Communiqués de presse

01 Octobre 2015

 

Rennes : Egis inaugure ce soir sa nouvelle implantation

Installées depuis quelques mois à Saint-Jacques de Lalande, les équipes d’Egis inaugureront ce soir leurs nouveaux locaux en présence de leurs partenaires et clients. L’occasion de présenter également les projets du Groupe en Bretagne.

Un plateau de 1 000 m² situé au premier étage du bâtiment EOLIOS regroupe désormais une soixantaine de collaborateurs d’Egis, renforçant ainsi les synergies entre les différentes activités du Groupe, au service de ses clients et partenaires. Le complexe Les Dominos a été construit de 2006 à 2014 par l’architecte Jean-Pierre Meignan dans une zone d’activité au cœur de l’éco-quartier de La Courrouze.

Egis, un acteur majeur de l’économie locale

Les équipes d’Egis installées à Rennes interviennent principalement sur l’ingénierie du bâtiment, de la ville, des transports, des services et du conseil.

Parmi les projets en cours, retenons l’infrastructure de la ligne b du métro de Rennes reliant le Sud-Ouest au Nord-Est, des stations et du Centre d'Exploitation et de Maintenance (CDEM). Cette ligne de 15 stations représente 12,7 kms environ de longueur commerciale dont 7,4 kms de tunnel et 5,3 kms de tranchées couvertes et viaduc. Une des caractéristiques du projet est la production d'une maquette numérique (BIM).

Autres projets d’envergure en cours : l’Atelier des Capucins à Brest, le Pôle d’échange multimodal de Saint-Brieuc, le Campus Numérique "UEB C@mpus" à Rennes, etc.

Le Groupe est aussi très fier de quelques autres belles réalisations en Bretagne comme la rénovation du Lycée Colbert à Lorient, la bibliothèque universitaire de Rennes inaugurée en 2014 ou encore le lycée Mendès France (passif et entièrement en bois) à Rennes.

 

30 Septembre 2015

 

RNTP 2015 : Egis remporte 3 succès majeurs

A l’origine du réseau de transports en commun à Lyon depuis la conception de la première ligne de métro dès 1968, Egis confirme ses succès en remportant cet été deux projets lyonnais remarquables ainsi que la seconde ligne de tramway à Angers.

On en parle aux Rencontres Nationales du Transport Public qui se tiennent à Lyon du 30 septembre au 2 octobre.

[pdf - 570.49 Ko]

 

Le pionnier du métro lyonnais poursuit son sillon

Historiquement, le métro de Lyon a été le projet fondateur d’Egis dans les transports urbains. Egis remporte en 2015 deux nouveaux contrats majeurs à Lyon.

  • Maîtrise d'œuvre générale du prolongement sud de la ligne B du métro de Lyon à Hôpitaux Sud pour le SYTRAL (Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l'Agglomération Lyonnaise). Après la mise en service du prolongement à Oullins Gare en 2013, le SYTRAL a décidé de refaire confiance au groupement emmené par Egis qui s’est associé à Systra et les cabinets d’architecte Atelier Schall, et Atelier Zündel & Cristea pour les stations. Ce prolongement long de 2,5 km et deux stations desservira le centre-ville d’Oullins et le pôle des Hôpitaux Sud de Lyon sur la commune de Saint-Genis Laval. Le contrat intègre le génie civil, les aménagements et équipements des stations, ainsi que les équipements du système de transport (voie ferrée, courants forts, courants faibles) du prolongement. En complément des missions de maîtrise d’œuvre classique (AVP à AOR), le contrat intègre des missions de maîtrise d’œuvre générale : coordination des intervenants, OPC, synthèse, gestion des interfaces.  La mise en service est prévue en juin 2023. Un contrat de plus de 18 M€.
  • Maîtrise d'œuvre de l'opération Avenir Métro pour le SYTRAL Les hausses de trafic successives depuis la mise en services des lignes ont été absorbées avec les équipements mis en œuvre à l’origine : matériel roulant, pilotage automatique et autres systèmes nécessaires à l’exploitation. Des opérations ont déjà permis d’améliorer la capacité des matériels roulants. Mais le maintien en conditions d’exploitation et l’amélioration aujourd’hui nécessaires de ces équipements deviennent des opérations de plus en plus complexes et coûteuses.  Dans ce contexte, le SYTRAL a engagé en 2012 une démarche de modernisation du réseau avec une première opération « Avenir Métro ». Cette opération prend en compte le renouvellement du matériel roulant et l’automatisation intégrale de la ligne B ; le remplacement ou l’évolution du système de pilotage automatique intégral existant sur la ligne D, ainsi que l’augmentation du parc matériel roulant de la ligne D dans le prochain plan de mandat. Un contrat de 25 M€.

