Communiqués de presse

28 Janvier 2014

 

Egis remporte la réhabilitation et l’amélioration des performances de 223 barrages en Inde

Egis remporte un contrat d’envergure de 12 millions d’euros sur le projet DRIP (Dam Rehabilitation and Improvement Project) visant à réhabiliter 223 barrages en Inde et à déployer une politique nationale de maintenance des barrages. Ce contrat vient conforter la stratégie commerciale du groupe dans le domaine de l’eau dont l’objectif est de se positionner sur des grands projets de barrage à l’international.

 

Un projet ambitieux

DRIP est un projet ambitieux, lancé il y a plusieurs années par la Central Water Commission (Agence de l’Eau Indienne) agissant pour le compte de l’Etat indien dans le but de réhabiliter et d’améliorer les performances de 223 barrages situés dans 4 états de l’Inde : le Tamil Nadu, le Kerala, le Madhya Pradesh et l’Orissa. Deux tiers de ces barrages ont été construits entre 1935 et 1985, et 4 d’entre eux ont plus d’un siècle !
Ce projet qui devrait s’étendre sur 5 ans vise à améliorer la sécurité et la performance des barrages. Le contrat remporté par Egis comprend également le management de projet ainsi que la mise en place d’une politique nationale de maintenance des barrages, en assistance à la Central Water Commission.
L’équipe projet mobilisée par Egis compte 55 personnes de 10 nationalités différentes. Parmi elles, 35 experts, dont 17 experts reconnus au niveau international. Cette équipe couvre les différents domaines techniques concernés par le projet.
La banque mondiale finance à 80% ce projet s’élevant environ à 320 millions d’euros.

 

23 Janvier 2014

 

Tramway de Caen : Egis et Normandie Aménagement inaugurent les locaux de Tramcités

Vendredi 24 janvier 2014 à 11 heures, Tramcités (Groupement Egis | Normandie Aménagement) inaugure ses locaux à Colombelles en présence de Philippe Duron, Député-maire de Caen et d’Eric Vève, Président de Viacités.

©Caen La mer

 

Tramcités, composé d’Egis, groupe de conseil, d’ingénierie et de montage de projets, 4ème leader mondial dans le domaine des transports, et de Normandie Aménagement, acteur des grands projets d’aménagement urbains de Caen la mer, est mandaté par Viacités, syndicat mixte des transports de l’agglomération caennaise, pour la réalisation des deux lignes de tramway fer de l’agglomération.

Ce projet de 22 km de réseau, capital pour l’intercommunalité, mobilise une équipe intégrée qui couvre tous les métiers du transport : infrastructure, aménagements urbains et paysagers, systèmes et bâtiments, matériel roulant, gestion administrative et financière, communication. Outre les travaux de création/rénovation de ligne, un centre d’exploitation et de maintenance sera créé.

Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis et Josette Travert, Présidente de Normandie Aménagement marqueront ainsi le début de la mission de maîtrise d'ouvrage mandataire, en présence de Philippe Duron, Député-maire de Caen et Président de Caen la mer et d’Eric Vève, Président de Viacités. L’inauguration se tiendra dans les locaux de Tramcités, 1 avenue du Pays de Caen à Colombelles.

Egis à Caen réunit également les métiers du bâtiment et de l’aménagement des villes et territoires, avec une agence de 11 collaborateurs basée à Ifs.

 

02 Janvier 2014

 

Egis acquiert England TIR Group et renforce son activité dans les services aux flottes de poids lourds

 

Après l’acquisition de la société néerlandaise Transpass en 2011, Egis, via sa société Egis Easytrip Services, acquiert la société England TIR Group, basée à Cesena en Italie, renforçant ainsi la position du groupe sur le marché des services aux transporteurs poids lourds.

©England Tir

Egis en position sur le marché du télépéage

 

 

Ce 19 décembre, Egis devient l’unique actionnaire (100%) d’England TIR Group, société qui fournit, notamment, des services aux transporteurs routiers internationaux :

  • Le paiement électronique du péage sur les infrastructures européennes
  • La réservation de ferries et trains à travers l’Europe,
  • La récupération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et autres taxes, pour le compte des transporteurs.

Avec 45 collaborateurs et la gestion d’environ 5800 comptes, England TIR a collecté plus de 122 M€ de péage, TVA et passages ferry en 2012. La société collecte le péage pour le compte des principales sociétés concessionnaires européennes (TollCollect en Allemagne, Asfinag en Autriche, Autostrade en Italie, TIS-PL en France, etc.) auprès d’entreprises de transport principalement basées dans le Sud de l’Europe.

