Précédent
collectif d'auteurs
Egis
Published on 19 novembre 2020

Temps de lecture : 3 min

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

Maintenance ferroviaire : des alternatives au remplacement à neuf

Pour accompagner ses clients dans la gestion de leur patrimoine, Egis développe une approche « Asset Management » qui combine la maîtrise des enjeux techniques de la maintenance et la prise en compte des objectifs essentiels de l’Autorité organisatrice. En effet, un patrimoine qui se dégrade peut avoir de conséquences sur la sécurité et le service aux voyageurs, mais également sur des aspects plus larges comme l’image de marque de l’autorité ou sa responsabilité juridique.

Maintenance Tramway de Grenoble

- Crédits : © O. Berger - Egis

Egis s’appuie sur une connaissance fine de l’ensemble des processus de maintenance : des processus « légers » mais à forte valeur ajoutée viennent compléter les solutions classiques d’interventions que sont les renouvellements. Notre expérience nous a en effet permis de constater que ces actions au coût maîtrisé ont un impact majeur sur le cycle de vie de l’actif. Elles permettent de s’assurer de leur maintien en conditions opérationnelles, et de reporter ou étaler dans le temps les opérations lourdes et coûteuses de renouvellement.

Le tramway de Grenoble, un cas d’école

C’est ainsi que nos équipes ont introduit dans le programme de gros entretien des voies du tramway de Grenoble des opérations nouvelles dans les marchés de travaux : auscultation profonde des appareils de voie (avec démontage partiel), remplacement d’aiguille et mise à niveau d’aiguillage, remise en état des cœurs, rechargement de rails, remplacement de pièces de réglage sollicitées, traitement de défauts métallurgiques, surfaçage des plans de glissement, etc. Pour l’AOT (Autorité organisatrice des transports), les bénéfices sont importants car elle dispose d’une politique de maintenance sur mesure, qui répond à la fois à ses impératifs budgétaires et d’exploitation.

A travers une étude comparative basée sur l’expérience du réseau, nous avons ainsi convaincu l’AOT de Grenoble qu’une stratégie intégrant des opérations de maintenance (rechargement) avant renouvellement permettait, sur une période de 15 ans minimum, de faire une économie de 50 % par rapport à une stratégie simple de renouvellement à terme.

Une expérience accrue aux côtés des exploitants

Cet automne, nous avons supervisé sur site ces opérations très techniques. Dans la même nuit, les prestataires spécialisés ont procédé au remplacement de deux aiguilles dans le débranchement A-B de Saint-Bruno et au rechargement de la table du rail à la station Sainte Claire-Les Halles. Outre la surveillance des travaux, ces présences sur terrain nous permettent de parfaire et tenir à jour notre maîtrise de ces processus industriels : sécurité, procédures, rendement, impacts, coût global, etc., et d’affiner notre connaissance des lois de dégradation des équipements de voie ferrée.

Ces expériences fortes aux côtés des exploitants, des entreprises et des industriels sont essentielles à l’amélioration continue de nos méthodes de travail, afin de toujours répondre au plus juste aux attentes des maîtres d’ouvrage.

En proposant une alternative au remplacement à neuf, Egis complète la politique de maintenance avec, lorsque c’est possible, des opérations qui permettent à l’AOT de limiter très fortement l’impact des travaux sur le budget et sur les circulations mais également sur la gêne riverain. C’est notamment l’implication de nos experts et leur proximité du terrain qui permettent de sécuriser et de fiabiliser l’exploitation sur le long terme en tenant compte des contraintes budgétaires des gestionnaires de patrimoine.

 

Les auteurs

Olivier Berger,

Expert Tracé Plateforme et Voie ferrée

 

Gilles Parent,

Ingénieur Tracé Plateforme et Voie ferrée

 

Jérôme Grangé,

Responsable Asset Management

 

 

Commentaires
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
0 commentaire