Communiqués de presse

22 Février 2017

 

Toulouse : Egis célèbre ses 20 ans de présence et d’expérience dans l’Aviation et inaugure ses nouveaux espaces de travail

Pour soutenir l’expansion de son activité Aviation, et renforcer son développement dans le sud-ouest de la France, Egis installe ses équipes aviation dans de nouveaux locaux à Toulouse, à proximité immédiate de ses principaux clients.

[pdf - 177.37 Ko]

 

Les nouveaux locaux, situés 9 rue Paul Mesplé à Toulouse, au cœur du parc d’activités Basso Cambo, ont été inaugurés mardi 21 février 2017, en présence de clients, de partenaires et de la Direction du Groupe. Au total, 170 personnes dédiées à l’Aviation vont travailler sur ce site.

Pour Cédric Barbier, directeur exécutif Aviation, "ce nouveau site toulousain des équipes Aviation d’Egis est destiné d’une part, à soutenir la forte expansion que connaît notre Groupe dans ce domaine d’activité, et d’autre part, à rapprocher nos équipes opérationnelles de nos principaux clients et partenaires de confiance. C’est un atout supplémentaire pour renforcer notre présence et accroître notre capacité d’agir au cœur de l’agglomération toulousaine et de la grande région sud-ouest."

Toulouse, au cœur du domaine Aviation d’Egis

Egis a démarré son activité Aviation à Toulouse dans les années 1990 dans l’Air Traffic Management (Gestion du trafic aérien) auprès de la DSNA (Direction des Services de la Navigation Aérienne). C’est en 1997, qu’Egis ouvre son 1er établissement avec  17 collaborateurs, et acquiert progressivement de solides compétences en sécurité, anticollision, ergonomie, navigation par satellite et ingénierie système, pour le compte de la DSNA mais aussi d’Airbus, de Thales et de clients européens (Commission Européenne, Eurocontrol, Services de navigation aérienne).

A partir de 2007, le domaine Aviation se renforce significativement dans le domaine aéroportuaire, espace d’intégration du savoir-faire du Groupe Egis, à la fois sur les accès ville, les bâtiments, les équipements et systèmes et sur le côté piste. Les équipes toulousaines spécialisées en aéroport  peuvent alors adresser des projets pour leurs clients régionaux (Toulouse Blagnac, Bordeaux, Carcassonne…) mais aussi à l’international.

Egis propose aujourd’hui une offre globale sur l’ensemble du domaine Aviation.
Les équipes conseil et ingénierie Aviation d’Egis ont réalisé plus de 60 M€ de  chiffre d’affaires en 2016, au plus près de leurs clients en Europe depuis les sites de Toulouse, Saint-Quentin-en-Yvelines ou Farnborough (près de Londres), mais également en Afrique, au Brésil, au Moyen-Orient, en Inde et en Asie-Pacifique, zones de développement du Groupe. D’ici trois ans, l’ambition d’Egis est de figurer dans le Top 5 mondial des ingénieristes Aviation.

En exploitation aéroportuaire, Egis est devenu en quelques années le 3ème opérateur aéroportuaire français en nombre de passagers, avec 27 millions de passagers et gère un réseau de 17 aéroports dans le monde en Afrique, au Brésil, en Polynésie Française et en Europe dont l’aéroport de Pau Pyrénées en région Sud-Ouest.

Parmi ses principales références dans la région, on compte notamment :

  • l’assistance à la DSNA pour la R&D ciel unique européen ; l’ingénierie des systèmes de contrôle aérien de l’expression des besoins jusqu’à la mise en service opérationnel ; 
  • l’assistance facteurs humains de la conception à la certification des cockpits pour Airbus.
  • la maîtrise d’œuvre des postes d’inspection filtrage et de la réfection des taxiways de l’aéroport de Toulouse-Blagnac ;
  • l’assistance à la définition du système d’information aéroportuaire et la maîtrise d’œuvre du système de traitement bagages pour l’aéroport de Bordeaux ;
  • l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’European Satellite Service Provider (ESSP).

Egis, un rayonnement dans tout le Sud-Ouest

Avec désormais 4 sites clés, Bordeaux, Montpellier, Balma et Basso-Cambo, et plus de 700 collaborateurs, le Groupe renforce durablement sa présence en Occitanie et Nouvelle Aquitaine et y réalise un chiffre d’affaires de 70 M€.  Egis joue un rôle de premier plan avec plus de 2 milliards de travaux par an dans ces régions, et décline toutes ses spécialités en matière d’ingénierie et d’exploitation, non seulement dans l’aviation, mais aussi dans le bâtiment, la route, le rail, l’aménagement urbain, l’eau, …

Dans le bâtiment, Egis a contribué à la réalisation de nombreux projets emblématiques, tels que le Stade Bordeaux-Euratlantique et le projet Laser Mégajoule à Bordeaux, la médiathèque et le cancéropole de Toulouse. Egis vient de remporter, hier, le programme de construction du siège de la direction des retraites et de la solidarité de la CDC à Bordeaux, dans le cadre du groupement porté par Kaufman & Broad.