    Echéances clés :  Entre 2019 et 2023 : acquisition de nouvelles rames pour les lignes B et D /  Fin 2019 : mise en service de 4 premières nouvelles rames en automatique sur la ligne B / Mi 2023 : traitement d’obsolescence du Pilotage Automatique sur la ligne D

Egis met en œuvre la seconde ligne du tramway d’Angers

Le 15 septembre, Angers Loire Métropole (ALM) a confié à Egis la Maîtrise d’œuvre de la seconde ligne de tramway d’Angers.

Avec un linéaire de 9,9 km et 19 stations de Belle-Beille - Technopole à Montplaisir, cette opération - qui comporte l’ensemble des missions de maîtrise d’œuvre, hors matériel roulant - est un beau challenge. La première mise en service commerciale du réaménagement d’une partie de la ligne A est attendue fin 2018 et la mise en service globale de la ligne B fin 2019 pour un budget d’opération de 245 M€.

A terme, trois lignes commerciales seront mises en service grâce aux maillages réalisés.

Un contrat de près de 10 M€ pour Egis et son partenaire local SABH.

 

14 Septembre 2015

 

Egis remporte la supervision des travaux du collecteur principal du réseau d’assainissement de la ville de Doha au Qatar

La capitale du Qatar connaît depuis quelques années un essor démographique soutenu, qui impose de redimensionner son système d’assainissement. L’Autorité des Travaux Publics de l’Etat du Qatar (Ashghal) a confié au groupement SNC Lavalin-Egis, la supervision des travaux du nouveau collecteur principal de la ville de Doha, dans le cadre du lot 2 du programme IDRIS (Inner Doha Resewerage Implementation Strategy).

Aujourd’hui, près de 90 % de la population du Qatar (environ 2,3 millions d’habitants) résident à Doha ou dans sa banlieue. L’Autorité des Travaux Publics de l’Etat du Qatar (Ashghal) a lancé le programme IDRIS visant à moderniser et à augmenter la capacité du système d’assainissement de la ville de Doha, notamment dans la zone plus ancienne située au sud. Ce réseau d’assainissement gravitaire, constitué de grands réseaux de collecteurs souterrains, permettra de maintenir un niveau de service élevé, en transportant les eaux usées de la ville vers une nouvelle station de traitement via un collecteur principal et un réseau de collecteurs secondaires.


Dans le cadre du lot 2 de ce programme, les équipes d’Egis, mobilisées pendant 5 ans, seront chargées de la supervision de travaux du nouveau collecteur principal de la ville. D’un diamètre de l’ordre de 3 mètres, ce collecteur permettra le transfert des eaux par gravité sur une distance de plus de 40 km au sud de la ville vers la nouvelle station de traitement Doha Sud. Les effluents de la station pourront, entre autres, être réutilisés pour l’irrigation.


Ce contrat est le troisième remporté en quelques semaines par Egis au Qatar dans le domaine de l’eau, après l’extension de la station de traitement et de recyclage des eaux usées de Doha Ouest et la réhabilitation des lagunes d’Al Karaana (Ouest de Doha). Il renforce la position d'Egis dans ce pays, où le groupe a réalisé plus de 30 M€ de chiffre d’affaires en 2014, intervenant sur de nombreux projets d’infrastructures.

