Précédent
Hippolyte Pouchelle
Ingénieur écologue, Egis
Published on 09 août 2018

Temps de lecture : 2 min

Egis vole au secours des chiroptères !

Les chiroptères, plus communément appelés chauves-souris, comptent parmi les espèces les plus menacées de la planète. Victimes chaque année de collisions avec les structures fabriquées par l’Homme, ces petits mammifères volants, qui se repèrent par écholocation, voient en effet leurs déplacements constamment affectés par des projets de toutes natures (urbains, infrastructures, parcs éoliens). Egis se devait de réagir !

La trajectographie, un outil de diagnostic adapté

Bat3Data® est un logiciel de cartographie numérique que nous avons conçu pour tracer et suivre les trajectoires des chiroptères en 3 dimensions. Développé conjointement avec Cybério, une start-up spécialisée dans l’analyse des signaux, notre outil met à profit un procédé de trajectographie géolocalisée, qui repose sur deux étapes fondamentales : l’enregistrement des émissions sonores sur le terrain au moyen de capteurs et le traitement informatique des signaux récoltés.

Grâce à ce procédé, l’outil établit un diagnostic des populations et des déplacements des chiroptères sur un site donné, en différenciant les espèces et les vols de chaque individu en présence. Mieux ! Bat3Data® va plus loin, en proposant des mesures adaptées pour éviter les collisions et concevoir les futurs projets d’infrastructures urbaines.

Couplé à un système d’information géographique (SIG), cet outil rend compte des trajectoires empruntées par les chauves-souris et les analyse au regard des éléments constitutifs des projets d’aménagement. Par exemple, lorsqu’un ouvrage est susceptible d’être préjudiciable aux chiroptères, Bat3Data propose des actions correctives.

Récompensé du prix Coup de coeur à l’édition 2014 des Prix Entreprises & Environnement*, dans la catégorie “Biodiversité et Entreprises”, l'outil est opérationnel depuis 2013 et a été testé avec succès sur diverses infrastructures (autoroutes A406 et A65 notamment). Ses domaines d’application vont des études d’impacts aux évaluations environnementales, en passant par les plans de gestion des milieux. Un outil complet donc, qui permet non seulement d’affiner la conception des aménagements écologiques, mais aussi de sauvegarder la biodiversité.

Maintenir la continuité écologique en phase chantier

Les travaux de chantier, tels que les terrassements, peuvent également mettre à mal les structures paysagères utilisées comme axes de vol par les chiroptères. La rupture, même de quelques mètres, des éléments linéaires dont ces espèces se servent pour se diriger peut venir compromettre, voire interdire totalement l'accès aux différentes zones de chasse ou aux gîtes qui sont les leurs.

Dans le cadre de la déviation routière de Troissereux (Oise), nous avons conçu un dispositif de guidage provisoire des chauves-souris en phase chantier. La déviation de Troissereux est un projet de route de 2x2 voies, d’une longueur de 7 km environ, qui présente la particularité de séparer de leur zone de chasse un site de reproduction de chiroptères, dont des femelles allaitantes. Pour y remédier, le projet final prévoyait une tranchée couverte à vocation environnementale, de transparence écologique. Toutefois, sa construction, qui demandait un important déblai, pouvait avoir un impact significatif sur la colonie. Il fallait donc maintenir la continuité écologique durant la phase de construction.

Le dispositif de guidage provisoire des chauves-souris en phase chantier se compose d’un assemblage de câbles et « phares acoustiques ». Ces phares acoustiques sont des sphères dont la forme particulière permet d’amplifier les retours de l’écholocation des chiroptères, ce qui permet à ces animaux de se diriger dans l’espace, un peu à la manière d’un phare pour les bateaux. Positionné en 3D dans la continuité d’un axe de transit des chauves-souris qui a été interrompu par les travaux routiers, le dispositif s’est avéré très efficace en termes de réduction d’impacts sur les animaux. 

Cette mesure innovante est peu coûteuse, légère et facile à mettre en œuvre sur un chantier. Elle a été récompensée du 1er Prix aux concours IDRRIM** Infrastructures pour la Mobilité, la Biodiversité et le Paysage - catégorie « initiative astucieuse » en partenariat avec le Conseil Départemental de l'Oise, Bouygues TP Régions France, DTP, Colas Nord Picardie et Biositiv.

 

* Prix organisé par le MEDDE (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie), en partenariat avec l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie).

** Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité

Commentaires
0 commentaire