Parmi ses références phare en termes de Grandes structures figure notamment le Pont Jacques-Chaban-Delmas à Bordeaux, pour lequel il a obtenu, en 2013, le Grand Prix National de l’Ingénierie. Les équipes d’Egis sont aujourd’hui mobilisées sur le futur Pont Jean-Jacques Bosc, dans cette même ville.

Dans le domaine des transports, Egis intervient sur les projets de Transport en commun en site propre (TCSP) et la gare TGV de Nîmes, la ligne 5 du tramway et le pôle d’échanges multimodal de Montpellier, ou encore le projet de Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique. Dans le domaine de la route, Egis est chargé de la  mise à 2X3 voies de l’autoroute A63 entre l’échangeur d’Ondres et celui de Saint-Geours-de-Maremne (28 km) dans le département des Landes, et assure également, à travers sa filiale Egis Exploitation Aquitaine,  l’exploitation, l’entretien et la maintenance de la section entre Salles et Saint-Geours-de-Maremne.

Les équipes d’Egis sont également mobilisées sur différents projets d’aménagement urbain (Parvis historique Matabiau à Toulouse, quartier du parc Marianne à Montpellier) ou encore dans le domaine de l’eau, avec le  projet de système d'assainissement des Eaux Usées de Rodez, ou encore celui des digues de protection contre les inondations de la Garonne, à Agen.

 

10 Février 2017

 

Egis s’implante sur le marché de l’exploitation aéroportuaire en France métropolitaine et confirme son rôle central d’acteur industriel au service des territoires

Depuis le 1er Janvier 2017, Egis a démarré, au côté des CCI et de Transdev, l’exploitation des aéroports de Pau-Pyrénées, Brest et Quimper. Ces nouvelles concessions confirment les ambitions d’Egis sur le marché français et sa volonté de se positionner sur les prochaines privatisations d’aéroports et de délégations de service public (DSP) en France.

Egis est le 3e opérateur aéroportuaire français en nombre de passagers

Gérant un réseau de 17 aéroports dans le monde, représentant plus de 27 millions de passagers, Egis est le 3e opérateur français, en nombre de passagers*, à proposer ce savoir-faire d’exploitation aéroportuaire à l’international.

Fort de son expérience réussie en exploitation d’aéroports internationaux, parmi lesquels les aéroports de différentes capitales mondiales, la stratégie d’Egis vise à développer son activité d’exploitation d’aéroports en France. Les premiers essais se sont transformés en succès par le gain et la participation à la gestion depuis le 1er Janvier 2017 de 3 aéroports : Pau-Pyrénées d’une part, pour une durée de 12 ans, et Brest et Quimper d’autre part, pour une durée de 20 ans.

Egis, aux côtés de ses partenaires, a de fortes ambitions pour le développement de ces aéroports et de leur territoire.

  • L’aéroport Pau-Pyrénées constitue une infrastructure majeure en Béarn et joue un rôle essentiel de désenclavement et de développement du deuxième pôle économique de la Nouvelle Aquitaine. Avec plus de 610 000 passagers accueillis en 2016, l'Aéroport Pau-Pyrénées est le 18e aéroport français en termes de trafic passagers.
  • L’aéroport de Brest-Bretagne se classe au 17e rang des aéroports de métropole avec plus d’1 million de passagers accueillis en 2016. Equipé d’une piste de 3100 m et d’un terminal d’une capacité de 1,5 million de passagers inauguré en 2007, l’aéroport propose une trentaine de destinations opérées par une douzaine de compagnies.
  • L’aéroport de Quimper dispose d’infrastructures adaptées à son marché et accueille 86 500 passagers, essentiellement sur la ligne d’Orly.

Les deux infrastructures de Brest et Quimper jouent un rôle essentiel dans l’aménagement du territoire et le développement économique de l’ouest breton. Le trafic devrait doubler sur Brest d’ici 2036 pour atteindre

2 millions de passagers et l’objectif quimpérois s’établit à 150 000 passagers à la fin du contrat de DSP.


Egis, au cœur de tous les métiers aéroportuaires
De la conception à l’exploitation…

Partenaire stratégique et opérateur de long terme des autorités concédantes, Egis met l’ensemble de ses expertises au service du développement, du rayonnement et de la performance opérationnelle et financière des aéroports. Egis propose également une offre globale grâce aux expertises pluridisciplinaires des activités d’ingénierie et de conseil du Groupe. Au-delà des infrastructures, Egis prend en compte le service de transport dans sa globalité : solutions de mobilités, intermodalité…

En tant qu’investisseur - exploitant d’aéroports, Egis, seul ou avec des partenaires dans un consortium, apporte une vision pour le développement et la gestion de l’aéroport, porte d’entrée des territoires.

