Maroc - Inauguration de la première LGV d’Afrique

Fruit d’une collaboration franco-marocaine, la première ligne à grande vitesse (LGV) d’Afrique, reliant Tanger à Kenitra sur 200 km, a été officiellement inaugurée le 15 novembre 2018, en présence du Roi Mohammed VI, du Président français Emmanuel Macron et de tous les acteurs de ce chantier d’exception. Egis a assuré, à la fois, la maîtrise d’œuvre voie, caténaire et bases travaux de l’ensemble de la ligne Tanger-Kenitra, et la maîtrise d’œuvre Génie Civil sur le lot nord.

Un projet structurant pour le Maroc

Lancé par l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) marocain, ce vaste projet d’aménagement de la desserte ferroviaire à grande vitesse entre Tanger et Casablanca comporte deux grands volets : d’une part, une nouvelle LGV de 186 km, conçue à 350 km/h et exploitée à 320 km/h reliant Tanger et Kenitra et, d’autre part, l’aménagement des passages et des arrêts des rames à grande vitesse dans les différentes agglomérations (Tanger, Rabat et Casablanca).
Ce projet constitue la première étape de la mise en œuvre d’un schéma directeur des Lignes à Grande Vitesse visant la construction progressive d’un réseau d’environ 1500 km, composé de l’axe « Atlantique » Tanger-Casablanca-Agadir et de l’axe « Maghrébin » Casablanca-Rabat-Fès-Oujda.

Un chantier de tous les défis

A l’important programme infrastructurel du projet s’est ajouté la complexité d’un tracé inscrit dans une zone aux caractéristiques naturelles extrêmement contraignantes (mauvaise qualité des sols, risques sismiques et climatiques, zones inondables et venteuses, cours d’eau à franchir, zones protégées à contourner…).

L’ingénierie a dû composer avec l’ensemble de ces contraintes, tout en tenant compte des exigences techniques inhérentes au concept de ligne à grande vitesse.

Les travaux ont été segmentés en quatre lots distincts de terrassement et d’ouvrages d’art courants pour faire face aux cinquante millions de mètres cubes de terrassements.

Cinq autres marchés spécifiques ont été nécessaires pour la réalisation de 6 Km de viaducs, dont l’un portait sur le franchissement de la vallée du Hachef avec une longueur de 3,5 Km qui en fait le plus long ouvrage de transport ferroviaire des voyageurs sur le continent.

En complément des travaux de génie civil, la mission d’Egis englobait la maitrise d’œuvre des équipements ferroviaires sur l’ensemble de la ligne (Voie, Caténaires, Bases travaux, etc.). Enfin, Egis a mené les opérations des essais dynamiques pour les équipements ferroviaires de voies et caténaires.

Cette inauguration signe la fin d’une belle aventure pour les équipes d’Egis et l’aboutissement de 10 années de travail avec l’ONCF marocain, maître d’ouvrage de l’opération.

Après avoir notamment participé à la construction du réseau autoroutier, puis du réseau des tramways à Rabat et Casablanca, et de grands bâtiments (usine Renault de Tanger, Grand Théâtre de Casablanca), Egis poursuit son implication dans l’édification des grandes infrastructures du Royaume.