Les chantiers français redémarrent progressivement

Zoom sur la reprise du chantier et le creusement du tunnelier d’EOLE

Certains chantiers majeurs du projet EOLE ont repris progressivement au cours du mois d’avril. Depuis le 14 avril, cela concerne les chantiers de la Gare Porte Maillot, du puits Gouraud à Neuilly-sur-Seine et du puits Abreuvoir à Courbevoie, puis le 21 avril, le tunnelier du chantier EOLE, prénommé Virginie, a repris le creusement.

Dès la suspension des chantiers le 17 mars, les équipes du projet Eole (maitrise d'ouvrage, maitrise d'œuvre, entreprises et CSPS) ont travaillé pour la reprise. Ils ont dû revoir l'ensemble de l’organisation habituelle afin de mettre en place toutes les mesures de respect des gestes barrières et des règles sanitaires établies dans le cadre du guide OPPBTP.

Les premiers jours ont été dédiés à la réorganisation des cheminements sur le chantier, à la mise en place de points de distribution de gel hydroalcoolique et de lavage des mains, à la désinfection des base vie et l'implantation de signalétique et de marquage pour le respect des mesures de distanciation.

Les équipes du groupement d'entreprises sont encore réduites par rapport à la mobilisation avant confinement : toutes les activités n'ont pas repris et, dans certains cas, les plages horaires de travail sont réduites à un ou deux postes par jour au lieu de trois postes en 3x8 par exemple.

Les travaux qui ont redémarré sont ceux qui ont été identifiés comme prioritaires dans l’objectif de préserver le planning de l'opération. Les autres activités seront reprises progressivement, en tenant compte de la configuration de chacun des chantiers et avec comme priorité la sécurité sanitaire.

Les équipes d’Egis sont mobilisées en priorité en télétravail, la présence sur chantier étant limitée aux activités essentielles. Une dizaine de personnes, sur l'ensemble de l'équipe est amenée à intervenir sur le chantier qui comporte environ 40 personnes, se relayant sur site.

Egis acteur du projet EOLE depuis 2012

Egis, en partenariat avec Setec et Duthilleul, réalise depuis 2012 la maîtrise d'œuvre complète (des études de conception jusqu'à la réalisation) du projet d'infrastructures souterraines du prolongement du RER E, qui consiste au creusement d'un tunnel de 8 km entre les gares de Haussmann Saint-Lazare (terminus actuel) et Nanterre, et à la construction deux nouvelles gares souterraines (Porte Maillot et La Défense).

En parallèle, Egis assure sur ce même projet la maîtrise d’œuvre intégrée pour le génie civil de la 3e voie ferroviaire à Mantes-la-Jolie, en groupement avec les entreprises de construction RAZEL-BEC – FRANKI – ETPO.