Cette acquisition permet à Egis de compléter sa gamme de services grâce à une nouvelle complémentarité :

  • Une meilleure couverture géographique des activités commerciales : England TIR pour l’Europe du Sud et Transpass pour le Benelux, l’Europe centrale et orientale,
  • Une gamme élargie de services offerts aux entreprises : outre l’activité de collecte de péage des deux sociétés, Transpass est spécialisé dans la récupération de la TVA et England TIR est le leader européen des services de réservation de ferries.

Rik Joosten, Directeur Général d’Egis Easytrip Services, déclare: “Avec cette acquisition, Egis fait un nouveau pas en avant pour réaliser l’objectif qu’il s’est fixé d’être l’un des cinq premiers acteurs européens de la fourniture et de l’intégration de services pour les transporteurs poids lourds internationaux, en accord avec notre stratégie de développement.”

Egis est ainsi clairement positionné sur le marché du télépéage en fort développement en Europe continentale stimulé par la directive européenne sur le télépéage (directive EETS - European Electronic Toll Service). Transpass et England TIR rejoindront la marque ombrelle Easytrip (présente en Irlande, aux Philippines et depuis peu en France) pour offrir à leurs clients transporteurs un large panel de conseils et services, leurs compétences sur le marché B2B et une présence commerciale paneuropéenne. A ce jour, Egis gère plus de 2,6 millions d’abonnés en Europe.

 

20 Décembre 2013

 

Egis remporte l’ingénierie des systèmes pour la construction du métro de Salvador (Brésil)

 Egis a signé avec CCR (Companhia de Concessões Rodoviárias), la société concessionnaire chargée de la construction et l´exploitation du métro de Salvador, un contrat d’ingénierie de 12 M€ pour la construction commerciale du métro, de la capitale de l’Etat de Bahia au Brésil. Un contrat qui comprend la gestion et l’intégration des systèmes, et celle des interfaces des sous-systèmes avec le génie-civil.

Le métro de la Coupe du Monde

Le projet de métro de Salvador prévoit la finalisation de la ligne 1 (près de 7 km, partiellement souterraine), la construction de 5 km d’extensions de cette première ligne et la construction complète d’une ligne 2, longue de 24 km, desservant l’aéroport international de Salvador - Deputado Luís Eduardo Magalhães.

La mise en service du premier tronçon de la ligne 1 (5 stations) est prévue en juin 2014 à l’occasion de la Coupe du Monde de Football, pour laquelle la construction et l’installation des systèmes sont déjà bien avancées. Celle de la ligne 2 est programmée au printemps 2017.

Le contrat de concession entre le consortium contrôlé par l’investisseur brésilien CCR et l’Etat de Bahia avait été signé le 15 octobre dernier ; il porte sur la construction et l’exploitation commerciale du métro de Salvador d’une durée de 30 ans.

Un contrat majeur pour Egis au Brésil

Le contrat d’ingénierie remporté par Egis représente le plus important contrat de l’histoire de Egis Engenharia e Consultoria, la société brésilienne d’ingénierie spécialisée dans le fret ferroviaire, acquise par Egis en 2011, dont le siège est situé à Curitiba (Etat du Paraná). Il engage l’implication d´une vingtaine de salariés Egis, dont 4 expatriés, basés à Salvador pour une durée de 40 mois. Egis travaillera sur ce projet avec MCA, société brésilienne sous-traitante spécialisée en management de projet.

Ce premier grand projet de diversification dans le transport de voyageurs est un succès qui confirme la pertinence de la stratégie de développement d’Egis au Brésil.

 

19 Décembre 2013

 

Pose du 1er accropode de la Nouvelle Route du Littoral, une maîtrise d’œuvre Egis

Vendredi 20 décembre 2013 à 14h30 sera posé le premier bloc accropode de la Nouvelle Route du Littoral à La Possession, île de La Réunion, en présence de Messieurs Jean-Luc Marx, Préfet de La Réunion, Didier Robert, Président de la Région Réunion et Rémi Cunin, Directeur général délégué du groupe Egis.

 

©Egis

Profil d’un projet d’envergure

Le projet de nouvelle liaison sécurisée de 12 km entre Saint-Denis et La Possession se développe dans l'Océan Indien, à une centaine de mètres de la route en corniche actuelle à 2 x 2 voies. Cette infrastructure d'envergure à 2 x 3 voies constituera un itinéraire sécurisé par rapport aux risques des falaises instables et des fortes houles cycloniques. C'est un projet déterminant pour les trafics quotidiens (plus de 50 000 véhicules) et pour le développement économique de l'île.

