris Express.

Avec ces deux nouveaux contrats Systèmes et Equipements,  Egis renforce sa présence en Suisse et fait valoir une fois de plus ses compétences techniques en matière de transports publics auprès des acteurs du secteur.

Faisant suite à diverses missions d’études réalisées au cours de ces dernières années pour accompagner les transports lausannois dans le développement de leur réseau, l’attribution à Egis de ces deux marchés témoigne de la satisfaction de notre client et de la confiance qu’il nous accorde pour réaliser cette opération majeure.

 

21 Avril 2017

 

Nominations au sein du groupe Egis

 

Isabelle Bourguet, directrice de la communication et du marketing d’Egis, est nommée directrice de la stratégie, du commercial et de la communication du Groupe.

Diplômée de l’école de commerce European Business School de Paris, Isabelle Bourguet a débuté sa carrière au sein du groupe Caisse des Dépôts avant d’intégrer la société Scetauroute (groupe Egis) en 1994 où elle exerce la fonction de chargée de communication puis de responsable de communication.

En 2007, Isabelle Bourguet est nommée directrice de la communication du Groupe Egis, en charge de définir et piloter la stratégie de communication de l’entreprise.

Elle intègre le comité exécutif du Groupe en 2013, devient directrice de la communication et du marketing en 2015 et assume désormais la fonction de directrice de la stratégie, du commercial et de la communication du groupe.

 

Amrei Chaussat-Augustin, directrice juridique d’Egis, est nommée secrétaire générale du Groupe et intègre à ce titre le Comex. Elle conserve ses fonctions actuelles de directrice juridique.

Après avoir exercé l’activité d’avocate, Amrei Chaussat-Augustin possède une expérience de plus de dix ans en direction juridique au sein de grands groupes. Avocate française et allemande de formation, elle débute sa carrière en 1998 au barreau de Paris, se consacrant aux contentieux et aux restructurations franco-allemands.

Elle rejoint Valeo en 2005, pour y occuper la fonction de directrice juridique, en charge des opérations allemandes et des relations du groupe avec les constructeurs allemands.

En 2010, Amrei Chaussat-Augustin crée la direction juridique d’Arjowiggins Security et en 2013, elle rejoint le groupe Atos au poste de directrice juridique conformité et affaires générales chargée de la compliance, de la propriété intellectuelle et des achats au niveau mondial.

Elle rejoint Egis le 1er juillet 2015, au poste de directrice juridique.

 

Agnès Cuvelier, anciennement directrice des Régions et directrice générale déléguée d’Egis International, est nommée directrice exécutive de la Business Unit Régions internationales et intègre à ce titre le Comex.

Ingénieur de formation (Ecole Centrale de Paris), avec des formations complémentaires en urbanisme et économie des transports, Agnès Cuvelier a débuté sa carrière en agence d´urbanisme avant de rejoindre le Groupe Egis (société BCEOM), en 1991, en tant qu´économiste des transports.

Trois ans plus tard, elle rejoint, au sein du Groupe, la société ISIS au poste d’ingénieur d´affaires où elle continue à piloter des études de planification des transports. En 1997, elle quitte le Groupe et devient directrice de la filiale Transétude du groupe Keolis.

De retour à Egis en 2005, elle occupe successivement, au sein d’Egis Rail, les fonctions de chef de service, puis directrice des études amont. Elle devient, par la suite, directrice générale adjointe puis directrice générale d’Egis Engenharia e Consultoria, une filiale du Groupe au Brésil. En 2016, elle est nommée directrice des Régions et directrice générale déléguée d’Egis International.

 

Régis Dumay, président d'Egis Eau,  est nommé directeur exécutif de la Business Unit Grands Ouvrages, Eau, Environnement et Energie d’Egis et intègre à ce titre le Comex du Groupe. Il conserve ses responsabilités à la présidence d'Egis Eau.

Agé de 46 ans et diplômé en Sciences et Technologies de l’Eau de l’ISIM (l’Institut des Sciences de l’Ingénieur de Montpellier), Régis Dumay a acquis une expérience de près de 20 ans dans le domaine de l’ingénierie de l’eau, en France et à l’international.