Notre réseau d’aéroports : 17 aéroports, 4 continents, 8 pays

Brésil : Saõ Paulo - Viracopos / Polynésie : Tahiti Faa’a, Bora Bora, Raiatea, Rangiroa / Congo : Brazzaville, Pointe Noire, Ollombo / Gabon : Libreville / Côte d’Ivoire : Abidjan / France : Pau-Pyrénées, Brest-Bretagne, Quimper / Belgique : Anvers, Ostende-Bruges / Chypre : Larnaka, Paphos.

Egis figure parmi les leaders mondiaux de l’exploitation routière avec 2962 kilomètres de routes (sous contrat) au travers de 27 sociétés d’exploitation, dans 16 pays.

 * Après le groupe ADP et Vinci Airports

 

13 Janvier 2017

 

Inauguration de la Bibliothèque Alexis de Tocqueville à Caen, une maîtrise d’œuvre signée Egis

Egis a réalisé la maîtrise d’œuvre de la bibliothèque Alexis de Tocqueville, qui sera inaugurée sur le port de Caen, le vendredi 13 janvier 2017, et ouverte au public dès le lendemain. Le Groupe a mobilisé une vingtaine de collaborateurs sur ce projet régional, qui aura duré un peu plus de 6 ans.

Une bibliothèque multimédia rayonnante

Située sur un ancien site industriel, sur la presqu’île de Caen, la bibliothèque multimédia Alexis de Tocqueville est un nouvel équipement culturel, dont le rôle sera de porter dans l'agglomération, mais aussi sur l'ensemble du territoire régional, une nouvelle relation à la lecture, à la culture et à l’information.

Lieu de mémoire, de conservation et de diffusion des savoirs, la bibliothèque, en forme de croix, regroupe 4 pôles localisés et convergents : les arts à l’est, les sciences humaines au sud, la littérature à l’ouest et les sciences et techniques au nord. Elle est dotée d'un auditorium de 150 places assises (au rez-de-chaussée), d'un espace d'exposition de 321 m², de plusieurs espaces dédiés à la lecture, d'un restaurant et de 190 postes informatiques à la disposition du public.

Abritant 1 million de documents dont 120 000 en libre accès, la bibliothèque va ainsi proposer de nouveaux services, dans un cadre adapté et évolutif, et aura également pour rôle d’animer un réseau de bibliothèques communautaires ou municipales (via le Réseau de Lecture Publique) présentes sur l'ensemble du territoire de Caen la mer. Elle sera ouverte au public dès le week-end du 14 et 15 janvier 2017.

Des progrès techniques au service d’une architecture différenciée

Au sein de la maîtrise d’œuvre, Egis a réalisé l’ingénierie tous corps d’état de ce bâtiment de 11 700 m² (surface de plancher, hors locaux techniques) dessiné par l’agence d’architecture néerlandaise OMA (mandataire), et a assuré la direction des travaux pendant 3 ans. Les équipes d’Elioth (entité spécialisée du groupe Egis) se sont spécifiquement chargées de la conception de la façade, ainsi que du volet développement durable.

Dans une dynamique commune, architectes et ingénieurs ont travaillé de manière intégrée et communicante, notamment pour aborder les diverses problématiques de lumière, d’acoustique, d’environnement et de modularité.

« Au centre du bâtiment, la façade est caractérisée par une découpe franche, dont l’effet est garanti par un vitrage transparent de 6 m de hauteur. La lumière naturelle est ainsi présente généreusement dans tout l’espace de lecture et les aspects HQE (Haute Qualité Environnementale) du programme sont respectés. Par ailleurs, une mégapoutre treillis, sans aucun porteur sur 70 à 100 m, libère le plateau de consultation de tout poteau, en répondant aux exigences de conception structurelle parasismique du projet.

Concernant l’acoustique, la réverbération du bruit est absorbée par les plafonds. Des îlots de lecture plus intimes sont à disposition des usagers qui souhaitent s’isoler du grand plateau.

Quant à l’évolutivité du bâtiment, un maillage dense de boitiers de sols desservi par un réseau en fibre optique offre souplesse et performance pour accueillir et intégrer toutes les nouvelles technologies au service des usagers. » détaille Guillaume Jacques, en charge du projet à Egis.

Egis aux commandes de plusieurs projets urbains à Caen

Comme toutes les métropoles françaises, l’aire urbaine de Caen est en pleine mutation. Egis est un acteur important de ces transformations et participe, outre la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, à plusieurs chantiers d'aménagement dans la Communauté d'agglomération Caen la mer : le réaménagement de la presqu'île, la seconde ligne de Tramway, le Tribunal de grande instance, le Centre de traitement et de recherche en Hadronthérapie, l’extension de l’Hôtel de Région, la réhabilitation du Collège Marcel Pagnol, l’espace Innovant à vocation tertiaire, la résidence étudiante Résidétude, le foyer social ADOMA, le Boulevard Urbain Nord, et plusieurs projets de logements pour bailleurs sociaux et promoteurs privés …

A travers l’ensemble de ces missions, le Groupe met en évidence toute la diversité et la complémentarité de ses compétences et sa capacité à intervenir sur de vastes opérations d’aménagement du territoire.