©Spetsnaz1991

 

24 Août 2015

 

Ouverture au trafic de l’autoroute Muntinlupa Cavite Expressway aux Philippines

L’autoroute Muntinlupa Cavite Expressway, dite MCX, a été inaugurée le vendredi 24 juillet 2015 par le Président de la République des Philippines. Au volant de sa  voiture personnelle, il a lui-même testé le fonctionnement du premier péage de cette autoroute. Après un mois de gratuité, Egis démarre son contrat de maintenance et d'assistance à l’exploitation pour une durée de 7 ans, confortant ainsi sa présence historique d’opérateur d’autoroutes dans ce pays.

D’une longueur de 4 km, l’autoroute MCX (nommé précédemment Daang Hari – SLEX Link Road) relie l’autoroute South Luzon Expressway (SLEX) à Daang Hari (signifiant la route du roi), au sud de Manille.

Egis est chargé de la maintenance et de l'assistance à l’exploitation de cette autoroute pour une durée de 7 ans, pour le compte d’Ayala Corporation, attributaire de la concession de l’autoroute en décembre 2011. En août 2014, Egis avait par ailleurs signé un contrat pour la fourniture et l’installation des équipements fixes d’exploitation de l’autoroute.Malgré la faible longueur de l’autoroute et la présence d’une seule barrière de péage (13 voies), ce projet fait preuve d’une forte complexité en raison de son interopérabilité avec l’autoroute SLEX, très fréquentée, desservant toutes les provinces au sud de Manille et enregistrant un trafic journalier d’en moyenne 240.000 véhicules.

Cette concession, qui entre dans le cadre du programme de partenariats publics-privés (PPP) de la République des Philippines, est le premier projet à être attribué.

Il conforte l’activité d’exploitation d’Egis aux Philippines, également exploitant de l’autoroute à péage du nord de Manille, la North Luzon Expressway (NLE).

© Egis - Laurent Charles-Nicolas

 

21 Août 2015

 

Egis, en groupement avec Transconsult, remporte la supervision de travaux de l’ensemble des systèmes de la ligne 3 du métro de Guadalajara

La Secretaría de Telecomunicaciones y Transportes (SCT) vient de confier à Egis, en groupement avec Transconsult, la supervision de travaux de l’ensemble des systèmes et matériel roulant de la ligne 3 du métro de Guadalajara, seconde ville du Mexique.

Avec plus de 4 millions d’habitants, Guadalajara possède actuellement un réseau de métro de 2 lignes. La ligne 3 reliera le centre-ville au sud-est de la ville, desservant ainsi les municipalités de Guadalajara, Tlaquepaque et Zapopan. Comptant 18 stations, elle totalisera près de 21 kilomètres de linéaire, dont 5.5 kilomètres en souterrain et près de 15 kilomètres en viaduc.

La mise en service de cette ligne métro est prévue mi-2018, les travaux de génie civil ayant déjà démarré depuis mars 2015.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux Plan National de Développement 2013-2018, qui accorde une place toute particulière à l’amélioration de la mobilité dans les grandes villes du pays, notamment à travers le développement de différents types de modes de transport sur rail.

Les missions du groupement

Le groupement sera chargé de la supervision des travaux pour l’ensemble des systèmes (voie ferrée, énergie, signalisation, télécom et matériel roulant). Les travaux sont réalisés par un consortium composé d’Alstom et Constructora de Proyectos Viales de México (groupe OHL).

Plusieurs missions du type RAMS (fiabilité, disponibilité, maintenabilité et sécurité), ISA (standard international d’audit) et de pilotage des essais jusqu’à la mise en service sont également prévues. L’expérience d’Egis comme auditeur ISA a d’ailleurs été un élément clé dans le choix du groupement retenu.

Pendant 34 mois, l’équipe projet composée de 25 experts clés et de nombreux ingénieurs d’appui mobilisera toutes les compétences d’Egis et de Transconsult nécessaires à ce projet d’envergure : voie ferrée, matériel roulant, signalisation, télécommunications, énergie et caténaire, systèmes électromécaniques en viaduc et tunnel, ISA et RAMS, etc. Grâce à sa grande connaissance du contexte local et son expertise technique, les équipes de Transconsult participeront activement à la coordination des différents acteurs du projet.


