Précédent
Sawsane Baraka et Ludovic Bordais
BU Bâtiment
Published on 14 juin 2019

Temps de lecture : 2 min

Quand la trajectoire 1,5 °C rencontre la crise du logement

L’habitat est l’un des trois secteurs, avec l’alimentation et le transport, les plus importants en termes d’empreinte carbone des ménages. A l’heure où la crise du logement côtoie celle de l’écologie, l’accompagnement de la transition énergétique dans le logement est un enjeu majeur pour l’ingénierie, qui doit apporter des solutions concrètes dans un environnement économique contraint par le prix du logement.

Références Egis Bâtiments bois

- Crédits : Art & Build / Studio Bellecour (Tour Silva), Studio Bellecour / Atelier VI (Tour Carmelha), Pascal Gontier / Santhy (Balcons en forêt)

Il s’agit désormais de proposer des solutions innovantes dans toute la chaîne de production de logements.

L’innovation intéresse tous les acteurs : pouvoirs publics, législateurs (réglementations), aménageurs, bailleurs, promoteurs, aides aux financements (y compris soutiens à l’innovation), architectes, ingénieries, constructeurs, usagers. Egis innove en la matière et accompagne ses donneurs d’ordre dans le cadre de projets pilotes.

L’utilisation du bois dans la structure réduit l’empreinte carbone de la construction de plus de 70 %. Nos projets de construction bois de grande hauteur, parmi lesquels :

  • la tour Carmelha à Monaco : structure bois, ventilation double flux, ECS sur panneaux solaires thermiques, chauffage et climatisation sur sondes géothermiques, panneaux photovoltaïques, pile combustible à hydrogène,
  • les tours « Balcons en forêt » à Saint-Herblain : structure 100 % bois, y compris cages d’ascenseurs et d’escalier, ventilation 100 % naturelle,
  • la tour Silva à Bordeaux : 50 m de haut, structure bois de type exosquelette à colombage,

... sont révélateurs de notre capacité à inventer de nouvelles solutions, qu’elles soient techniques ou organisationnelles.

Nous devons avec les partenaires concernés mener des réflexions pour surmonter :

  • les verrous économiques : comment atteindre l’équilibre financier des opérations ? Comment structurer des filières pour augmenter le volume de production de logement en structure bois dans une exploitation durable de nos forêts ?
  • les verrous réglementaires en faisant évoluer les normes de construction : quelles sont les limites de déformations de tels bâtiments ? Comment se comportent-ils face aux vibrations ? Les normes antisismiques sont-elles suffisantes ? Le comportement au feu de ces tours permet-il d’assurer la sécurité des habitants ? Comment garantir le confort d’été sans recours à la climatisation ?

Toutes ces questions sont à l’étude. Le chantier passionnant de la conception bois a bel et bien démarré pour Egis. La tour Silva a déjà fait l’objet de simulations numériques et d’essais sismiques réels (maquette physique à l’échelle 1/3) en partenariat avec le FCBA. Elle fera l’objet d’un essai en soufflerie sur une maquette au 1/250ème qui permettra de s’assurer du confort des résidents de la tour vis-à-vis des accélérations dues au vent.

Egis accompagne également ses clients dans la recherche de solutions de financement des études et des travaux, notamment à travers des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage.

Avec 15 000 logements par an (en étude ou en travaux), Egis participe activement à la transition écologique.

 

Les auteurs

 

Sawsane Baraka

cheffe de projet de la BU Bâtiment


 

 

Ludovic Bordais,

chef de projet de la BU Bâtiment

 

 

Commentaires
0 commentaire