 

14 Décembre 2016

 

Egis et le R20 signent un partenariat pour la gestion durable des déchets

Ce mercredi 14 décembre 2016, à Paris, vient d’être signé un accord entre Egis, groupe international de conseil et d’ingénierie, filiale de la Caisse des Dépôts, et le R20, organisation non gouvernementale à but non lucratif pour le développement et la mise en œuvre de projets d’énergie renouvelable.

Dans la continuité de la COP 21 et la COP 22, cet accord scelle un partenariat qui porte sur le développement de projets « Waste- to-Energy » dans les pays en développement.

 

Egis et le R20 se sont associés pour créer un fonds de pré-investissement spécialisé dans la gestion durable des déchets et le développement de projets de Waste-to-Energy. Il s’agit de préparer en amont les différents protagonistes (gouvernements nationaux et locaux, industriels et investisseurs) à prendre les décisions nécessaires à la mise en œuvre de projets concrets pour porter à maturité le marché de la gestion durable des déchets. A cet effet, le fonds de pré-investissement financera deux actions concrètes dans les pays émergents et en développement :

  • Une campagne d’études de faisabilité dans les villes jugées matures, pour identifier, élaborer et structurer des projets susceptibles d’atteindre les objectifs aux yeux des acteurs du territoire. Ces projets seront identifiés en étroite collaboration avec des industriels et des investisseurs privés et publics.

  • Un programme de formation destiné aux responsables nationaux et locaux décisionnaires en matière de gestion des déchets. Le programme s’articulera autour de trois axes indispensables à la prise de décisions :
    - les politiques publiques nécessaires en matière de gestion des déchets,
    - les technologies existantes aujourd’hui sur le marché,
    - les modèles économiques et mécanismes financiers indispensables à la durabilité d’un projet de gestion durable des déchets.

A la lumière de leurs expériences sur plusieurs projets de traitement de déchets (Algérie, Maldives, Maroc, Chine), R20 et Egis souhaitent créer un écosystème porteur permettant de faire aboutir des projets de déchets tels que le tri sélectif, le recyclage et la cogénération énergétique et ainsi répondre à l’urgence environnementale.

R20 et Egis partagent non seulement les mêmes analyses, visions et objectifs, mais également les mêmes valeurs quant aux opportunités économiques que revêt la gestion des déchets : sociales, participation active de la population et création d’emplois directs et indirects.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’engagement de long terme d’Egis et de son actionnaire majoritaire, la Caisse des Dépôts, pour la transition écologique et énergétique.

La signature a eu lieu en présence de Michèle Sabban, Présidente du conseil d’administration du R20, de Terry Tamminen, conseiller stratégique du Fondateur Arnold Schwarzenegger et CEO de la Fondation Leonardo Di Caprio, de Christophe Nuttall, Directeur exécutif du R20, de Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis, de Rémi Cunin, Directeur général délégué d’Egis, de Rik Joosten, Directeur général d’Egis Projects et de Françoise Tauzinat de la Caisse des Dépôts. Etait également présente Catherine Jatteau, Directrice générale déléguée d’Egis Structures & Environnement.

Le R20

Le R20 est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, partenariat public-privé réunissant des gouvernements locaux, entreprises privées, institutions financières, institutions académiques, organisations gouvernementales, organisations intergouvernementales et agences des Nations Unies.

Sa mission est d’aider les états, provinces, régions, métropoles et toutes autres collectivités territoriales du monde entier à développer et à mettre en oeuvre des projets d’énergie renouvelable, d’efficacité énergétique et de projets en gestion durable des déchets, afin de mettre en place des politiques et des meilleures pratiques en matière de développement durable.

Le R20 a été créé en 2010, suite à la conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Copenhague, par le Gouverneur de Californie Schwarzenegger et Christophe Nuttall, Directeur pour les Partenariats Innovants au sein du PNUD (Programme des Nations-Unies pour le Développement), avec plusieurs présidents de régions des quatre continents. Christophe Nutall dirige le R20 depuis janvier 2012, à la demande d’Arnold Schwarzenegger (Fondateur de R20) ainsi qu'avec l’assentiment du Secrétaire Général Ban Ki-moon.

 

29 Novembre 2016

 

L’Institut Forhom inaugure un nouvel espace à Saint-Quentin-en-Yvelines

L’Institut Forhom, dédié au sein d’Egis à la formation des acteurs du développement, bénéficie d’une toute nouvelle implantation en région parisienne. Situé à Saint-Quentin-en-Yvelines, au siège du groupe Egis, le nouvel espace est officiellement inauguré ce jour, par Nicolas Jachiet, PDG d’Egis, et de Tanguy De Reboul, directeur de l’Institut Forhom.

 

Présent historiquement à La Rochelle, l’Institut Forhom bénéficie d’une nouvelle implantation au sein de l’immeuble Start, au 15 avenue du Centre à Guyancourt, dans la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Depuis le 21 juin dernier, plus d’une centaine de stagiaires ont ainsi bénéficié de sessions pédagogiques dans ces nouveaux locaux, sur les thématiques du  « développement durable et du changement climatique », des « contrats Partenariat Public-Privé », ou encore « de la maîtrise d’ouvrage des grands projets d’infrastructure » pour n’en citer que quelques-uns.

