Dépose de la passerelle piétonne d’Hazebrouck

27/05/2021

La passerelle existante en gare d’Hazebrouck construite en 1924 est en cours de dépose ; elle sera prochainement remplacée par une nouvelle passerelle accompagnée d’un ensemble d’aménagements visant à sa mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Une passerelle qui relie la ville

6ème gare de la région en terme de fréquentation et disposant de 6 voies à quai, la gare d’Hazebrouck est un important pôle d’échange ferroviaire au sein de la région des Hauts-de-France. Localisée en plein centre-ville, les infrastructures ferroviaires séparent les zones nord et sud de la ville et sont reliées au cœur même de la gare par l’actuelle passerelle de l’Abbé Lemire, quasi-centenaire aujourd’hui.

Cette passerelle enjambe un faisceau de 10 voies ferrées électrifiées en quasi-totalité grâce à un quadruple « bow-string » (ndlr : 4 arcs) en béton armé. Elle doit aujourd’hui être reconstruite et mise aux normes pour être accessible aux personnes à mobilité réduite, tant pour continuer d’assurer le lien interne entre les cœurs de ville, que pour l’accessibilité aux quais ferroviaires. Les 4 travées doivent être déposées durant les mois de mai et juin 2021.

L’opération requiert un spectre large de compétences techniques, concentrées notamment au sein des équipes d’Egis. Elles ont été chargées de la conception de cette passerelle lors des phases AVP puis PRO. Par la suite, SNCF Réseau et la Ville d’Hazebrouck ont réitéré leur confiance envers les équipes d’Egis en leur confiant les phases ACT et VISA – la mission DET étant directement portée par SNCF Réseau.

Une manœuvre délicate

Chaque travée est déposée à l’aide de deux grues télescopiques de 350 tonnes, pouvant lever un colis de 105 tonnes à 28 m. Certaines parties de l’ouvrage ont nécessité une attention toute particulière lors de la conception du phasage de déconstruction. C’est le cas du nœud commun entre deux bow-string adjacents, pièce maitresse du fonctionnement structurel de l’ensemble dont nos équipes ont opté pour la conserver en place afin de garantir un niveau de sécurité optimal lors de l’opération de déconstruction.

Les manipulations sur un tel ouvrage ancien de 4 travées demandent beaucoup de précautions en raison de la vétusté de la structure. La dépose de la première travée située hors du faisceau ferroviaire, a été réalisée de nuit lors de la première semaine de mai, sous coupure des circulations adjacentes. Cette opération servait de répétition aux opérations à venir au-dessus des voies ferrées.

Lors du weekend de la Pentecôte, la première travée au droit des voies ferrées a été déposée lors d’une interruption du trafic ferroviaire de 72h. La seconde travée sera déposée début juin, toujours sous interruption des circulations ferroviaires.

La dernière travée, la plus éloignée des voies ferrées, a été déconstruite sur place.

Une grue unique en Europe pour le montage final

La nouvelle passerelle sera mise en place en 2022. Elle sera levée par une grue hors-normes, unique en Europe pour ce genre d’opérations de levage, capable de soulever l’ouvrage dans sa totalité, équipements inclus, à une distance de 28 m, afin d’optimiser la plage d’interruption ferroviaire. D’une longueur totale de 75,75 m et avec une portée de 73,75 m, la passerelle ouverte, franchira l’intégralité des 10 voies du faisceau ferroviaire.

© Jean-Bernard Nappi - Egis