Plan de développement du tunnel ferroviaire de Beskyd en Ukraine

Le 17 mai, une semaine avant l’inauguration du tunnel de Beskyd, les experts d'Egis ont présenté à la direction d'Ukrzaliznytsya et à la BEI la version finale du plan stratégique pour le développement de la partie ukrainienne du Corridor de Transport paneuropéen Y.

Le très attendu nouveau tunnel ferroviaire de Beskyd, infrastructure à deux voies d’une longueur de 1822 mètres, est l’un des plus grands ouvrages de l’Ukraine actuelle. Il a été construit à 30 mètres de l'ancien tunnel à voie unique datant de 1886.

Cette amélioration technique s'est accompagné d'un plan de marketing général développé par Egis visait à réformer l'entreprise publique Ukrzaliznytsia en vue d’en faire un opérateur de transport multimodal sur le Corridor Y d’importance internationale.

En se basant sur l’analyse approfondie des besoins internationaux d’utilisation du tunnel ferroviaire de Beskyd ainsi que sur la capacité potentielle de ce dernier, les experts d'Egis ont déclaré qu’il était nécessaire, au cours des 10 ans à venir, de multiplier par quatre la fréquentation actuelle du tunnel, passant ainsi de 12 à 46 passages par jour sur le nouvel ouvrage, dans les deux sens.

Grâce à l'élimination du principal goulot d'étranglement du Corridor de transport paneuropéen V (lors de la rencontre de deux trains au niveau du tunnel, le premier devait attendre le passage du second arrivant dans le sens opposé depuis l’autre extrémité du tunnel) ainsi que par la mise en œuvre de la nouvelle politique commerciale de l’Ukrzaliznytsia, les transports passagers et fret, de l’UE vers l’Ukraine, pourraient augmenter de 60 %.

Le plan d'action proposé par Egis aidera l'Ukraine à rentabiliser les investissements importants réalisés lors de la construction du tunnel de Beskyd et à atteindre une croissance économique durable grace  à  l’augmentation du trafic de transit. Au long terme, la réalisation prochaine de ce projet est un premier pas vers l’intégration réelle de l’Ukraine au sein de l’Union.