Egis remporte une étude de faisabilité pour une liaison ferroviaire au Kenya !

Egis vient de remporter un nouveau projet à Nairobi, au Kenya pour le compte de Kenya Railways Corporation.

Il s'agit d'études de faisabilité pour la liaison ferroviaire entre le centre-ville et l'aéroport Jomo Kenyatta de la capitale Kenyane. Le projet est réalisé dans le cadre d'un FASEP (Fonds d'étude et d'Aide au Secteur Privé), un outil mis en place par l'Etat français afin de financer des études de faisabilité en amont de projets intéressant les entreprises établies en France, et faire bénéficier les pays en développement du savoir-faire des industriels et des ingénieries françaises.

Ce projet vient répondre à un besoin de désengorgement de la circulation en centre-ville. La ville compte aujourd’hui plus de 4 millions d'habitants (5 millions sont prévus d'ici 2030) mais ne dispose pas encore d'un réseau de transport performant (aucun mode structurant).

La majeure partie des déplacements se fait en matatus, minibus quasi indépendants organisés par lignes. La circulation routière est très congestionnée et les trajets peuvent s’effectuer à une vitesse moyenne de 6 ou 7 km/h en heure de pointe. Il existe pourtant un réseau de chemin de fer (à voie unique, métrique), mais il ne transporte que 12 000 passagers par jour avec une fréquence de un à deux trains par jour dans chaque sens.

Egis, mandataire et ses partenaires, STOA, TRANSDEV, VINCI (SOGEA-SATOM, ETF) et Alstom, ont été missionnés pour réaliser des études de faisabilité afin de relier le centre-ville et l’aéroport en prolongeant et en améliorant l’une des lignes existantes. La missions s'articule en 5 tâches majeures : 

  • le diagnostic du réseau existant,
  • les études fonctionnelles,
  • les études techniques,
  • les études environnementales, sociales, économiques et financières,
  • l'étude des différentes options de financement et de montage du projet.

Une mission qui permettra à la ville de Nairobi, en plein développement, de structurer son schéma de transport pour l’avenir.