A travers ce contrat, Egis et Transconsult confirment leur présence active au Mexique et leur volonté de se hisser parmi les ingénieries de référence dans ce pays.

 

30 Juillet 2015

 

Moyen-Orient : Egis acquiert Projacs, une société leader en management de projet

Egis acquiert 51% des parts de Projacs, une société de management de projet, leader au Moyen-Orient. Cette opération représente un nouveau tremplin pour le développement d'Egis dans cette zone.

Une société de management de projet reconnue sur son marché

Fondée en 1984, la société Projacs propose une gamme diversifiée et intégrée de services de management de projet principalement liée aux projets de bâtiments.

Elle dispose d’une forte présence dans les Pays du GCC (Gulf Cooperation Council - Arabie Saoudite, Bahreïn, Oman, Qatar, Émirats Arabes Unis et Koweït), et intervient dans les pays limitrophes.

Avec 700 collaborateurs et un chiffre d’affaires de 70 millions de dollars en 2014, la société est un acteur régional majeur et fait partie du top 15 mondial du classement ENR (Engineering News Record) des sociétés de management de projet (hors sociétés américaines). La société dispose également de son propre institut de formation qui représente 11% de son activité annuelle.

Un partenariat stratégique

Dans les pays de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), Egis et Projacs estiment à plus de 2500 milliards de dollars les projets planifiés, signés ou en cours d’exécution dans leurs domaines d’activité. Les opportunités d’un tel partenariat sont donc très significatives pour les deux sociétés qui ont commencé, depuis plusieurs mois déjà, à partager leurs ressources et compétences et à privilégier des approches communes pour le développement de leurs activités.

 « Nous sommes fiers des succès en cours remportés par Egis au Moyen-Orient et sommes confiants quant à nos perspectives de développement dans cette région prometteuse. Pour sceller notre engagement et construire un pôle de compétitivité durable, il nous est paru déterminant de nous allier à un acteur établi au Moyen-Orient. L’intégration de la société Projacs au sein d’Egis permet au groupe de développer ses compétences en management de projet dans la zone Moyen-Orient et de renforcer son positionnement sur des projets dans les domaines du bâtiment et de l’aménagement urbain », indique Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis.

« Avec 20 implantations réparties sur la région MENA, Projacs assure une large couverture régionale et dispose d’un palmarès inégalé en management de projet, principalement dans le domaine du bâtiment au Moyen-Orient. Nous disposons de références significatives en management de projet et supervision des travaux de  construction pour des programmes gouvernementaux d’envergure tels que la Garde nationale en Arabie Saoudite, le Ministère de l'éducation et de l'autorité publique pour l'enseignement appliqué au Koweït ou le Comité olympique qatari ; mais également pour des clients du secteur privé avec l’aménagement de neuf hôtels Accor en Arabie Saoudite, du siège historique de la nouvelle Banque nationale du Koweït ou du complexe hôtelier Citystars à Charm el-Cheik. D'autre part, Egis détient des compétences significatives en conception et ingénierie dans des secteurs actuellement non couverts par Projacs, tels que les infrastructures, les transports, l'eau, l'énergie et l’aménagement urbain à grande échelle. Nous estimons que ces secteurs devraient permettre d’accroître de manière significative les opportunités de croissance dans la région. Ce partenariat stratégique devrait bénéficier à nos deux sociétés qui disposeront des leviers générés par la complémentarité de nos forces et de nos compétences », indique Dr Nabil Al-Kaddoumi, fondateur et Président de Projacs.

Le Moyen-Orient : une région clé pour Egis

Egis est présent au Moyen-Orient depuis une dizaine d'années. La région constitue un marché à très fort potentiel dans un grand nombre de domaines d'activités tels que les infrastructures, le bâtiment, l'eau, l'énergie et le développement urbain. En 2014 Egis a généré 7% de son chiffre d'affaires au Moyen-Orient.
Parmi les principaux projets remportés par Egis depuis 2013 figurent :


- Le management de projet et la supervision de la construction de trois lignes du métro de Riyad en Arabie Saoudite,
- Le management de projet pour le réseau de métro de Doha au Qatar,
- Les études et la supervision de 130 km de routes (projets des Expressways) à Doha,
- L'aménagement urbain des villes nouvelles de Taif et Badr en Arabie Saoudite,
- Le management technique d'un data center à Riyad,
- Le management de projet de l'hôpital du Roi Faysal à Djeddah en Arabie Saoudite.


