Précédent
collectif d'auteurs
Egis
Published on 28 août 2020

Temps de lecture : 4 min

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

Le diagnostic voie ferrée : une étape essentielle pour suivre l’état du réseau et planifier les besoins de maintenance

La maintenance est un élément stratégique pour le bon fonctionnement et la pérennité d’un réseau de transport. L’évolution de l’état du réseau doit être suivie pour planifier et maîtriser les budgets et l’incidence des opérations de maintenance et de renouvellement.

Asset Management Rail

- Crédits : Egis – Gilles Parent

Le diagnostic offre une image instantanée et objective de l’état du réseau, qui peut être suivie régulièrement et objectivement. C’est une base essentielle pour établir un programme pertinent d’opérations.

Il peut être limité à un secteur particulier ou concerner l’ensemble du réseau. Il a pour but de relever l’état des rails, des appareils de voie, mais aussi des structures de plateforme et des revêtements.

Les moyens sont divers :

  • Tournée à pied et analyse visuelle des désordres,
  • Enregistrements de la géométrie de la voie et des appareils de voie,
  • Relevés précis d’usure du profil des rails et mesures des constituants d’appareils de voie,
  • Contrôle des manœuvres d’appareils de voie.

On peut aussi utiliser des outils nomades permettant de relever des données géolocalisées.

Le diagnostic en voie ferrée est indispensable pour vérifier l’état précis et l’évolution des infrastructures du réseau ; il permet ensuite de définir une stratégie de renouvellement et de planifier les travaux, en tenant compte des impératifs d’exploitation.

Pour ce qui concerne les parties métalliques (rails et les parties d’aiguillages), sur la base des données issues du diagnostic, plusieurs stratégies peuvent être choisies :

  • Le rechargement de rail : déposer sur les rails usés une nouvelle couche de métal pour prolonger leur durée de vie ; en général le chargement des rails est décidé et piloté par l’exploitant lui-même. C’est une opération réalisée de nuit, sans incidence sur l’exploitation.
  • Le remplacement total des rails, ce qui implique également d’intervenir sur les revêtements, la structure portante étant en général conservée, voire consolidée. Ces travaux peuvent se réaliser soit avec une coupure longue de circulation, soit sous exploitation. Ils sont alors réalisés principalement de nuit.

 

Un besoin sur les réseaux français : exemple sur le réseau de Grenoble

Egis est impliqué sur ce réseau de tramway grenoblois depuis la première ligne mise en service en 1987 jusqu’à la dernière ligne E. Nos équipes ont donc une très bonne connaissance de ce réseau et de son historique.

Elles réalisent actuellement le diagnostic de voie ferrée du réseau : lignes A, B, C et D ainsi que les deux dépôts de remisage et de maintenance. Au total, ce sont plus de 200 appareils de voie et 80 km de voie ferrée qui sont passés au peigne fin. Les relevés nécessitent environ 15 jours de tournées à pied, en équipe de deux afin notamment d’assurer la sécurité des opérateurs.      

Commandé par l’AOT de la métropole grenobloise (SMMAG), le diagnostic servira à l’élaboration du programme de rénovation pour les six prochaines années (2022-2027). Cette mission s'inscrit dans le programme de Gros Entretien de Voie Tramway pour lequel Egis pilote la partie voie ferrée du groupement de maîtrise d'oeuvre formé avec Ingérop.

L'expertise s'appuie sur des constats d’expert (visuels et sonores) ainsi que des mesures prises à l'aide d'instruments de mesure spécifiques : un profilomètre pour les usures de rail, une règle d'écartement, un pied à coulisse et une jauge de profondeur pour les cotes de sécurité.

Relevé de profils de rail en rouge et comparaison au théorique en bleu

Les données sont collectées par le biais du logiciel InSitu (habituellement dédié aux phases de suivi de chantier) installé sur tablette.  
Suite à ce diagnostic, un rapport sera soumis à la SMMAG, indiquant en détail l’état de la voie ferrée et proposant un programme de renouvellement pertinent.

 

Un savoir faire éprouvé : l'exemple du réseau de Montpellier

En 2017, Montpellier Méditerranée Métropole (3M) a souhaité disposer d'un diagnostic de son réseau de transport, actuellement exploité et maintenu par TAM dans le cadre d’une délégation de service public. A partir de l’état des lieux de son réseau de transport, ce diagnostic offre une photographie complète et exhaustive de l’état physique du patrimoine de 3M.
A partir des données d'exploitation, des constatations précises et de sa connaissance des processus de vieillissement, Egis a proposé une prévision des évolutions et les interventions à prévoir en termes de maintenance ou de renouvellement des voies grâce à un programme pluriannuel s’étalant en deux phases jusqu’à 2032, en détaillant les coûts et les moyens associés.

 

Un première étape de l’asset management

L’Asset Management permet aux gestionnaires de réseau d’en connaître l’état et de programmer les investissements nécessaires pour garantir la meilleure qualité de service.

La programmation de travaux, basée sur la connaissance de l’état et des lois de vieillissement des rails et des appareils de voie, est donc une première étape de l’Asset Management.

A partir d'un outil interne jusqu'ici dédié au domaine de la route, Egis a développé un outil de recensement complet de l'état des équipements de tramway qui exploite les données collectées sur le terrain. Il permet de disposer de données SIG, facilement manipulables à la fois par le gestionnaire et le mainteneur. A l’aide d’analyses thématiques, l’utilisateur sera en mesure de visualiser l’état du réseau, de générer des tableaux de synthèses des dégradations et d’évaluer leurs gravités et statistiques associées. 

 

Les auteurs


Olivier Berger,

Expert Tracé Plateforme et Voie ferrée

 


Gilles Parent,

Ingénieur Tracé Plateforme et Voie ferrée

 

 

Commentaires
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
0 commentaire