Inauguration du port de Calais

09/09/2021

Après 6 années de travaux, ce nouveau terminal conçu pour accueillir les futures générations de ferries et de rouliers, et faire face à l’augmentation des trafics attendus dans les prochaines années est inauguré ce jeudi 9 septembre.

Premier port européen du trafic maritime transmanche de passagers et de marchandises

Le port de Calais est le premier port passagers d'Europe continentale. Le réaménagement du port devait permettre de répondre à l'augmentation croissante du trafic maritime et aux exigences des nouvelles générations de navires plus grands et plus capacitaires.

En 2015, ce sont plus de 3,3 millions de poids lourds et 33 millions de passagers qui sont passés par le Calais en empruntant le tunnel et les installations portuaires. D'ici 2030, le trafic transmanche devrait augmenter de 40%. Le port de Calais devait répondre à ces évolutions.

Face à ce constat et afin d'améliorer la vitesse de chargement et de déchargement des ferries les passerelles des postes ferries sont désormais de larges double-pont flottants élaborés spécifiquement pour ce projet. Une passerelle piétonne est également mise en place le long d'un des nouveaux postes d'accostage.

Un accompagnement de longue durée

Egis accompagne ce projet depuis 2004, avec la réalisation du plan directeur, puis l'assistance technique au candidat à la délégation de service public, la mise au point du marché de Conception-Réalisation, pour enfin accompagner la Société des Ports du Détroit en tant qu'assistant à Maîtrise d'ouvrage du chantier.

La prestation d'Egis couvre un vaste panel de sujets techniques, environnementaux et réglementaires, en particulier pour la préparation du dossier de délégation de service public, le marché de conception-réalisation, la stratégie de gestion du patrimoine. Mené par les équipes Eau & Ports d'Egis, ce projet mobilise de nombreuses autres expertises : voiries et réseaux divers, ouvrages d'arts, schémas de circulations, ferroviaire, géotechnique, bâtiments, systèmes exploitation et sûreté, aménagements paysager.

3,2 km de digue en mesure d'absorber les effets de la houle et de l'élévation du niveau de la mer à l'horizon 2100, 200 hectares de bassin, 65 nouveaux hectares de terre-pleins dotés notamment de voiries, parkings, éclairages, 8 ouvrages d'art et plusieurs dizaines de bâtiments sont inaugurés avant leur entrée en service sur le lien ferry transmanche entre Calais et Douvres.

Le plus grand chantier maritime d'Europe

Plus de 6 ans de travaux pour conforter le port au rang de premier port passagers d'Europe continentale

Ce chantier, caractérisé comme le plus grand chantier maritime d'Europe, a nécessité plus de cinq ans de travaux : les travaux préparatoires ont démarré au dernier trimestre 2015. Au second trimestre 2016, les travaux terrestres de la digue ont commencé. Dans le même temps, les dragages et l'ensemble de la plateforme et de ses ouvrages ont été construits, notamment des voiries, parkings, éclairages, ouvrages d'art, bâtiments.

Accueillir les nouvelles générations de ferries 

Par la création d'un bassin de 90 hectares navigables, le port pourra accueillir des navires de nouvelle génération de 240m de long, et permettre à plusieurs d'entre eux de manœuvrer en même temps dans le bassin. Celui-ci est protégé par une digue de plus de 3,2 km de long dont la partie symbolique est sa carapace composée de 16500 Xblocs® conçue pour résister aux tempêtes centennales et à la montée des eaux des cent prochaines années.

La plateforme transmanche, réalisée à partir des sables de dragage du bassin, permet l'accueil des véhicules au pré-embarquement sur un linéaire de 20 km, des bâtiments de service et des postes de contrôle.

Outre cette activité, le port de Calais mise aussi sur le fret ferroviaire et favorise l'ouverture de nouvelles lignes de ferroutage

Le projet tient également compte des possibilités futures d'exploitation à long terme, en permettant l'extension supplémentaire des terre-pleins et de nouveaux postes à quais pour les phases ultérieures de développement.

Le projet en chiffres

  • 863 millions d'euros d'investissement
  • Jetée en blocs préfabriqués de plus de 3 km de long
  • 65 hectares de nouveaux terre-pleins dont 45 gagnés sur la mer
  • 4 millions de m3 de dragages
  • 3 quais en eau profonde pour les navires ferry de dernière génération
  • 8 ouvrages d'art
  • 31 bâtiments
© Société du Port du Détroit