Précédent
Christian Coste
responsable du département Air-Odeurs-Santé
Published on 14 mai 2019

Temps de lecture : 3 min

Comment mieux mesurer la qualité de l’air en ville ?

Les villes doivent faire face, de façon durable, à une densification urbaine importante impliquant la multiplication de chantiers intramuros. Ces chantiers liés à l’évolution des infrastructures routières, ferroviaires ou portuaires, à la refonte de la collecte et du traitement des déchets ménagers, à l’adaptation des réseaux d’assainissement et de distribution d’eau ou d’énergie, sont autant de sources de nuisances pour les populations…

Comment mieux mesurer la qualité de l’air en ville ?

- Crédits : nicoleta ionescu - thinkstock

Pendant des années, les riverains ont subi les nuisances sans pouvoir agir en amont, mais seulement en remontant leur mécontentement a posteriori. Ce sentiment d’avoir été mis devant le fait accompli est souvent dénoncé par les associations de riverains qui se sentent incompris, voire ignorés. Chez Egis, nous sommes soucieux d’offrir aux citoyens la capacité d’interagir au quotidien pour construire leur ville de demain. C’est pourquoi nous avons développé une plateforme Web spécifique, baptisée Smart Environmental System, qui permet de centraliser les remontées d’observations réalisées par les riverains eux-mêmes via leur smartphone — en y associant les mesures faites par des capteurs de terrain — et de les communiquer en temps réel. Cela concerne l’air, mais aussi le bruit ou les vibrations.

« Citoyens, à vos smartphones ! »

Adapté à la surveillance de chantiers de construction, de sites industriels, d’infrastructures, de zones d’activités ou de zones urbaines, l’outil permet au maître d’ouvrage de mieux répondre aux exigences réglementaires et à celles des riverains, de plus en plus impliqués dans la qualité de leur cadre de vie.

En matière de qualité de l’air, chaque observation alimente une base de données qui, à tout instant, peut être consultée et enrichie par les citoyens, l’administration, les industriels afin de créer à la fois un espace d’échange d’informations et de suivi de la qualité de l’air. Ce dispositif est ensuite couplé à une modélisation de la dispersion atmosphérique des polluants afin de visualiser, en temps réel, les cartographies de l’impact environnemental. Des visualisations prédictives nous permettent aussi de mettre en place des actions préventives comme, par exemple, décaler dans le temps telle ou telle phase de travaux afin d’en minimiser l’impact. 

Air sous surveillance

C’est dans cette logique qu’Egis mène des études relatives au projet de ZAC sur le secteur Gare des Mines-Fillettes à Paris (18e) qui s’inscrit dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain (GPRU) Paris Nord-Est (PNE) et vise à repenser le lien entre Paris et sa proche banlieue. L’influence des redistributions de trafic sur la qualité de l’air se fait sentir en fonction des modifications de la voirie (ajout/suppression de tronçons) mais aussi des redistributions de vitesse, de densité, du parc d’usagers, etc. Il est donc indispensable de vérifier que la population profite bien de cette réorganisation du trafic, que les personnes sensibles ne voient pas leur exposition augmentée, que les zones de dégradation soient les moins peuplées et conservent une qualité de l’air satisfaisante.

Smart Environnemental System

Commentaires
1 commentaire
Romain Gauvrit

Super outil pour mieux considérer les riverains de zones en travaux.