FILTRE ALEPH, améliorer la qualité de l'air dans des lieux recevant du public

24/08/2020

La pandémie que le monde connaît actuellement pointe un problème de taille : la purification de l'air, enjeu national majeur pour la santé et l'environnement. Avec le retour des populations dans les espaces publics, le risque de contamination du virus Covid-19 qui peut-être aéroporté via tout type de particules, est accru.

Dans le cadre de la recherche de solutions de traitement de l'air innovantes et écologiquement responsables, le département Air, Odeurs et Santé d'Egis travaille depuis 2 ans en collaboration avec le concepteur d'une technologie de filtration laser de nouvelle génération.

Cette solution a été présentée à l’Elysée le 11 juin 2020.
 


"Le projet consiste à améliorer la qualité de l’air des ambiances de travail et des lieux recevant du public tant sur l’aspect confort des usagers que sur les aspects sanitaires. Il s’appuie sur la technologie ALEPH, validée pour son efficacité et son innocuité, notamment par l’Institut Pasteur, l’Académie des Sciences ou le CNRS "

Christian COSTE
Directeur département Air-Odeurs-Santé, Egis

____________________________________________


 

Une solution inédite, économique et d’application universelle

Le filtre ALEPH permet de débarrasser en continu des flux ou des volumes d’air de leur charge biologique y compris dans les plus grands espaces (gares, aéroports, supermarchés, établissements scolaires, etc.) : le filtre ALEPH. Des appareils aspirent l’air qui est instantanément rejeté après avoir été débarrassé des germes en une fraction de seconde sous l’effet d’une lumière pulsée à haute énergie. Le dispositif n’a pas de consommable, pas de filtres et fonctionne avec une énergie électrique négligeable. 

Missions Egis

Egis, partenaire de la société suisse B612, encadre des essais pilote dans le développement et la mise en place pour ses clients du FILTRE ALEPH.

 

ALEPH

ALEPH est l’acronyme de « Amplification of Light Energy by Pulses with Harmonics » (amplification d’énergie lumineuse par impulsions en harmoniques) et désigne à la fois l’unité fonctionnelle de la solution ainsi que son procédé. Cette technologie permet des applications de décontamination des atmosphères au travers d’une destruction rapide et poussée d’agents chimiques et/ou biologiques notamment par effets photomécaniques. L’ensemble est breveté et opérationnel en milieu industriel.

 

 

Vues en coupe du dispositif

Crédits photos : Brooke Cagle unsplash / B612