Forhom, centre de formation des acteurs du développement

Créé en 1980, l’Institut Forhom a pour mission principale la formation des acteurs du développement des pays en émergence et/ou en transition,  principalement en Afrique francophone où l’institut est reconnu comme leader dans son domaine.

Son offre de services est maintenant disponible en français comme en anglais. Il comprend aussi bien la formation continue des cadres (administration, inter ou intra entreprise), que le conseil en gestion des ressources humaines, l’élaboration de plans de formation, et l’appui aux dispositifs de formation professionnelle.

Chaque année, plus de 1500 cadres suivent une formation à Forhom : cadres des directions et services de l’Etat, cadres d’entreprises privées, responsables de collectivités locales, responsables de programmes ou de projets, membres d’ONG, consultants, et autres acteurs du développement.

Aménagement urbain et développement des territoires, finances publiques, gestion d’entreprise, infrastructures, management de projets… Les formations de Forhom abordent une dizaine de thématiques et sont dispensées par plus de 150 experts et formateurs professionnels internationaux, dont une part croissante de collaborateurs du groupe Egis.

Grâce à l’offre de formation structurée de Forhom et à ses processus pédagogiques éprouvés, Egis propose à ses clients une offre globale, intégrant l’ingénierie, le conseil et la formation.

Pour plus d’information sur l’Institut Forhom et ses formations, rendez-vous sur le site http://www.forhom.com

 

18 Octobre 2016

 

Transport par câble à La Réunion : Egis assure l'assistance à maîtrise d'ouvrage

Egis est lauréat du contrat d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la réalisation du téléphérique de Saint-Denis de La Réunion, entre Bellepierre et la Montagne, pour le compte de la Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion (CINOR).

 

Le quartier de La Montagne constitue une zone fortement peuplée, comprenant des réserves foncières importantes. Toutefois, ce quartier est séparé du cœur de ville de Saint-Denis par la barrière naturelle que constitue la ravine Saint-Denis. L’accès par les rampes de La Montagne est saturé aux heures de pointes, ce qui obère le développement du quartier.

Le projet de transport par câble envisagé par la CINOR permettrait de s’affranchir du transit par les rampes et relancer ainsi le développement urbain. Il comporterait 4 stations, une longueur de 2,8 km, pour une capacité de 1200 personnes par heure.

Le tracé retenu devra répondre à l’ambition urbanistique des territoires traversés, aux contraintes environnementales fortes et aux attentes de la population. Il s’agit à la fois de traiter la dimension urbaine, de minimiser les impacts et d’imaginer un projet sur mesure, emblématique et attractif.

De grands défis à relever

Dans le cadre de sa mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de la CINOR, Egis est chargé d’élaborer les études préliminaires, d’assister le maître d’ouvrage dans les phases de concertation et d’enquête publique, de rédiger le cahier des charges du concepteur-réalisateur et de piloter cette réalisation jusqu’à son inauguration. Le respect du calendrier est un des engagements forts du groupement.

Egis s’est ici associé à l’agence d’architecture AEI, au cabinet spécialiste des transports par câbles TIM Ingénierie, à l’un des principaux opérateurs de développement urbain de la Réunion, SODIAC, et à la société BIOTOPE, experte en environnement.

Parmi les nombreux défis qui les attendent, Egis et ses partenaires devront proposer des solutions adaptées aux principaux enjeux et contraintes du territoire, intégrer les problématiques environnementales, faire accepter le projet auprès de la population en favorisant l’image du téléporté en tant que transport urbain à part entière et confirmer le tracé et la technologie les plus adaptés. Ils devront aussi assurer la cohérence entre urbanisme et transport, ainsi que la disponibilité du système toute l’année et sur une grande amplitude horaire.

Des références significatives dans le transport aérien par câble

Egis prend une longueur d’avance dans le déploiement de téléphériques urbains en France. En tant que mandataire de maîtrise d’ouvrage pour la réalisation du téléphérique de Brest, Egis en a assuré le suivi technique, la planification, la coordination et la communication avec les différents acteurs. A ce titre, le Groupe a été au cœur du pilotage du marché de conception/réalisation, depuis les réflexions sur la stratégie d’achat jusqu’à la mise en service. Celle-ci aura lieu dans les prochaines semaines et sera l’aboutissement de la première expérience française, riche d’enseignements en matière d’adaptation du téléporté à l’usage urbain.

Egis assure également le mandat de maîtrise d’ouvrage pour la création d’une liaison par câble à Orléans. Egis est en charge de bâtir puis de piloter le futur contrat de conception-réalisation de cette liaison, dont la mise en service est prévue pour le second semestre 2018.