La Nouvelle Route du Littoral se compose de 4 tronçons de digue (linéaire total 6500 m) et d'un grand viaduc de 5400 m. Les profondeurs d'eaux varient entre 5 et 11 mètres et le calage du profil en long permettra de s'affranchir des houles cycloniques centennales. La plateforme (29 m sur viaduc et 34 m sur digues) accueillera les circulations routières et de transport en commun ainsi que les modes doux (piétons et vélos). A terme, un transport en commun en site propre (TCSP) est envisagé, avec possibilité de mode guidé rail.

Les missions de la maîtrise d’œuvre

Egis assure la maîtrise d'œuvre complète (conception et contrôle des travaux) de la Nouvelle Route du Littoral. Une équipe projet dédiée, composée d'une quinzaine de collaborateurs dont 10 experts, a été mise en place à Saint Denis pour diriger ce grand contrat et manager le projet en liaison directe avec la Région Réunion, Maître d'ouvrage. Des bureaux d'études spécialisés sont intervenus en back-office pour les études de conception de détail.

Parmi les spécialités mobilisées par Egis pour assurer la conception de l'infrastructure mixte digues/viaduc, on peut citer : le management de projet, la géométrie routière, la sécurité, les calculs structurels de génie-civil, l'hydraulique maritime, le génie écologique, la géotechnique de fondation, la géotechnique des matériaux, les équipements, ainsi que le rail, pour étudier la faisabilité ultérieure du TCSP en tramway. L'Architecte Christophe CHERON et le Paysagiste Alain COUSSERAN ont également contribué à des choix de conception pertinents pour une bonne intégration des ouvrages.

 

19 Décembre 2013

 

Egis remporte un nouveau succès en Irlande

Egis Lagan Services Ltd, une joint-venture entre Egis et la société Lagan d'Irlande du Nord, a signé le 18 décembre 2013 avec la Direction des Routes Irlandaise (National Roads Authority) un contrat de maintenance routière pour l'exploitation, la maintenance et des services de renouvellement sur 330 km d'autoroutes dans le sud de l'Irlande.

 

 

Le projet comprend l'exploitation et l'entretien courant du réseau routier ainsi que les inspections, la maintenance environnementale, la réponse aux incidents et la maintenance hivernale en coordination avec les autorités locales et le Centre de contrôle du trafic autoroutier national. Des travaux de réparation et de renouvellement peuvent être également ordonnés par la Direction des Routes Irlandaise.

Le contrat est un contrat à durée déterminée de cinq ans avec une possibilité d'extension de deux années supplémentaires.

Les activités d'exploitation seront réalisées à partir de quatre dépôts situés à Dunkettle (Cork), à Cahir (Tipperaray), à Portlaoise et à Kilkenny. Chaque dépôt sera équipé des véhicules, équipements et matériels nécessaires pour exploiter chaque section spécifique du réseau et pour fournir la liaison avec les sections adjacentes et les autorités concernées.

Ce contrat renforce la position d'Egis en tant que leader du marché de l'exploitation et de la maintenance routière en Irlande. Egis exploite dorénavant 450 km d'autoroutes en Irlande. De plus, le portefeuille de projets d'Egis en Irlande comprend le contrat de maintenance d'équipements ITS, le service de contrôle de vitesse national irlandais, l'exploitation du tunnel de Dublin, le contrat EastLink Bridge (pont à l'est de Dublin) ainsi que le paiement du télépéage routier et l'accès aux parkings à travers Easytrip services Ireland.

 

11 Décembre 2013

 

Mise en service du prolongement sous-fluvial du métro de Lyon : une maîtrise d’œuvre Egis

Mercredi 11 décembre 2013 à 11h, le SYTRAL, autorité organisatrice des transports de l'agglomération lyonnaise, inaugure le prolongement de la ligne de métro B à Oullins, commune située de la rive droite du Rhône, au sud-ouest de Lyon. Partenaire du Maître d'ouvrage depuis la réalisation de la première ligne de métro lyonnais, Egis confirme son savoir-faire en matière de maîtrise de chantier exemplaire et d'ouvrages souterrains d'envergure.

© Mario Renzi / Egis

[pdf - 168.19 Ko]

 

Un chantier d’exception en avance sur le planning

La ligne B traverse la ville du Nord au Sud de la ville, desservant Villeurbanne, Lyon et désormais Oullins grâce à la création d'1,8 km de ligne supplémentaire et d'une nouvelle station.