Plus récemment le groupe a remporté les contrats suivants :
- La rénovation des infrastructures aéronautiques de l'aéroport de Riyad,
- L'assistance à l'autorité de l'aviation civile saoudienne pour la mise en service de nouvelles infrastructures de l'aéroport du Roi Abulaziz à Djeddah,
- Les études du futur métro de Médine en Arabie Saoudite,
- Le management de projet de l'ensemble des sections aériennes du Métro de Doha,
- Le design review et la supervision des travaux du nouveau projet d'extension de la station de traitement et de recyclage des eaux usées de Doha Ouest,
- La conception et la supervision des travaux de la Zone économique Um Alhoul au sud de Doha,
- La maîtrise d'œuvre pour la réhabilitation des lagunes d'Al Karaana au Qatar,
- La supervision des travaux de construction du nouveau collecteur principal du réseau d'assainissement de la ville de Doha dans le cadre du programme IDRIS.

Egis compte actuellement 500 collaborateurs dans la région qui interviennent sur divers projets.

 

 

23 Juillet 2015

 

Egis remporte la maîtrise d’oeuvre complète pour la mise à 2x3 voies de l’autoroute A63 (Aquitaine)

Egis a été désigné maître d’oeuvre principal pour la mise à 2x3 voies de l’autoroute A63 entre l’échangeur d’Ondres et celui de St Geours-de-Maremne (28 km), dans le département des Landes. Cette autoroute, dont la section Sud a été concédée à la société des Autoroutes du Sud de la France (ASF, Groupe Vinci Autoroutes), relie l’agglomération bordelaise à la frontière espagnole.

L’opération s’inscrit dans le cadre du plan de relance autoroutier et parachève la mise à 2x3 voies de l’autoroute A63 sur l’intégralité du linéaire du réseau ASF entre Saint-Geours-de-Maremne et Biriatou, à la frontière espagnole.Le tronçon autoroutier concerné présente trois échangeurs dont deux aux extrémités (Ondres, Capbreton et Saint-Geours-de-Maremne), une barrière de péage pleine voie (Benesse-Maremne), une aire de service (Labenne) et une aire de repos (Saubion).

Il se caractérise par un environnement très contraint et un trafic marqué par un fort taux de poids lourds en provenance de toute l'Europe et desservant la péninsule Ibérique. 

Les équipes d’Egis vont procéder à la mise à 2x3 voies de la section ainsi qu’à la modernisation et l’augmentation de capacité de la gare de péage de l’échangeur de Capbreton. De multiples compétences spécialisées seront ainsi mobilisées en géotechnique, environnement, ouvrages d’art, chaussées, équipements …

Pendant les phases travaux qui auront lieu sous circulation et parfois de nuit, Egis maintiendra une présence permanente sur le chantier. L’achèvement des travaux est fixé au 31 décembre 2019.

©Balloide

 

17 Juillet 2015

 

LGV Est européenne - Egis pilote l’ensemble des suivis et bilans environnementaux de la Ligne à Grande Vitesse Est, section Baudrecourt – Vendenheim

SNCF Réseau a confié à Egis les rôles de pilote, coordinateur et assemblier de l’ensemble des suivis environnementaux des 106 kilomètres de ligne entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin), section qui constitue la seconde phase de la Ligne à Grande Vitesse Est européenne. Cette mission de 10 ans comprend notamment l’établissement des bilans LOTI Environnement exigés pour tous les projets d’infrastructures de transport soumis à évaluations socio-économiques.

La Ligne à Grande Vitesse Est européenne, dont une première section de 300 km (Paris-Baudrecourt) a été mise en service en juin 2007, constitue un maillon clé de la Magistrale pour l’Europe, le futur grand axe ferroviaire long de 1 500 km, qui reliera à grande vitesse Paris à Bratislava et Budapest, en passant par Munich et Vienne.