En 1995, il rejoint le groupe Egis, au sein de la société BCEOM. En 1999, il est nommé responsable de la région Rhône-Alpes. En 2003, il devient chef d’agence à La Réunion, puis est nommé directeur Océan Indien.

En 2010, il est nommé directeur France d'Egis Eau. Il accompagne le développement de l'activité eau du groupe à l’international, notamment dans les domaines des barrages en Afrique et en Inde, mais également de la gestion des eaux.   

Acteur de l’évolution d’Egis dans le domaine de l’eau au Moyen-Orient, notamment pour le traitement des eaux, il est nommé directeur général adjoint d’Egis Eau en 2013, puis président en 2015. Régis Dumay est également membre du conseil d’administration d’Egis India.

 

Sophie Moreau-Follenfant est nommée directrice des ressources humaines d’Egis et intègre à ce titre le Comex. Elle succède à Frédéric Périn, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

Après un Master spécialisé en management des ressources humaines, Sophie Moreau-Follenfant débute sa carrière en tant qu’assistante ressources humaines chez Exel Logistics (devenue DHL Express).

En 1997, elle intègre le groupe coté Compagnie Française des Ferrailles (recyclage de matières métalliques -  2 000 collaborateurs - 717 M€ de chiffre d’affaires) pour structurer la fonction RH. Ce groupe se diversifie dans les services aéroportuaires et les services aux entreprises/Facility Management et prend en 2007 la dénomination de Derichebourg, du nom de son fondateur. Le Groupe compte actuellement 34 000 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros.

Tout au long de sa carrière dans le Groupe Derichebourg, Sophie Moreau-Follenfant a  développé et fait progresser la fonction RH au sein du Groupe. Elle intègre le Conseil d’Administration en 2012, en tant qu’administrateur.

 

Retrouvez ci-dessous la composition du Comité exécutif du Groupe :

Nicolas Jachiet, Président-directeur général
Rémi Cunin, Directeur général délégué

Isabelle Bourguet, directrice Stratégie, Commercial et Communication
Emmanuel Callico, directeur général adjoint Production
Jean-François Cazes, directeur général adjoint Développement
Amrei Chaussat-Augustin, secrétaire générale, directrice juridique
Martine Jauroyon, directrice Transformation Métiers et RSE
Thibaut de Ladoucette, directeur financier
Sophie Moreau-Follenfant, directrice des ressources humaines
Cédric Barbier, directeur exécutif, B.U. Aviation Olivier Bouvart, directeur exécutif, B.U. Rail
Agnès Cuvelier, directrice exécutive, B.U. Régions internationales
Régis Dumay, directeur exécutif, B.U. Grands Ouvrages, Eau, Environnement et Energie
Rik Joosten, directeur exécutif, B.U. Montage, exploitation, nouveaux Services
Christian Laugier, directeur exécutif, B.U. Villes, Route, Mobilité / B.U. Moyen-Orient
Hubert Magnon-Pujo, directeur exécutif, B.U. Villes, Route, Mobilité
Thomas Salvant, directeur exécutif, B.U. Bâtiment

 

28 Mars 2017

 

Résultats annuels 2016 : Egis franchit le seuil du milliard d’euros de chiffre d’affaires

Des performances satisfaisantes

En 2016, notre Groupe a enregistré une croissance de 9,3 %, une belle performance qui nous permet de franchir le seuil du milliard d’euros (1,020 Md€) de chiffre d’affaires géré. Cette bonne performance est alimentée par la croissance externe et par le développement de notre activité.

La prise de commandes de l’ingénierie est proche d’une année de chiffre d’affaires et permet de maintenir le carnet de commandes de notre cœur de métier à près de 20 mois d’activité. C’est un signe positif pour l’année à venir.

L’EBITDA est également en hausse, atteignant 73,1 M€ (68,5 M€ en 2015). Le résultat net distribuable atteint 30,4 M€, en hausse par rapport à 2015 (26,9 M€).