Ce chantier de grande envergure a nécessité le creusement d'un tunnel sous-fluvial. Un projet exceptionnel qui a engagé des savoir-faire et des techniques peu courantes. La solution du tunnelier monotube à pression de boue s'est révélée être la plus adaptée pour répondre à la complexité du sous-sol lyonnais et engendrer le moins de nuisances, tout en étant la plus économique.

Les travaux au tunnelier ont, notamment, été orchestrés avec succès par les équipes d'Egis, rompues à ce type de réalisation. Le creusement du tunnel complet a été achevé avec 4 mois d'avance par rapport aux 11 mois initialement planifiés. Le tunnelier est arrivé le 2 mars 2011 à la station Gare d'Oullins, réalisant la traversée sous-fluviale, à elle seule, avec 41 jours d'avance. Le terminus d'arrière-gare et la station creusée dans le granite ont également été réalisés en avance, permettant ainsi de tenir les échéances définies par Egis dès les études préliminaires de 2006.

Les missions de la maîtrise d’œuvre

Maître d'œuvre général, études et travaux, Egis a conçu le projet et assuré le suivi technique et financier du chantier, conduisant 25 marchés de travaux. Depuis les études préliminaires jusqu'à l'assistance à la passation du marché principal de génie civil et équipements connexes selon la procédure négociée décidée par le Maître d'ouvrage, Egis a été impliqué en amont dans le choix du mode constructif pour franchir le fleuve. Le SYTRAL a ainsi pu s'appuyer sur les compétences et le savoir-faire d'Egis ainsi que sur ses expériences acquises en France et à l'international. Egis a mobilisé une cinquantaine de ses collaborateurs sur cette opération remarquable.

La mise à disposition d'une équipe pluridisciplinaire infrastructures et systèmes très soudée et impliquée pour la réussite du projet a été déterminante. La sécurité a également été un des points forts du chantier. Aucun accident grave n'a été à déplorer sur le chantier démarré à l'été 2009.

Retour sur le planning de la réalisation :

  • juin 2009 : début des travaux de génie civil
  • septembre 2010 : début du creusement
  • 2 mars 2011 : arrivée du tunnelier à la station Oullins Gare
  • avril 2011 : fin du creusement du tunnel
  • juillet 2011 : début de pose de la voie ferrée
  • février 2012 : début de pose des équipements en tunnel
  • mars 2012 : début des travaux de second œuvre aménagement et équipement de la station Gare d'Oullins
  • juillet 2012 : fin de pose de la voie ferrée
  • janvier 2013 : fin de pose des équipements en tunnel et derniers travaux de Génie Civil
  • février 2013 passage de la première rame et début des essais d'ensemble
  • octobre 2013 : derniers travaux de second œuvre aménagement et équipement de la station
  • octobre 2013 : début de la marche à blanc (remise de l'ouvrage à l'exploitant)
  • 11 décembre 2013 : mise en service

 

04 Décembre 2013

 

Egis inaugure ses bureaux à Dijon

Egis inaugure le 4 décembre 2013 les bureaux regroupant ses équipes de Dijon, en présence de Nicolas Bonnet, Directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts et du Directeur de la branche Bâtiments France d’Egis.

Focus sur nos activités en région.

 

 

© Alain Doire/Bourgogne Tourisme

 

Une implantation stratégique

L’implantation dijonnaise, qui réunit les équipes pluridisciplinaires d’Egis en région, à proximité de ses clients et partenaires, illustre la politique d’implantation territoriale du groupe, socle de sa stratégie en France.

Groupe d’ingénierie actif en France et à l’international, Egis met en place à Dijon une équipe locale de 8 personnes, spécialisée dans plusieurs domaines d’activités (bâtiment, transport, aménagement des territoires, etc.). Une équipe qui, grâce à ses expertises conjuguées en aménagement urbain et en construction, répondra aux enjeux régionaux des projets de développement des territoires. Elle s’appuie également sur les savoir-faire du groupe pour proposer des expertises complémentaires.

Accompagner les grands projets urbains de la Ville

Egis accompagne le Grand Dijon, depuis plus d’une vingtaine d’années, dans ses projets de développement. Maître d’œuvre des deux lignes de tramway,  Egis a joué un rôle novateur essentiel dans l’économie de ce projet. Le groupement de commande du matériel roulant entre le Grand Dijon et Brest Métropole, mis en œuvre pour la première fois dans l’histoire des transports publics, est un bel exemple de l’initiative de nos professionnels. Une opération « fer de lance » qui ouvrira la voie à d’autres agglomérations françaises. Egis a également été le maître d’œuvre du Centre Hospitalier Universitaire de la Ville de Dijon, emblème d’une nouvelle dynamique de performances, de modernité et de la mutualisation de moyens.

