Schéma Vélo Belle-Ille et Quiberon

En haute saison le territoire de Quiberon et Belle-Île-en-Mer voit sa population décupler. L’usage du vélo devient prépondérant ce qui amène la Communauté de communes Belle-Île-en-Mer à revoir ses équipements et aménagements cyclistes.

France
Date : 2020-2021
Client : Communauté de communes Belle-Île-en-Mer

Le projet en bref

Quiberon dispose du premier port de passagers de la façade Atlantique française grâce aux navettes maritimes assurant la liaison avec Belle-Île-en-Mer et les îles du Morbihan. En raison d’une forte attractivité touristique, la population sur le territoire de Quiberon et Belle-Île-en-Mer est multipliée par 10 en pleine saison touristique estivale ou lors des ponts de mai. La saisonnalité est un paramètre important dans le choix des équipements et aménagements qui seront mis en œuvre, afin de garantir un bon niveau de service à l’année et permettre d’accueillir efficacement les cyclistes en haute saison.

L’accessibilité au port et la circulation sur le territoire ne sont pas complètement adaptées à la pratique du vélo, il convient désormais d’optimiser l’accessibilité à vélo de l’ensemble du territoire.

Les besoins de mobilité à vélo sur Belle-Île-en-Mer et Quiberon seront déclinés en 3 familles d’usages :

  • Usage « utilitaire » : pour les déplacements quotidiens des résidents (actifs, scolaires, retraités de plus en plus nombreux) ;
  • Usage « loisir » et « sportif » : pour les promenades et découverte du territoire ;
  • Usage orienté « tourisme et patrimoine » : pour les visiteurs.

L’objectif de l’étude est de créer un réseau cyclable adapté à ces différents usages. Ce réseau cyclable sera constitué d’itinéraires équipés ou aménagés, d’une offre de stationnement complète et sécurisée, d’une signalétique et d’équipements de sécurité spécifiques. L’ensemble de ces actions, en favorisant la pratique du vélo, contribueront à augmenter sa part modale pour les déplacements du quotidien.

Nos missions

La mission confiée aux équipes Mobilité d’Egis consiste à définir un réseau pour les vélos et la marche, maillé sur l’ensemble du territoire.

Détail des missions :

  • Réalisation d'un diagnostic multithématique afin de bien comprendre le fonctionnement de la zone d'étude et de bien appréhender la mobilité à vélo (analyses territoriales et foncières, analyses des déplacements, analyse de la saisonnalité, organisation des flux, niveau de « cyclabilité » des itinéraires, concertations avec les usagers, …) ;
  • Travail de terrain et rencontre des acteurs locaux afin de bien cerner les enjeux du territoire ;
  • Examens des potentiels d'aménagement : évaluation des tracés, chiffrages… ;
  • Propositions approfondies sur le jalonnement et la signalisation des itinéraires, le stationnement, les services autour du vélo (location, réparation, informations, …) ;
  • Politique d'accompagnement : actions de sensibilisation et de communication grand public, actions de promotion… ;
  • Fiches techniques et notice d'aménagement par itinéraire ;
  • Programme Pluriannuel d'Investissement et évaluation.