Changement climatique et risque côtier au Ghana

22/07/2021

Le projet Cost of Coastal Environmental Degradation (Banque mondiale, 2017) estime le risque annuel total à 47 millions de dollars en 2015, ce qui correspond à 0,8 % du PIB de la zone côtière (et 0,2 % du PIB pour l'ensemble du pays).

L'objectif global du projet mené par Egis, avec ses partenaires Rebel Group (Pays-Bas), et l'Université de Cape Coast (ACECoR, Ghana) est de développer un plan d'investissement multisectoriel (MSIP) qui permettra de renforcer les stratégies de réduction des risques côtiers et l'adaptation au changement climatique au Ghana.

Un plan d'actions sera proposé, consistant en la définition d'actions à court-terme et plus long-terme d'ajustement du système institutionnel et de gouvernance, et d'aménagement du littoral, e.g. protection côtière, réduction de la vulnérabilité. Le projet s'intéressera plus spécifiquement à deux zones d'intervention pour lesquels des études de préfaisabilité seront conduites.

Le projet favorisera la mise en place de solutions qui génèrent des avantages économiques, sociaux et environnementaux, tels que la conservation de la biodiversité et des écosystèmes, l'amélioration de la productivité et des opportunités économiques, ainsi que l'amélioration et la protection des moyens de subsistance, tout en tenant compte des objectifs de haut niveau de réduction de la pauvreté et de prospérité partagée*.

*prospérité partagée : notion de croissance économique et équité. Le but est de répartir équitablement l'accroissement de la production et du niveau de vie moyen sans qu'il n'y ait d'exclus.