Une approche intégrée de l’environnement

Le chantier de la LGV Est s’emploie à concilier au mieux les contraintes techniques et les exigences environnementales. Le tracé cherche ainsi à s’intégrer aux paysages, à s’écarter des zones habitées et des milieux naturels sensibles, à préserver les ressources en eau, à respecter le patrimoine culturel… Cette recherche d’insertion, développée dès les premières études du tracé, fera l’objet en phase 2 d’un suivi complet de la part d’Egis.

Les équipes d’Egis réaliseront notamment un suivi des mesures compensatoires prises vis-à-vis des espèces protégées (faune et flore), ainsi que des impacts de la ligne sur les milieux aquatiques traversés (morphologie fluviale, champs d'inondation, surveillance qualitative des eaux souterraines et superficielles…). En matière de nuisances acoustiques, Egis vérifiera que le niveau sonore ferroviaire respecte les seuils réglementaires.

En capitalisant sur les retours d’expériences de projets similaires et les bonnes pratiques, Egis devra établir un bilan environnemental à la fin des travaux de la nouvelle ligne. Deux autres bilans suivront, 3 ans puis 5 ans après la mise en service prévue le 3 avril 2016.

Grâce à ces 10 années de suivi, SNCF Réseau disposera d’une base de données sous SIG (système d’information géographique) rassemblant l’ensemble des données recueillies. Egis se chargera de l’interprétation des résultats et de la vérification de la conformité réglementaire des aménagements, au regard des engagements pris par l’Etat en faveur de l’environnement.

Un véritable savoir-faire Egis

Egis dispose de plus d’une trentaine de références en bilan LOTI Environnement sur des projets nationaux d’infrastructures de transports autoroutiers, ferroviaires ou aéroportuaires, qui le positionnent en leader français sur le sujet. Par exemple, Egis a réalisé le bilan LOTI de l’autoroute A65 Langon-Pau (150 km) et celui de l’élargissement à 2 x 3 voies de l’A63 Salles - Saint-Geours-de-Maremne (100 km). Dans le domaine ferroviaire, Egis s’est chargé du bilan LOTI et de l’observatoire Environnement de la LGV Bretagne-Pays de la Loire (200 km). Enfin, le Groupe a assuré le bilan LOTI des aménagements des infrastructures aéronautiques de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Ces suivis mettent en œuvre des innovations récentes d’Egis comme la télédétection et les comparaisons cartographiques automatisées avant/après, la trajectographie 3D des chiroptères (outil Bat3Data, récompensé au Prix Entreprises & Environnement 2014) ou encore le pistage ADN des amphibiens.

Infos-clés de la LGV Est européenne phase 2

  • 106 km : longueur de la nouvelle ligne
  • 320 km/h : vitesse maximale autorisée pour les trains voyageurs
  • 1h48 : temps de trajet entre Paris et Strasbourg, soit 30 mn gagnées !
  • 43 communes concernées en Lorraine et 20 en Alsace
  • 6 passages faune
  • 4 km : longueur du tunnel sous les Vosges
  • 3 avril 2016 : mise en service

© Guillaume Desmedt

 

16 Juillet 2015

 

Turquie : Entrée en vigueur du contrat d’exploitation et de maintenance de l’autoroute Gebze-Izmir

Le contrat pour l’exploitation et la maintenance de l’autoroute Gebze-Izmir en Turquie vient d’entrer en vigueur pour une durée de 22 ans. Egis est ainsi chargé des services pré-opérationnels, de l'exploitation, de la maintenance et de la gestion du péage de l’autoroute pour le compte d’OTOYOL AS, le concessionnaire désigné par la Direction Générale des Autoroutes de Turquie (« KGM »).

Le projet Gebze-Izmir est un projet d'autoroute à péage concédé par la Direction Générale des Autoroutes de Turquie. Il s’agit du plus grand projet de Construction-Exploitation-Transfert (CET ou BOT en anglais) dans le pays à ce jour.