Requalifier, valoriser le patrimoine architectural et paysager, repenser l'habitat,  les quartiers, le cadre de vie… tous les métiers d’Egis au service des projets urbains et territoriaux.

 

02 Décembre 2013

 

Egis et ACTOLL créent une société commune TollSys, développeur et éditeur de solutions logicielles de back-office péage

Dans le cadre du développement de son activité dans les infrastructures complexes de transport à péage, Egis s'est associé à la société ACTOLL pour créer la société TollSys, développeur de solutions logicielles de back-office péage.

TollSys développe et maintient des logiciels de back-office pour des solutions de péages traditionnels et Free flow (« sans-arrêt »).

La société bénéficie de la maîtrise des processus métiers et de l'apport de projets de la part d'Egis. La société ACTOLL et TICKS (éditions de logiciels) apportent la maîtrise du développement de logiciels péage, ainsi que la plateforme dénommée TICKS BPMN Studio (TBS) qui sera l'outil de développement des logiciels de back-office.

Rik Joosten, Directeur Général d'Egis Projects et Président de TollSys déclare : « Le projet d'un partenariat durable avec ACTOLL permet à Egis de mieux maîtriser la chaîne de valeur des systèmes de péage, en se dotant d'une solution de back-office compétitive, souple et adaptable aux besoins d'exploitation. Ce partenariat permet de sécuriser mais également de développer les activités d'Egis sur le marché de la fourniture, de l'installation et de la maintenance des équipements de péage ».

« L'alliance des deux sociétés permet de proposer à nos clients des solutions intégrées basées sur nos connaissances respectives des métiers du développement de logiciels, de la maintenance et de l'exploitation des solutions péage. Ce rapprochement nous permet d'accéder à des marchés nouveaux et complémentaires et nous donne de nouvelles perspectives de croissance à l'international » confirme Liborio Panzarella, Président d'ACTOLL et Directeur Général de TollSys.

Ce partenariat permet de renforcer les compétences d'Egis et d'ACTOLL dans la maîtrise des back-offices des systèmes de péage.

 

07 Novembre 2013

 

Grand Prix National de l’Ingénierie : Egis remporte le Prix Construction et Aménagement pour le Pont Jacques Chaban-Delmas à Bordeaux

Le concours du Grand Prix National de l'Ingénierie* vient de récompenser les équipes d'Egis pour l'ingénierie du nouveau Pont levant Jacques Chaban-Delmas de Bordeaux, inauguré en mars 2013. Un Prix qui récompense un travail passionné, de haute technicité et qui vient souligner la beauté de cet ouvrage remarquable.

*Grand Prix National de l'Ingénierie du Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie et du Ministère du Redressement Productif en partenariat avec Syntec-Ingénierie et avec le concours du Groupe Moniteur

© Richard NOURRY / La Cub / GTM SO TP GC / GTM Sud / VINCI Construction Grands Projets / Cimolaï / Egis / LAVIGNE & CHERON Architectes / Michel VIRLOGEUX / Hardesty & Hanover

 

 

Une aventure collective primée

Nouveau phare de Bordeaux, le pont levant Jacques Chaban-Delmas sur la Garonne (500 m) s'est inscrit, dès sa génèse, dans la politique de développement des systèmes de transport en site propre de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB). Par son intégration dans le paysage urbain, son esthétique et sa fonction de levage, il contribue au développement urbain de Bordeaux, favorisant les aménagements des quartiers Bacalan et Bastide et permettant aux grands paquebots d'accéder au centre-ville historique.

Il a constitué pour l'équipe Conception-Construction un enjeu technique et architectural de première importance.

C'est aujourd'hui une consécration pour Egis de recevoir le Prix Construction et Aménagement au Grand Prix National de l'Ingénierie (GPNI) pour cet ouvrage exceptionnel.

Difficultés et prouesses du projet

Face à la complexité du projet, et en l'intégrant dans une vision globale, l'équipe s'est fixée des objectifs qui quelques fois étaient aussi de véritables défis techniques. Mettre en commun divers impératifs et compétences fut un travail savant.

Tout est complexe dans cet ouvrage de haute technicité et tout est sujet à innovations.

