Raccordement ferroviaire de Serqueux en Seine Maritime : mise en exploitation le 12 mars 2021

12/03/2021

Après une mise en service technique le 7 décembre 2020, le projet de modernisation de la Ligne Serqueux- Gisors se termine ce 12 mars 2021 avec la mise en exploitation de la ligne et du raccordement ferroviaire de Serqueux.

Vers une meilleure compétitivité du fret ferroviaire

Le projet de modernisation de la ligne existante Serqueux-Gisors, dont le Maître d’Ouvrage est SNCF Réseau, comprend la création d’un raccordement fret direct entre les lignes Amiens-Rouen et Serqueux-Gisors, le Raccordement de Serqueux, permettant un itinéraire plus fluide en supprimant le rebroussement en gare de Serqueux.

Ce projet comporte deux objectifs principaux. Le premier est d’améliorer la compétitivité du fret sur l’axe Le Havre-Rouen-Paris en offrant un nouvel itinéraire fret permettant de renforcer la desserte ferroviaire du port du Havre et d’accompagner la croissance de ses activités. Le second est d’offrir une capacité supplémentaire pour les trains de marchandises entre les ports normands et la région parisienne. En effet, 25 trains maximum par jour en moyenne peuvent désormais être mis en circulation sur cet itinéraire. Cette réalisation est ainsi en cohérence parfaite avec les enjeux de développement économique et durable repris par la Loi d’Orientation des Mobilités annonçant la mise en œuvre d’une stratégie nationale sur le fret ferroviaire.

Egis, acteur clé du Raccordement de Serqueux

Depuis 2014, Egis accompagne SNCF Réseau dans la création de ce raccordement ferroviaire composé d’une double-voie en tracé neuf de 1,3 km entre les lignes Serqueux-Gisors et Rouen-Amiens. Les équipes Egis sont intervenues depuis les études de Projet et d’Assistance aux Contrats de Travaux. Sur la phase travaux, qui a commencé en 2018, Egis a été maitre d’œuvre sur les métiers des terrassements, de l’assainissement, des soutènements, des ouvrages d’art, des voies ferrées, des supports caténaires, du génie civil de signalisation, du rétablissement des communications, des VRD et des clôtures.

La complexité de ce projet se trouvait dans la réalisation de grands travaux préalables à la pose de la voie, comme la construction d’ouvrages d’art et de nombreux ouvrages de soutènements.

En effet, pour rétablir les communications routières interceptées par la future ligne ferroviaire, deux ponts-routes et une passerelle piétons-deux roues enjambant la voie ferrée ont été préalablement construits. Un ordonnancement complexe de réalisation a par ailleurs été choisi afin de garantir la continuité des trafics routier et cheminements pendant les travaux.

L’autre facteur de complexité majeur concerne les interfaces avec le réseau ferroviaire sous exploitation de part et d’autre de ce raccordement.

Ce projet vient ainsi valoriser une nouvelle fois l’expertise d’Egis sur les volets organisationnels et techniques pour l’ensemble des phases de MOE de projets d’aménagements du réseau ferroviaire.