Construction des piles en Garonne du pont Simone Veil à Bordeaux

07/07/2021

Relancé en janvier dernier, la construction du pont Simone Veil à Bordeaux avance. Les équipes Egis participent, en sous-traitance du cabinet d’Architecture OMA, à un contrat de maîtrise d'œuvre complète pour réaliser le pont qui franchira la Garonne, ainsi que les aménagements urbains de chaque berge.

Un pont évolutif de 549 m de long et 45,4 m de large

Le pont s'annonce exceptionnel par sa largeur, son aménagement atypique avec des trottoirs de 20 m de large avec des bancs monumentaux, des voies vélos, des voies tramway et de voies routières. Dans la continuité des quais de Bordeaux, la nouvelle infrastructure est plus qu'un franchissement : extra large, c'est une véritable esplanade et un lieu de vie qui reliera des espaces publics arborés de part et d’autre de l’ouvrage.

En rendant la plateforme globale la plus lisse possible, il répondait également à la demande de la Métropole d'un pont évolutif, avec une redistribution possible des espaces très facilement et à la demande pour recevoir notamment des évènements (concerts, expositions, évènements sportifs etc.).

Création d’un espace public majeur de 12 hectares

L’originalité du projet résulte de la création d’un espace public majeur, sorte de plate-forme urbaine qui s’étendra au-dessus de la Garonne – grâce à un élargissement de plus de 20 m de l’espace affecté aux piétons et deux roues – permettant ainsi les déambulations urbaines.

Rive gauche, le secteur autoroutier est transformé en une véritable entrée de ville paysagère : 567 arbres y sont en cours de plantation et une partie de la circulation est d'ores et déjà basculée sur les nouvelles voiries définitives. La fin des travaux est prévue cet automne.

Rive droite, c'est une esplanade verte qui s'annonce avec la plantation de 597 arbres. S'ajouteront 5 300 arbustes et 200 000 plantes sur la totalité du projet.

Construction des piles en Garonne au sec

Cette phase sera la plus technique et spectaculaire du chantier. Après la réalisation des extensions de l’estacade déjà réalisée par le précédent marché, les équipes Egis supervisent les travaux des fondations profondes de très gros diamètre puis les piles dans la Garonne. Les premiers pieux des épis provisoires pour accéder aux piles en rivière ont été posé en avril dernier, et début juin la mise en place des pieux définitifs, d’un diamètre de 2,5 m cette fois-ci va démarrer.

Pour permettre la construction de ces piles « au sec », des caissons métalliques provisoires étanches seront placés dans le fleuve. Durant cette phase, tous les matériels de production du chantier seront mobilisés (grues, matériel de forage, matériels spécifiques pour les travaux fluviaux, etc.).

A partir de la fin d’année 2021 suivront les phases d’assemblage à terre et de lançage au-dessus du fleuve de la charpente métallique ainsi que l’achèvement de la charpente métallique une fois en place, la réalisation de la dalle béton, des équipements et des superstructures du pont.