 

17 Octobre 2016

 

Grand Prix National de l’Ingénierie 2016 : Le Pont Citadelle à Strasbourg remporte le Grand Prix

Jeudi 20 octobre 2016 – L’équipe  lauréate d’Egis* s’est vu décerner le Grand Prix National de l’Ingénierie 2016** pour leur conception du  Pont Citadelle à Strasbourg. La cérémonie de remise des prix s’est tenue cette année au ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Cette prestigieuse distinction vient une fois de plus saluer l’ingéniosité et la forte valeur-ajoutée d’Egis en matière de conception d’ouvrages urbains.

Réalisé sous maîtrise d’ouvrage de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), le Pont Citadelle s’inscrit dans le grand projet d’extension de la ligne D du tramway strasbourgeois vers la ville frontalière de Khel en Allemagne. Il a été conçu pour permettre au tramway de traverser le bassin Vauban, sans engager le gabarit navigable, pour rejoindre la ville de Kehl. Sa réalisation a été confiée au groupement GTM Hallé/Eiffage Construction Métallique.

Livré à la fin de l’été, avec une mise en service prévue en avril 2017,  le pont Citadelle permettra au tramway et aux modes doux de transport (piétons, cycles) d’irriguer  la future ZAC Deux Rives qui se dressera sur les anciennes parcelles du Port Autonome de Strasbourg, et dont le programme d’aménagement est actuellement à l’étude.

 

Des contraintes techniques transformées en atouts

L’ouvrage est un pont métallique à arc supérieur supportant un tablier suspendu courbe, d’une portée de     163 m entre axes des culées. Si l’épure adoptée pour l’arc affirme une volonté architecturale forte, ses formes constituent aussi une réponse technique à l’analyse des efforts auxquels il est soumis.

« Toute l’innovation du Pont réside dans la recherche d’une géométrie optimale du point de vue de l’équilibre des efforts », précise Jean-Bernard Nappi, architecte DPLG interne à Egis, responsable du traitement architectural de l’ouvrage.

En raison des contraintes urbaines des deux rives, le tracé en plan est très courbe au droit du franchissement du bassin Vauban. L’implantation de l’arc, la largeur du tablier et la répartition des suspentes permettent de dégager les gabarits imposés pour les circulations tramway et piétonne. Ils aboutissent également à un parfait équilibre des efforts entre l’arc et le tablier.

Une conception intégrée

« L’ouvrage est le fruit d’une conception très intégrée entre architecte et ingénieurs, souligne Claude Le Quéré, ingénieure Ouvrage d’Art à Egis, en charge de la conception du Pont Citadelle. Toute la démarche de recherche de forme a associé les contraintes techniques et la vision esthétique, avec une intention de sobriété et une recherche d’élégance de l’ouvrage, en harmonie avec le projet d’urbanisation future de la zone. »

Les équipes Ouvrage d’Art et Ferroviaire d’Egis ont agrégé leurs  compétences pour traiter de manière optimale toutes les interfaces avec le tramway : choix d’un tracé compatible, choix du type de pose de voie, prise en compte des critères de déformabilité aux abouts de l’ouvrage, intégration des équipements ferroviaires.

Le Pont Citadelle fait désormais partie du paysage strasbourgeois et répond à l’ambition de l’Eurométropole de réaliser un pont emblématique, capable de servir d’ancrage à la revalorisation et à l’urbanisation d’une partie de la zone portuaire de Strasbourg.

 

* L’équipe Egis est constituée de Jean-Bernard NAPPI, architecte DPLG, Claude LE QUÉRÉ, Alexandros GIANNOPOULOS, ingénieurs Ouvrages d’Art, Nabil YAZBECK et Frédéric MENUEL, expert Ouvrages d’Art à Egis.

** Ce concours est lancé par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, le Ministère du Logement et de l’Habitat Durable (CGEDD) et par le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique (Direction Générale des Entreprises – DGE), en partenariat avec Syntec-Ingénierie et en association avec le groupe Le Moniteur.

© Egis JMI - Alexandros Giannopoulos

 

05 Octobre 2016

 

Egis célèbre ses 20 ans de présence en Ukraine

Le 7 octobre prochain, la filiale d’Egis en Ukraine fêtera à Kiev les 20 ans de sa création, en présence de ses clients et partenaires, ses collaborateurs ainsi que la direction générale du Groupe. Solidement implanté dans le pays, Egis  est un acteur de premier rang dans le domaine des infrastructures et mise sur de belles perspectives de développement.

 

Egis et l’Ukraine, vingt ans d’histoire commune

Présent dès 1993 à travers un bureau de représentation, Egis connaît de beaux succès dans ce pays et y implante une filiale en 1996. Après avoir travaillé d’abord sur des projets d’assistance technique et de conseil auprès des ministères, les équipes d’Egis ont mené de grandes missions structurantes, comme l’harmonisation du cadre législatif ukrainien et l’aide au développement régional.

A partir de 2008, Egis amorce un tournant, en recentrant la filiale sur le cœur de métier du Groupe : l’ingénierie. Cette démarche a permis à Egis de remporter d’importants contrats de supervision et réhabilitation des principaux corridors routiers, et d’assistance technique à l’échelle locale. Egis a assuré par exemple jusqu’en 2012 la supervision des travaux de réhabilitation de la route M06 (Kyiv-Chop), programme financé conjointement par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque européenne d’investissements (BEI). Egis a également renforcé sa présence à Lviv (Ouest du pays), avec des contrats d’assistance à la modernisation du transport urbain.