 

Une répartition géographique en évolution

Notre activité à l’international a continué d’augmenter (+ 13,6 % en 2016) et  représente désormais 63 % de l’activité totale du Groupe (60 % en 2015). Cette part prédominante de l’international repose notamment sur de beaux succès commerciaux dans nos trois marchés domestiques (hors France) que sont l’Inde, le Moyen-Orient et le Brésil, avec notamment le pilotage du programme Smart City de la ville de Bhubaneswar en Inde, la supervision des travaux de construction de la tour résidentielle ETLAL à Riyad (Arabie Saoudite) ou encore deux grands projets d’infrastructures ferroviaires pour le géant minier Vale au Brésil.

Egis poursuit son développement et son activité dans les autres régions du monde, avec le gain de projets d’envergure, tels que l’extension du réseau de tramway de Birmingham en Grande-Bretagne, la signature du contrat et la mise en service du 3ème pont sur le Bosphore et le périphérique nord d’Istanbul en Turquie, la signature et la reprise de l’exploitation du tunnel de Limerick en Irlande, la réalisation du futur complexe sportif d'Olembé au Cameroun ou encore la maîtrise d’œuvre de la Grande Mosquée d’Alger, en Algérie.

Le chiffre d’affaires en France repart à la hausse, grâce à de beaux succès. En effet, Egis a remporté de nouveaux contrats d’envergure sur le projet phare du Grand Paris (maîtrise d'œuvre des systèmes de la ligne 18 du futur métro, maîtrise d’œuvre des infrastructures de la ligne 15 Est, réalisation de la gare de Pont-de-Bondy) et confirme son intérêt pour le plus grand projet de transport et d’aménagement urbain de la métropole. En dehors de l’Île-de-France, le Groupe est attributaire de l’exploitation pour 20 ans des aéroports de Pau-Pyrénées, Brest et Quimper, de la maîtrise d'œuvre pour l'aménagement de l'autoroute A10 au nord d'Orléans, ainsi que de la conception-réalisation de toute l’infrastructure maritime du quartier Anse du Portier gagné sur la mer à Monaco. 2016 a vu aussi l’achèvement de plusieurs projets phares auxquels Egis a participé : la Bibliothèque Alexis de Tocqueville à Caen, le téléphérique de Brest, le campus numérique de Bretagne…

Egis a obtenu plusieurs grands prix pour ses réalisations les plus emblématiques de l’année, dont le Grand Prix National de l’Ingénierie pour le Pont Citadelle de Strasbourg, ainsi que le prix catégorie "Meilleur méga projet futur" aux MIPIM Awards 2016 pour les Tours Duo à Paris XIIIe.

 

14 Mars 2017

 

Egis et Camas créent un centre des métiers de l’aviation à Abidjan

Egis, groupe international de conseil, d’ingénierie et d’exploitation s'associe à Camas, groupe français spécialisé dans les formations aéroportuaires, pour donner naissance à un nouveau centre de formation spécialisé dans les métiers de l'aviation à Abidjan en Côte d'Ivoire.

 

Une offre de formation complète

Baptisé CMA ou Centre des Métiers de l’Aviation, l’établissement est issu de la volonté des deux Groupes d’associer leurs ressources complémentaires pour proposer en Afrique une offre de formation aux standards internationaux et adaptée aux besoins des professionnels de l’aviation.

L’offre du CMA, basée sur le savoir-faire d’Egis et de Camas, s’adresse autant aux entreprises qu’aux particuliers, en formation initiale ou continue. Dans le secteur aéroportuaire, l’offre recouvre un grand nombre de domaines : piste et cargo, sécurité et sûreté, marchandises dangereuses, planification et exploitation, certification et audit, accueil et escale, logistique, management, informatique, langues.

Répondre aux besoins des professionnels de l’aviation

« Le CMA favorisera le recours à des formateurs locaux pour mieux répondre au contexte et aux besoins de la région. L’un des objectifs est de contribuer à l’amélioration de la gestion de la sécurité et de la sûreté dans la sous-région. Le site d’Abidjan a été choisi pour son attractivité, indique Olivier Baric, Directeur Aviation Afrique pour Egis, dans un pays où les perspectives de croissance du trafic aérien sont importantes. »

Le CMA répondra aux besoins de développement des compétences du personnel des aéroports partenaires dont Egis est actionnaire et partenaire technique de référence en Côte d’Ivoire (AERIA), au Gabon (ADL) et en République du Congo (AERCO), des gestionnaires d’aéroports et prestataires de services aéroportuaires de l’Afrique de l’Ouest et Centrale, des compagnies aériennes, des organisations publiques, ainsi que des autorités de l’Aviation Civile et fournisseurs de services de navigation aérienne.

