Métro de Toulouse : mise en service de la ligne A en version "52 m"

Depuis début janvier la ligne A du métro de Toulouse fonctionne en version « 52m ». Une mise en service dans le cadre de l’opération "Amélioration Ligne A" visant à doubler la capacité de cette ligne. Sur ce projet, Egis a assuré une mission d’OPC générale et a également été en charge de la maitrise d’œuvre des aménagements de 2 stations dont la station d’interconnexion entre les deux lignes.

Un projet nécessaire pour améliorer les trajets quotidiens

Après sa mise en service en 1993, la ligne A s’est avérée être un large succès commercial. La croissance de trafic s’est poursuivi et la fréquentation de la ligne A a atteint 210 000 voyages par jour en 2013. Face à cette augmentation, Tisséo Ingénierie a fait réaliser dès 2001 des études d’avant-projet système et génie civil.

Après plusieurs épisodes, l’opération « Améliorations Ligne A » débute mi-2015. Elle a pour objectif l’amélioration de la capacité de la ligne A de 18% en heures de pointe, permettant une exploitation de la ligne avec des rames de 52 mètres, soit deux rames accouplées, ainsi que le réaménagement du pôle d’échanges Jean-Jaurès. Il est situé au croisement des lignes A et B du métro et accueille chaque jour en entrée et en transit sur les lignes A et B plus de 100 000 voyageurs. Ce pôle représente le nœud central du réseau métro toulousain.

Egis : acteur clé à différents niveaux de cette opération

Les équipes d’Egis ont mené une mission d’ordonnancement, pilotage et coordination (OPC) générale pour le doublement de la capacité de la ligne A. Le but étant de garantir une maitrise globale de la planification des études et des travaux tout en assurant une coordination spatiale de tous les actes nécessaires à la réalisation de l’opération dans son ensemble, ainsi que des interfaces avec les projets connexes.

Les prestations d’Egis portaient à la fois sur une mission « d’OPC de synthèse » qui s’étend sur l’opération dans sa globalité, mais aussi sur une mission « d’OPC particulier » sur chacun des sous-projets.

En parallèle, Egis est mandataire du groupement formé pour réaliser la maîtrise d’œuvre des aménagements des stations Jean-Jaurès et Esquirol, dans un contexte de site exploité. Des prestations aux caractéristiques exceptionnelles puisque les équipes ont par exemple réalisé le génie civil en sous-œuvre d’un site urbain dense en plein centre-ville de Toulouse.

Egis avait également en charge :

  • La réalisation des travaux en milieu très contraint sous exploitation, dont la migration des locaux techniques de la station Jean Jaurès (y compris système de contrôle commande HTA) sur une extension de la dalle niveau mezzanine,
  • L’extension des niveaux des quais et mezzanine ouverts au public, de manière à assurer l’accueil de rames de 52 m ainsi que la réalisation d’une nouvelle liaison souterraine de la ligne B vers la ligne A.
  • La réalisation de parois moulées très proches des façades (1.70m)
  • La conception de nouveaux dégagements de secours de la station Esquirol, l’aménagement des extensions de quais mais aussi la mise en conformité du désenfumage, des rejets d’eaux usées et d’eaux pluviales.

Le réaménagement de la station Jean-Jaurès a été conduit en forte interface avec le projet connexe d’aménagement des Ramblas.

Ainsi, les équipes d’Egis sont donc intervenues à différentes échelles et étapes de ce vaste projet. Egis confirme son engagement et accompagnement auprès de Tisséo Ingénierie pour améliorer le fonctionnement du métro Toulousain.