Les exigences liées au classement de l'Unesco ont nécessité l'adaptation des plans initiaux pour préserver l'intégrité visuelle du paysage urbain : diminution de la hauteur, suppression des tourelles sur les gabions de protection, élargissement des placettes autour des pylônes...

Le parti choisi par Egis, avec un tablier en caisson profilé entre quatre pylônes d'une forme particulièrement moderne, répond à la fois aux objectifs urbanistiques, au programme fonctionnel, aux impératifs d'exploitation et de maintenance, mais aussi à l'ambition du groupe de concevoir un ouvrage élégant inscrit dans une démarche de développement durable, qui puisse devenir le symbole de la modernité de la Ville et de son Agglomération.

Un ouvrage complexe conçu en 3 dimensions

Du fait de sa géométrie complexe et des interfaces nombreuses entre le génie civil et les équipements électromécaniques, le pont Jacques Chaban-Delmas a fait l'objet d'une modélisation numérique complète en 3D, dès la phase de conception. Ce travail a permis de donner une vision volumétrique de l'ouvrage final jusque dans ses moindres détails. Il a notamment permis de détecter avec précision les points de conflits mécaniques et d'y apporter les solutions adéquates.

Une construction impressionnante

Afin d'éviter les complications liées à la fabrication dans le lit de la Garonne, soumise à de fortes marées, les structures en béton (îlots de protection, embases, pylônes, piles intermédiaires...) ont été préfabriquées à 6 km du site, permettant un gain de temps et la réalisation des deux estacades principales (2 x 300 m). Les éléments préfabriqués ont été ensuite remorqués et fondés selon des modes différents, tenant compte du contexte géologique hétérogène.

Quant aux travées, chacune a parcouru 5 500 km sur une barge ; un voyage maritime de 3 semaines depuis les usines Cimolai (proches de Venise) jusqu'au port de la Lune. Plusieurs heures ont été nécessaires pour les positionner sur leurs bases, au rythme de la marée et avec une tolérance de positionnement de quelques centimètres seulement. Avec 117 m de longueur et 45 m de largeur pour un poids de 2 500 tonnes, la superficie de la travée centrale levante est égale celle d'un terrain de football !

Le levage d'un géant

La travée levante est mue par un dispositif de levage simple et éprouvé, qui s'apparente àcelle d'un gigantesque ascenseur. Chaque extrémité de la travée mobile est suspendue au droit de chacun des pylônes par dix câbles qui viennent s'enrouler autour d'une poulie de 4 mètres de diamètre logée en tête des pylônes. Ces câbles porteurs sont rattachés au-dessus de chacun des contrepoids présent dans les quatre pylônes. Ces derniers se déplacent à l'intérieur des pylônes grâce à des câbles de manœuvre fixés par le dessous, et s'enroulant autour de treuils motorisés, fixés en fond de chaque embase. La machinerie n'a alors qu'à fournir une force de levage d'environ 100 tonnes, qui correspond au différentiel de poids entre la travée mobile et les contrepoids. Cette faible prépondérance aurorise une motorisation réduite et économe.

Les dimensions exceptionnelles de la travée levante rendaient l'ouvrage très sensible aux actions du vent, notamment en position haute. Dès les premières esquisses, la forme de la travée levante a été profilée pour diminuer les effets aérodynamiques sur le pont. Des études approfondies ont ensuite été menées s'appuyant sur les données locales et sur l'exploitation des résultats des essais réalisés sur un modèle réduit (au 70e de sa taille) soumis à diverses conditions dans les installations du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) à Nantes.

Chiffres clés

Longueur : 433 m, dont 118 m de travée levante

Masse de la travée levante : 2 500 tonnes

Hauteur des pylônes : 77 m

Passe navigable : 106 m de large – 53 m de gabarit

60 levées par an (hors manœuvres de maintenance)

Durée de levage ou de descente de la travée : 12 minutes

2x2 voies de circulation

2 voies de TCSP (Transport en Commun en Site Propre)

2 passerelles de circulation de 4 m de large chacune

Acteurs du projet

Maîtrise d'ouvrage : Communauté Urbaine de Bordeaux, Direction des Grands Travaux

Groupement Conception-Construction : GTM-Vinci

Conception : Egis / Michel Virlogeux

Architectes : Lavigne & Chéron Architectes / Hardesty & Hanover

Construction : GTM Sud-Ouest TP GC / Vinci Construction Grands Projets / Cimolai / GTM Sud

 

Pages

Recevez nos communiqués