Pour en savoir plus : http://www.cmaciv.com

 

13 Mars 2017

 

Paris change d’ère : Vers la neutralité carbone en 2050

En prévision de la future révision de son Plan Climat, la Ville de Paris a mené une étude stratégique pour la réalisation d’une vision décarbonée de Paris d’ici 2050.

Le groupement Elioth (groupe Egis), mandataire associant les équipes Conseil d’Egis, Quattrolibri (conseil en stratégies bas carbone) et Mana (bureau d’études et de conseil sociologiques), l’a assisté dans cette réflexion, dont les conclusions viennent d’être publiées.

[pdf - 800.99 Ko]

 

La Ville de Paris est engagée dans la lutte contre le changement climatique au travers de son Plan Climat, qui fixe des objectifs ambitieux en termes de réduction de l’empreinte carbone et de maîtrise des consommations d’énergie du territoire à l’horizon 2020.

A l’occasion de la COP21, la Ville de Paris a porté la voix des gouvernements locaux comme acteurs essentiels pour la stabilisation du climat.

Le 4 décembre 2015, elle signe avec plus de 700 maires du monde entier une déclaration fixant l’engagement des gouvernements locaux. Cette déclaration a été déposée par la Maire de Paris lors de l’Action Day au Bourget, le 5 décembre. Par cet accord, la Ville de Paris prend l’engagement de réduire de 80 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, tout en développant un modèle de territoire à énergie 100 % renouvelable.

Un groupement d’experts au service des territoires

Pionnière, la Ville de Paris a lancé, en prévision de la future révision de son Plan Climat, une étude stratégique pour la réalisation d’une vision décarbonée de Paris à cette échéance.

Le groupement Elioth, entité d’Egis spécialisée en R&D et en maîtrise d’œuvre d’innovation bas carbone (mandataire), associant Quattrolibri, les équipes Conseil d’Egis, et Mana l’a assisté dans cette réflexion, permettant ainsi à la Ville de Paris de disposer d’une vision extérieure, indépendante et impartiale des problématiques à prendre en considération. Les mesures proposées par le groupement doivent permettre d’ouvrir le débat pour une transition vers une ville bas carbone et donner une vision partagée par l’ensemble de ses habitants.

Retrouvez l’étude sur le site web dédié : http://paris2050.elioth.com/

Illustration : Diane Berg

 

07 Mars 2017

 

CDG Express : un nouveau succès pour Egis !

Egis vient de remporter le contrat d’Assistance à Maître d’Ouvrage dans le cadre du projet Charles-de-Gaulle (CDG) Express, la future liaison ferroviaire directe entre l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle et le centre de Paris. Egis va accompagner la future Société de projet attributaire du contrat de concession de ce projet jusqu’en 2024.

[pdf - 145.81 Ko]

 

CDG Express, un projet stratégique et attractif

Avec 66 millions de passagers en 2015 et plus 80 millions de passagers à l’horizon 2025, l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle est le second aéroport européen. Le projet CDG Express permettra, d’ici 2023, de relier en 20 minutes seulement cet aéroport à la Gare de l’Est au cœur de Paris, moyennant un investissement de 1,4 milliards d’euros. Ce sera, entre Paris et son aéroport, une desserte à haut niveau de services, équivalent à celui constaté dans les autres capitales européennes et internationales.

Projet stratégique et attractif pour la capitale française, il répond aux enjeux de développement durable pour améliorer l’accessibilité de l’aéroport en privilégiant un mode de transport propre. Il favorisera l’attractivité de la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles-de-Gaulle et la compétitivité économique de Paris et de l’Ile-de-France, en offrant une liaison performante pour les clientèles d’affaires et de tourisme. Ce sera également un atout pour la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024.