Comprenant 420 km d’autoroute (à 2x3 voies) entre Gebze (rive nord de la baie d'Izmit) et Izmir, il compte de nombreux ouvrages, dont un pont suspendu de 3000 m de long traversant la baie d'Izmit, trois tunnels d'une longueur cumulée de plus de 6 km et 20 gares de péage.

Le projet sera réalisé en deux phases. La première phase du km 0 (Gebze) au km 58 comprend le pont suspendu de 3000 m, qui sera le quatrième plus long pont suspendu au monde par la longueur de sa travée centrale (1550 m). Le trafic prévu pour la première phase est de l’ordre de 40 000 véhicules par jour. La seconde phase comprend les 362 km d’autoroute restants entre le km 58 et Izmir, deux tunnels de 1700 m et 1020 m ainsi que le périphérique de Bursa, la quatrième plus grande ville du pays.

Egis est actionnaire à 50 % de la société d'exploitation Gebze İzmir İşletme ve Bakım (GİİB). Les 50 % restants sont détenus par les actionnaires de la société concessionnaire.

GİİB est en charge de l'exploitation, de la maintenance et de la gestion du péage de l’autoroute. GİİB est également en charge des services pré-opérationnels nécessaires à la mise en service de l’autoroute. Après une première étape de définition des besoins de l’exploitant, vont suivre l’achat de véhicules et du matériel, le recrutement et la formation du personnel, ainsi que l’élaboration de l’ensemble de la documentation d’exploitation.

L'exploitation de la première phase débutera en 2016, à la fin de la période de construction, après 3,5 ans de travaux. L’exploitation de la deuxième phase est prévue mi-2020.

Avec l’entrée en vigueur de ce contrat, Egis renforce sa présence dans l’exploitation d’autoroutes et de tunnels, la maintenance et les activités de péage en Turquie. Egis est également chargé de l’exploitation du Tunnel Eurasia (tunnel routier à double étage de 5,4 km sous le Bosphore).

©OTOYOL A S

 

10 Juillet 2015

 

Australie : Egis ouvre au trafic le tunnel et l’autoroute urbaine Legacy Way à Brisbane

La section d’autoroute urbaine Legacy Way, située à Brisbane en Australie, vient d’être mise en service. Egis est chargé, durant 10 ans, de l’exploitation et de la maintenance de cette section pour le compte de Transcity.

Legacy Way est une section d’autoroute urbaine, d’une longueur d'environ 7 km, comprenant un tunnel bi-tube de 4,6 km reliant l'autoroute de l'ouest à la rocade intérieure de la ville de Brisbane. Son trafic prévisionnel est de 34 200 véhicules par jour en 2015 et devrait atteindre près de 50 800 véhicules/jour en 2026.

En décembre 2010, Brisbane City Council (BCC) avait choisi Transcity JV comme attributaire du contrat de Legacy Way pour sa conception, sa construction, ainsi que de son exploitation et sa maintenance, pour une durée de 10 ans. Transcity JV est composé de la société espagnole Acciona Infrastructures S.A. (40%), de la société australienne BMD Constructions Pty Ltd (30%) et de la société italienne Ghella S.p.A. (30%).

Au titre d’un contrat signé en juin 2013, Egis s’est vu confier l'ensemble de l’exploitation et de la maintenance du Legacy Way pour 10 ans, en tant qu’unique sous-traitant de Transcity JV.

Le projet Legacy way comprend :

  • deux tubes séparés parallèles avec, pour chacun, deux voies de circulation. Des passages transversaux relient les deux tubes tous les 120 mètres;
  • les systèmes de gestion des tunnels, les équipements de sécurité-incendie, de désenfumage et de sécurité des personnes, les systèmes de ventilation;
  • l'aménagement de routes de surface pour relier les tunnels à l’autoroute au niveau de Toowong et à la rocade intérieure à Kelvin Grove;
  • un système de péage électronique (ne faisant pas partie du contrat).

Cette mise en service renforce la position d'Egis en Australie et dans l’exploitation et la maintenance de tunnels. Egis exploite actuellement 50 tunnels routiers à travers le monde pour une longueur totale de 47 km.

©Transcity

 

Pages

Recevez nos communiqués