Précédent
William Weltzer
Project Engineer
Published on 22 juin 2021

Temps de lecture : 3 min

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

Twinmotion : une nouvelle façon de visualiser les projets urbains

Une planification urbaine efficace ne consiste pas seulement à repenser une ville dans sa conception. À la base, il s’agit plutôt de démocratie locale : les gens qui utilisent un espace ont pour ainsi dire toute légitimité à participer à son aménagement, dans la mesure où leurs impôts sont utilisés à cette fin.

La participation citoyenne conditionne d'ailleurs bien souvent le succès d'une planification urbaine. En effet, lorsque les riverains sont impliqués dans le processus, ils prennent davantage soin de leur quartier, acceptent plus facilement les propositions d'aménagement et sont plus satisfaits une fois le projet livré. C'est pourquoi il demeure essentiel de bien communiquer sur les travaux prévus.

Auparavant, les autorités locales ne pouvaient recourir qu'à des croquis ou des maquettes pour expliciter leurs intentions. Aujourd'hui, les outils interactifs leur fournissent des animations convaincantes en 3D qui viennent donner du corps aux représentations "figées". Grâce à ces visualisations en temps réel, nous avons ainsi une idée beaucoup plus précise de la façon dont le projet va influencer la zone.

Une visualisation rapide et efficace

Nichée dans les forêts de pins du sud-est de la France, Sophia Antipolis est le pendant azuréen de la Silicon Valley californienne. Cela peut sembler un endroit improbable pour les géants mondiaux et les start-up de haute technologie. Pourtant, depuis son ouverture en 1969, celle qui s'avère aujourd'hui la première technopole de France et d'Europe a attiré à elle de grands noms de la technologie, tels Amadeus, Cisco, IBM ou encore Microsoft.

L'ensemble est aménagé en parc, avec une absence notable de routes droites et une profusion d'arbres. En réalité, les deux tiers de Sophia Antipolis sont recouverts d'espaces verts. Il y a aussi un fort sentiment d'appartenance des gens qui y résident, lesquels se surnomment eux-mêmes les "Sophipolitains".

Dès lors, on comprend mieux pourquoi l'autorité régionale, lorsqu'elle a voulu entreprendre de grands travaux d'infrastructure, a tant tenu à soigner sa communication auprès de ses administrés.

A mesure que le parc technologique se développait, la Communauté d'Agglomération de Sophia Antipolis (CASA) a engagé des travaux pour soulager le réseau de transport local. Le projet concernait la création d'une nouvelle infrastructure de lignes de bus et de tramway, comprenand pas moins de 17 nouvelles stations, ainsi que des pistes cyclables, le tout dans une optique forte de développement durable.

Pour aider le public à comprendre les plans proposés, la CASA a chargé Egis de fournir toute une série de livrables, mêlant intelligemment vidéos et images fixes.

Pour ce faire, notre équipe a choisi de se tourner vers l'outil d'archivage rapide Twinmotion. Habituellement utilisé pour modéliser des zones résidentielles de taille restreinte, Twinmotion nous a néanmoins démontré qu'il pouvait tout à fait s'attaquer à des projets de plus grande envergure comme celui-ci ; un gage de son évolutivité.

Rassembler facilement différents ensembles de données

Notre première tâche a été de reproduire numériquement les zones de Sophia Antipolis concernées par le projet. Nous avons ainsi créé un modèle 3D de l'environnement contextuel des travaux à partir des données dOpenStreetMap (projet en ligne de cartographie collaborative mondiale) et des relevés topographiques effectués sur place.

Les modèles des bâtiments qui bordent le trajet du tramway ont également été créés à l'aide de données ouvertes et texturées avec les façades d'InfraWorks, l'outil de conception d'infrastructures civiles d'Autodesk. Notre équipe a créé les modèles des nouvelles routes et infrastructures proposées en partant de zéro, à l'aide du logiciel d'infrastructure Mensura Genius. Les modèles de ces outils et d'autres outils tiers ont été exportés assez facilement vers Twinmotion, dans des formats de fichiers compatibles (IFC, SKP et FBX).

 

Pour ma part, j'utilise Twinmotion depuis environ un an. Je le considère comme un logiciel de premier choix pour les projets d'urbanisme. C'est un outil de communication sensationnel, qui permet aux clients et riverains de mieux comprendre les choix d'aménagement. On se représente plus aisément les choses en trois dimensions, avec des véhicules et de la végétation dynamiques, un éclairage, des ombres réalistes... Grâce aux données de Twinmotion et à l'ajout de ces éléments réalistes, notre équipe a ainsi pu donner une image vivante du projet de bus-tram. Il est même possible de passer en "vue piéton" pour explorer le futur quartier et voir à quoi il ressemblera une fois les travaux achevés.

Très simple d'utilisation, Twinmotion nous a permis de produire rapidement des rendus photoréalistes sans passer trop de temps en production, une aubaine pour tenir nos délais assez serrés. Du reste, c'est un logiciel très agréable de prise en main, qui possède des fonctionnalités parfaitement adaptées à ce que nous faisons.

Notre Groupe a compris qu'il pouvait capitaliser sur la rapidité des workflows de Twinmotion pour réaliser de grands projets comme celui-ci. Au-delà des architectes et designers qui utilisent l'outil pour des projets résidentiels, de plus en plus d'urbanistes et agences gouvernementales ont désormais recours à Twinmotion pour visualiser de grandes zones urbaines, voire des villes entières.

 

Commentaires
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
0 commentaire