Un projet technique et complexe

Le CDG Express, dont le financement, la construction et la maintenance sont concédés, est d’une complexité technique peu commune. Il est, en effet, en interaction technique avec le milieu aéroportuaire, le Réseau Ferré National exploité, le milieu urbain dense et la gare de l’Est, au cœur de Paris.

La ligne comptera 32 kilomètres de voies dont 8 kilomètres de voies nouvelles, entre la gare de l’Est et le Terminal 2 de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.

Son interaction avec le RER B induit notamment des contraintes majeures pour la réalisation des travaux, qui nécessiteront une connaissance, une maîtrise des techniques et usages de la SNCF, ainsi qu’un haut niveau de sécurité des circulations et des interventions. Les travaux interviendront dans une zone dense et sous exploitation, et devront donc être effectués de nuit pour éviter tout impact sur le reste de la circulation.

Les premiers travaux débuteront en 2018, avec une mise en service prévue en 2023. Cinq années de travaux seront nécessaires à la réalisation de ce projet, notamment en raison de ces fortes contraintes.

Une assistance technique signée Egis

Dans le cadre d’une mission d’assistance technique, Egis accompagnera la Société de Projet tout au long de l’opération et assurera :

  • la revue de conception de l’Avant-Projet ;
  • l’assistance à la rédaction et à la négociation des contrats de concession, de conception-construction, et d’exploitation maintenance ;
  • l’assistance lors de la levée du financement bancaire ;
  • la revue de conception du projet et l’assistance pendant les travaux ;
  • l’assistance pour la mise en place de l’exploitation de l’infrastructure.

Cet ambitieux projet, à la fois stratégique et technique pour Egis, renforce la présence du Groupe en Ile-de-France, après les différents contrats remportés sur le Grand Paris. Il confirme la confiance des acteurs du domaine Rail dans les compétences, l’expertise technique et le professionnalisme d’Egis.

 

02 Mars 2017

 

Egis, lauréat du Prix régional de l’Ingénierie Midi-Pyrénées 2017

Le projet « Usine de finition et de livraison A330», réalisé pour le compte d’Airbus Commercial Aircraft à Tianjin en Chine, a été désigné jeudi 2 mars, lauréat du prix régional de l’ingénierie Midi-Pyrénées 2017. Les équipes d’Egis basées à Toulouse ont assuré la conception de cette usine, en association avec l’agence d’architecture Brunerie Irissou.

[pdf - 171.18 Ko]

 

Organisé dans le cadre des Rencontres Régionales de l’Ingénierie (RRI) par CINOV Midi-Pyrénées et l’AIMP (Association des Ingénieurs de Midi-Pyrénées), la 4ème édition des prix de l’ingénierie Midi-Pyrénées récompense des projets, produits ou méthodes innovantes intégrant les trois composantes du développement durable : environnementale, sociale et économique.

Airbus et ses partenaires chinois ont souhaité développer à Tianjin, ville du nord-est de la Chine, un site comprenant un hall peinture, un hall  pour l’aménagement commercial et un centre de livraison de sa famille d’avions A330. Il s’agit de la première usine de finition d’A330 hors d’Europe qui permette de répondre aux spécificités du marché chinois en matière d’aménagement.

Egis, ingénieriste mandataire, et le Cabinet d’Architecture Brunerie & Irissou ont remporté, en juillet 2015, l’appel d’offres international pour la réalisation de 62 000 m² de bâtiments (atelier de peinture, hangar de finitions, hangar de travaux « working Party », bâtiments de logistique et de maintenance) ainsi que de 90 000 m² d’infrastructures de parkings et de taxiway.
Cette opération offrait également à Airbus l’opportunité d’adapter son usine d’assemblage d’A320, en exploitation sur le site.

Pour Philippe Frey, Directeur de la Business Unit Bâtiment France d’Egis et Président d’Egis Bâtiments Sud-Ouest, « ce projet illustre la capacité d’Egis à accompagner ses clients dans leur développement à l’international en mobilisant, depuis son implantation toulousaine (400 collaborateurs sur deux sites), toutes les expertises nécessaires pour mener à bien ce projet complexe ».