« Même si les événements des années 2013 et 2014 ont perturbé cette belle progression, la situation est actuellement stabilisée et les investissements reviennent, notamment grâce à l’engagement renforcé des institutions européennes et internationales pour aider l’Ukraine dans le développement de ses infrastructures. Egis conforte ainsi sa position dans ce pays grâce à de nouveaux projets phare. » Indique Arnaud de Rugy, directeur d’Egis Ukraina.

Des atouts habilement exploités

Egis bénéficie de nombreux atouts dans le pays. Au-delà de ses savoir-faire, sa force vient de son ancrage local, de sa connaissance du pays et des liens étroits que le Groupe a tissés avec les Ukrainiens. Notre priorité est la proximité avec nos clients, la création et le maintien de relations de qualité et de long terme.» indique Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis.

Aujourd’hui, la filiale d’Egis dans le pays compte 70 personnes, bénéficiant d’un haut niveau d’expertise. Elles sont réparties entre le bureau principal de Kiev (une trentaine de collaborateurs), Lviv, Dnipropetrovsk, Odessa et Poltava.

Son objectif est d’élargir son offre et de se développer dans les domaines de l’industrie, du bâtiment, de l’eau et des déchets où il y a une forte attente d’expertise des clients. « Egis est un acteur de premier rang dans le secteur des infrastructures en Ukraine. Une position que nous souhaitons conforter sur l’ensemble de nos spécialités. L’Ukraine est clairement un pays d’investissements » conclut Nicolas Jachiet.

Focus sur quelques projets phares

  • Assistance technique au ministère ukrainien des Infrastructures et à l’Agence nationale des routes. (2015- 2018)
    Egis, en groupement avec Expertise France (structure du gouvernement français) et CIVI POL Conseil (structure du ministère de l’Intérieur), intervient pour mettre à niveau les standards de conception des routes, introduire le principe d’audit de sécurité routière dans les réglementations ukrainiennes, former les équipes de l’Agence nationale des routes et du ministère et orchestrer des campagnes de sensibilisation. Ce projet complète les engagements actuels d’Egis pour la sécurité des routes, notamment le projet pilote de gestion de l’entretien d’une section de la route M06 où les accidents ont pu être significativement réduits.

  • Harmonisation de la législation en matière de transports (2016-2018)
    Après la signature en 2014 de l’Accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine, de nombreuses directives européennes doivent être transposées dans le droit du pays. Egis, en consortium avec Dornier Consulting (Allemagne), a été mandaté pour aider le ministère des Infrastructures dans cette démarche. Ce contrat a une double finalité : l’harmonisation de la législation nationale dans le domaine des transports avec celle de l’Union européenne et l’assistance à la mise en œuvre de la stratégie transport avec la définition des priorités et la formation des cadres du ministère.

  • Réhabilitation des  systèmes de chauffage urbain des villes de Lviv (2014-2017) et de Lutsk (2016-2018)
    Le contrat signé avec l’entreprise municipale de chauffage urbain LvivTeploEnergo concerne la définition des travaux à engager, l’accompagnement dans la passation des appels d’offres et le suivi des travaux. Celui signé avec l’entreprise municipale de chauffage urbain LutskTeplo porte sur l’assistance pour la réorganisation de l’entreprise de chauffage urbain (tarifs d’énergie, réhabilitation des équipements…).

  • Extension de la ligne de métro de Dnipropetrovsk (2013- 2016)
    Depuis 1995, Dnipropetrovsk attend la prolongation sur 4 km et trois stations de son unique ligne de métro, bloquée à cause du manque de financement. Grâce à un cofinancement de la BERD et la BEI, le projet a pu être relancé en 2012. Egis assure une mission d’assistance auprès de l’entreprise municipale du métro pour la passation des appels d’offres et l’administration des contrats. Les travaux de construction doivent commencer dans les prochaines semaines.

 

03 Octobre 2016

 

Airborne Concept et Egis développent une solution pour rendre visibles certains drones sur les écrans du contrôle aérien

La visualisation d’un mini-drone sur les écrans du contrôle aérien de la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC) est une véritable première. Fruit d'un développement commun entre l'entreprise Airborne Concept et le groupe Egis, cette avancée repose sur la mise au point d’un émetteur ADS-B (Automatic dependent surveillance – broadcast) embarqué sur un mini-drone.

Mercredi 7 septembre, les sociétés Airborne Concept et Egis ont effectué une démonstration officielle devant les représentants de la Direction de la Technique et de l’Innovation (DTI) de la Direction Générale de l’Aviation Civile et d'autres organismes intéressés par le sujet afin d’établir la pertinence de leur solution comme réponse potentielle au besoin d’identification et de localisation de certains drones.

