Précédent
Richard Lengrand
Directeur général d'Egis Exploitation Aquitaine
Published on 22 février 2021

Temps de lecture : 2 min

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

L’autoroute A63, pionnière mondiale pour la conduite autonome

Entre Saugnac-et-Muret et Labouheyre en France, Atlandes, le concessionnaire de l'autoroute A63, prépare une zone d'expérimentation unique en Europe pour les véhicules automatisés et connectés. Egis se prépare à exploiter les données collectées.

A63

- Crédits : © Christophe Melon - Egis

L’A63 va se doter de nouveaux équipements permettant notamment la communication entre les véhicules et l’infrastructure

L'autoroute A63 en France se prépare à accueillir une zone d'essai de service de haut niveau (HLSTA) pour les véhicules connectés et automatisés. La zone d’essai vise à mettre en place un champ d'expérimentation sur l'autoroute, en conditions réelles d'exploitation et dans le cadre technique européen C-Roads/C-Mobile, afin de comprendre et de quantifier les impacts de ces nouvelles mobilités.

Le projet est mené par le concessionnaire de l'A63, Atlandes, ainsi que par des entreprises locales spécialisées dans les systèmes coopératifs de transport intelligent (NeoGLS, GEOSAT et l'Université Gustave Eiffel).

D'un coût global de 1,5 million d'euros, financé à 50% par la Région Nouvelle Aquitaine, le projet s'inscrit dans la dynamique européenne de recherche et d'innovation. Il répond à des enjeux stratégiques en termes de mobilités innovantes et durables.

Le projet prévoit la mise en place d’équipements notamment pour la connectivité, la réalisation d’une cartographie haute définition du site d’expérimentation, le développement de dispositifs d’analyse et de suivi du trafic, la définition du cadre méthodologique et organisationnel et des outils et méthodologies d'évaluation.

Une zone d’expérimentation pour appréhender la gestion des infrastructures de demain

Véritable outil de recherche et d’innovation pour la mobilité plus connectée et autonome de demain, la ZEHNS permettra de proposer aux entités désireuses de conduire des expérimentations sur la mobilité connectée, coopérative et automatisée (constructeurs de véhicules autonomes, académiques, tiers…) des environnements à haut niveau de service (connecté / coopératif, cartographié avec une haute définition, amers radio…) et des méthodologies d’évaluation. Elle les accompagnera dans la mise en œuvre d’expérimentation et facilitera le développement de nouveaux cas d'usages à la demande.

Grâce à la technologie déployée, la collecte de données permettra à l’exploitant Egis de fournir de meilleurs services en terme de trafic et de sécurité, d’entretien de la route et de gestion des péages.

Nous pouvons imaginer qu'un jour, les exploitants d’infrastructures gérerons des véhicules autonomes sur les autoroutes comme le font les contrôleurs aériens pour les avions. Le projet de l’A63 apparait comme un enjeu majeur pour appréhender la gestion des infrastructures de demain. 

Commentaires
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
0 commentaire