Un projet industriel à livrer en 30 mois

Pour les clients industriels, la maîtrise d’un calendrier comprenant plusieurs jalons critiques intermédiaires est un des éléments prépondérants dans le choix d’une équipe d’ingénierie.
Dès la signature de l’accord-cadre entre Airbus et le gouvernement chinois (juillet 2015), Egis a su mobiliser ses équipes pour livrer les dossiers de preliminary design et concept design (équivalents d’Avant-Projet Détaillé) dès la fin de l’année 2015, tenant ainsi les engagements globaux de livraison.

Ce calendrier a impliqué une production initiale en langues anglaise et chinoise de l’ensemble du dossier et, plus largement, un pilotage multiculturel de l’ensemble des intervenants, maîtres d’œuvres interne et externe.

Outre la complexité de cette gestion, Egis a dû faire face aux solides garanties que doit apporter l’ingénierie en matière d’ouvrages de technicité complexe : portée de plus de 75 m pour les bâtiments, intégration des contraintes de vélocité de flux d’air,  etc.  Egis a ainsi mobilisé de nombreux spécialistes dans les domaines du bâtiment et des infrastructures,  des essais en vol, de la livraison d’avions, de la logistique…

Faire valoir une certaine culture de l’ingénierie, créative et durable

En permettant de fortes synergies entre les différents partenaires, ce projet a favorisé la créativité des équipes en matière d’aéronautique, du bâtiment, mais également dans le domaine du développement durable. Tout au long du projet, Egis a encouragé une démarche d’économie des ressources (eau, énergie), avec le soutien  d’Airbus et du gouvernement chinois.

Le projet a ainsi intégré de nombreux dispositifs en matière d’optimisation énergétique, de récupération d’énergie gratuite ou d’eau pluviale. La performance d’enveloppe thermique de cette usine est significativement plus élevée que la réglementation chinoise.

 

22 Février 2017

 

Toulouse : Egis célèbre ses 20 ans de présence et d’expérience dans l’Aviation et inaugure ses nouveaux espaces de travail

Pour soutenir l’expansion de son activité Aviation, et renforcer son développement dans le sud-ouest de la France, Egis installe ses équipes aviation dans de nouveaux locaux à Toulouse, à proximité immédiate de ses principaux clients.

[pdf - 177.37 Ko]

 

Les nouveaux locaux, situés 9 rue Paul Mesplé à Toulouse, au cœur du parc d’activités Basso Cambo, ont été inaugurés mardi 21 février 2017, en présence de clients, de partenaires et de la Direction du Groupe. Au total, 170 personnes dédiées à l’Aviation vont travailler sur ce site.

Pour Cédric Barbier, directeur exécutif Aviation, "ce nouveau site toulousain des équipes Aviation d’Egis est destiné d’une part, à soutenir la forte expansion que connaît notre Groupe dans ce domaine d’activité, et d’autre part, à rapprocher nos équipes opérationnelles de nos principaux clients et partenaires de confiance. C’est un atout supplémentaire pour renforcer notre présence et accroître notre capacité d’agir au cœur de l’agglomération toulousaine et de la grande région sud-ouest."

Toulouse, au cœur du domaine Aviation d’Egis

Egis a démarré son activité Aviation à Toulouse dans les années 1990 dans l’Air Traffic Management (Gestion du trafic aérien) auprès de la DSNA (Direction des Services de la Navigation Aérienne). C’est en 1997, qu’Egis ouvre son 1er établissement avec  17 collaborateurs, et acquiert progressivement de solides compétences en sécurité, anticollision, ergonomie, navigation par satellite et ingénierie système, pour le compte de la DSNA mais aussi d’Airbus, de Thales et de clients européens (Commission Européenne, Eurocontrol, Services de navigation aérienne).

A partir de 2007, le domaine Aviation se renforce significativement dans le domaine aéroportuaire, espace d’intégration du savoir-faire du Groupe Egis, à la fois sur les accès ville, les bâtiments, les équipements et systèmes et sur le côté piste. Les équipes toulousaines spécialisées en aéroport  peuvent alors adresser des projets pour leurs clients régionaux (Toulouse Blagnac, Bordeaux, Carcassonne…) mais aussi à l’international.