[pdf - 247.76 Ko]

 

Un vol de démonstration réussi

Après une présentation du projet, un premier vol de mini-drone multi-rotors équipé d’un émetteur ADS-B a eu lieu sur l’aéroport de Toulouse-Francazal, avec visualisation et positionnement du drone sur une tablette PC. Un second vol a ensuite pu être détecté par une station ADS-B expérimentale située dans les locaux de la DTI, à une dizaine de kilomètres du lieu du vol.  L’émetteur ADS-B intégré sur le mini-drone a en effet permis à la DGAC d’afficher le drone en temps réel sur un écran  de visualisation du trafic aérien, au même titre que les avions.

Principe et perspectives du projet

L’émetteur ADS-B développé par Airborne Concept et Egis est intégré sur un drone et émet spontanément des messages, notamment de position et d’identification, sur une fréquence radio habituellement utilisée dans l’aéronautique. Il s’agit donc d’un moyen d’exercer une surveillance et de faciliter la détection de drones en temps réel. Il est compatible avec les systèmes de contrôle aérien et représente une réponse efficace aux craintes liées à la présence grandissante des drones dans notre ciel.

Cette collaboration entre les sociétés Airborne Concept et Egis est un premier pas en réponse aux propositions de loi visant à rendre obligatoire l’emport par les drones d’un dispositif de signalement électronique, en vue de rassurer les pouvoirs publics très sensibles face aux cas de survols illégaux. Un brevet commun entre les deux sociétés a ainsi été déposé il y quelques mois en vue de la future industrialisation de cette preuve de concept.

 

09 Septembre 2016

 

Inde : Egis pilote le programme Smart City de la ville de Bhubaneswar

Dans le cadre de l’ambitieux programme de création de villes intelligentes  récemment engagé par le gouvernement indien, Egis a été retenu pour piloter le premier projet Smart City de la ville de Bhubaneswar, capitale de l’Etat indien d’Odisha (situé à l’Est du pays).

Près d’un an et demi après avoir annoncé la création de 100 villes intelligentes (ou smart cities), l’Inde a présélectionné les 20 premiers projets pilotes qui verront le jour grâce à 1,2 milliard d’euros d’aide publique. Le premier projet de ville intelligente sera piloté par Egis à Bhubaneswar, capitale de l’Etat d’Odisha (ancien Etat d’Orissa).

[pdf - 172.68 Ko]

 

Les Smart Cities en Inde, un programme d’envergure

Au dernier recensement de 2011, les villes indiennes accueillaient 31 % de la population totale du pays, mais le nombre de citadins dans le pays pourrait augmenter de 500 millions d’ici à 2050. L’objectif de ce programme smart cities est de moderniser ces aires urbaines, afin de les rendre plus attractives, au travers de solutions « smart », et d’en faire les moteurs du développement économique du pays. Ces nouvelles agglomérations seront modernes, dotées des meilleures infrastructures dans le domaine de l’eau, de l’électricité, de l’éducation et de la santé, et chaque nouvelle ville se verra assigner un rôle particulier en tant que pôle d’activité économique.

La Ville  de Bhubaneswar devrait ainsi devenir un centre économique régional de premier plan, à la fois accueillant, écologique et optimisé pour l’usage des transports en commun – basé sur le concept de transit-oriented development (TOD).

La société Bhubaneswar Smart City Limited (BSCL), nouvellement créée, a lancé un appel d’offres pour une mission de « Program manager » (structuration et conduite d’opérations). Egis a été retenu, à la fois pour ses compétences techniques, ses nombreuses références et sa présence historique sur le territoire indien depuis plus de 20 ans.

Dans le cadre de sa mission d’une durée de 48 mois, et au sein d’une cellule de gestion spécialement mise en place dans les bureaux de Bhubaneswar Smart City Limited, l’équipe projet d’Egis sera chargée de réaliser les prestations suivantes : analyse de situation, études de faisabilité, conception détaillée, préparation des dossiers d’appel d’offres, assistance à la procédure de sélection des contractants, gestion de projet et suivi d’exécution (jusqu’à réception des travaux et garantie de parfait achèvement) des différentes composantes du projet.

Pour une mise en œuvre rapide et réussie du programme voulue par le Gouvernement, Egis veillera à ce que les innovations qu’ils portent demeurent à la pointe de l’ingénierie et des technologies actuelles.

Egis, expert du domaine urbain

La ville de demain, telle qu’Egis la conçoit, est une ville qui intègre les enjeux de la triple transition démographique, énergétique-écologique et numérique que le monde connaît actuellement. Par sa dimension, son histoire, ses compétences multiples, Egis apporte à ses clients publics et privés des solutions créatrices de valeur à la hauteur de cette triple transition.

Avec ce nouveau contrat d’importance, Egis affirme une fois de plus sa vocation et sa mission de contribuer à imaginer et concevoir les cadres de vie de demain, en s’appuyant sur l’histoire et la culture locales et en créant des espaces urbains vivables et durables, qui répondent aux attentes des habitants, comme des investisseurs.

 

© monicaodo - Thinkstock

 

Pages

Recevez nos communiqués