Egis propose aujourd’hui une offre globale sur l’ensemble du domaine Aviation.
Les équipes conseil et ingénierie Aviation d’Egis ont réalisé plus de 60 M€ de  chiffre d’affaires en 2016, au plus près de leurs clients en Europe depuis les sites de Toulouse, Saint-Quentin-en-Yvelines ou Farnborough (près de Londres), mais également en Afrique, au Brésil, au Moyen-Orient, en Inde et en Asie-Pacifique, zones de développement du Groupe. D’ici trois ans, l’ambition d’Egis est de figurer dans le Top 5 mondial des ingénieristes Aviation.

En exploitation aéroportuaire, Egis est devenu en quelques années le 3ème opérateur aéroportuaire français en nombre de passagers, avec 27 millions de passagers et gère un réseau de 17 aéroports dans le monde en Afrique, au Brésil, en Polynésie Française et en Europe dont l’aéroport de Pau Pyrénées en région Sud-Ouest.

Parmi ses principales références dans la région, on compte notamment :

  • l’assistance à la DSNA pour la R&D ciel unique européen ; l’ingénierie des systèmes de contrôle aérien de l’expression des besoins jusqu’à la mise en service opérationnel ; 
  • l’assistance facteurs humains de la conception à la certification des cockpits pour Airbus.
  • la maîtrise d’œuvre des postes d’inspection filtrage et de la réfection des taxiways de l’aéroport de Toulouse-Blagnac ;
  • l’assistance à la définition du système d’information aéroportuaire et la maîtrise d’œuvre du système de traitement bagages pour l’aéroport de Bordeaux ;
  • l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’European Satellite Service Provider (ESSP).

Egis, un rayonnement dans tout le Sud-Ouest

Avec désormais 4 sites clés, Bordeaux, Montpellier, Balma et Basso-Cambo, et plus de 700 collaborateurs, le Groupe renforce durablement sa présence en Occitanie et Nouvelle Aquitaine et y réalise un chiffre d’affaires de 70 M€.  Egis joue un rôle de premier plan avec plus de 2 milliards de travaux par an dans ces régions, et décline toutes ses spécialités en matière d’ingénierie et d’exploitation, non seulement dans l’aviation, mais aussi dans le bâtiment, la route, le rail, l’aménagement urbain, l’eau, …

Dans le bâtiment, Egis a contribué à la réalisation de nombreux projets emblématiques, tels que le Stade Bordeaux-Euratlantique et le projet Laser Mégajoule à Bordeaux, la médiathèque et le cancéropole de Toulouse. Egis vient de remporter, hier, le programme de construction du siège de la direction des retraites et de la solidarité de la CDC à Bordeaux, dans le cadre du groupement porté par Kaufman & Broad.

Parmi ses références phare en termes de Grandes structures figure notamment le Pont Jacques-Chaban-Delmas à Bordeaux, pour lequel il a obtenu, en 2013, le Grand Prix National de l’Ingénierie. Les équipes d’Egis sont aujourd’hui mobilisées sur le futur Pont Jean-Jacques Bosc, dans cette même ville.

Dans le domaine des transports, Egis intervient sur les projets de Transport en commun en site propre (TCSP) et la gare TGV de Nîmes, la ligne 5 du tramway et le pôle d’échanges multimodal de Montpellier, ou encore le projet de Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique. Dans le domaine de la route, Egis est chargé de la  mise à 2X3 voies de l’autoroute A63 entre l’échangeur d’Ondres et celui de Saint-Geours-de-Maremne (28 km) dans le département des Landes, et assure également, à travers sa filiale Egis Exploitation Aquitaine,  l’exploitation, l’entretien et la maintenance de la section entre Salles et Saint-Geours-de-Maremne.

Les équipes d’Egis sont également mobilisées sur différents projets d’aménagement urbain (Parvis historique Matabiau à Toulouse, quartier du parc Marianne à Montpellier) ou encore dans le domaine de l’eau, avec le  projet de système d'assainissement des Eaux Usées de Rodez, ou encore celui des digues de protection contre les inondations de la Garonne, à Agen.

 

Pages

Recevez nos communiqués