Désireuse de s’engager plus en avant dans la transition écologique et énergétique, la Métropole d’Orléans  envisage le renouvellement complet de sa flotte de bus en véhicules "zéro émission carbone" d'ici 2023. Les équipes d'Egis ont été choisies pour assurer la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage dans ce passage progressif au tout électrique.

27 Février 2018

 

 

[Télécharger le communiqué de presse]

 

La loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit qu’à partir de 2020, toute commande de bus neuf devra comporter obligatoirement 50 % de « bus à faibles émissions ». La Métropole d'Orléans a choisi d’aller beaucoup plus loin, en s’engageant sur un renouvellement complet de sa flotte bus en véhicule tout électrique à cet horizon 2023.

 

Egis has just registered a new success in Thailand with the signature of a contract for the Bangkok metro’s “Pink Line” as Project Consultant with its local partner Team Consult.

The Pink Line, the country’s first monorail project, has been planned as part of the “Mass Rapid Transit Master Plan” (M-MAP), an extensive programme to develop the public transport network in the Bangkok metropolitan region. Stretching 34.5 km, the future line will run between the north-western province of Nonthaburi and Thailand’s capital city Bangkok. Its 42 trains will reach a maximum commercial speed of 80 km/h and carry more than 28,000 passengers per hour per direction, this improving the everyday journeys of more than 400,000 people.

12 Février 2018

 

 

[Download the press release]

 

 

Egis has just registered a new success in Thailand with the signature of a contract for the Bangkok metro’s “Pink Line” as Project Consultant with its local partner Team Consult.

The first monorail in Thailand
The Pink Line, the country’s first monorail project, has been planned as part of the “Mass Rapid Transit Master Plan” (M-MAP), an extensive programme to develop the public transport network in the Bangkok metropolitan region. Stretching 34.5 km, the future line will run between the north-western province of Nonthaburi and Thailand’s capital city Bangkok. Its 42 trains will reach a maximum commercial speed of 80 km/h and carry more than 28,000 passengers per hour per direction, this improving the everyday journeys of more than 400,000 people.
The line will blend seamlessly into the existing transport network, offering connections with the Dark Red railway line, the Purple and Orange metro lines and the elevated Sukhumvit Line, part of the Bangkok Mass Transit System (BMTS).


From design to commissioning
Estimated to cost THB 53.5 billion (approximately €1.3 billion), the Pink Line Monorail is the first PPP project (public-private partnership) in Thailand to encompass the construction of infrastructure, the supply and installation of equipment (systems and rolling stock) and the operation and maintenance of the line.
The contract was awarded by the Thai Mass Rapid Transit Authority (MRTA) to the joint venture BSR, formed by BTS Group, Sino-Thai Engineering & Construction and Ratchaburi Electricity Generating Holding Plc.
The project management and construction supervision of the line will be led by the TEAM Group / Egis consortium for a three-year period. Egis will be specifically responsible for design review, manufacturing supervision, installation and testing of all the systems (including the Monorail supplied by Bombardier, together with track switches) up until the commencement of revenue service.

Egis in Asia
Egis has built up a solid reputation in urban transit and railway transportation engineering in Asia, in particular in Thailand with several noteworthy contracts in recent years on Bangkok’s metro lines (Blue Line, Green Line and Orange Line) and in Indonesia with the Palembang light metro project. These achievements, which come in addition to those in other sectors in the region, illustrate Egis’ interest in the Asian market and offer confirmation of the Group’s growing development in this vast region of the world.

Un nouveau succès en Thaïlande pour Egis qui vient de signer un contrat de « Project consultant » pour la « Pink Line » du métro de Bangkok, avec son partenaire thaïlandais Team Consult.
 

Le premier Monorail de Thaïlande
La « Pink Line », premier projet monorail du pays, a été planifiée dans le cadre du « Mass Rapid Transit Master Plan » (M-MAP), un vaste programme visant à développer le réseau de transport public de la région métropolitaine de Bangkok. D'une longueur de 34,5 km, la future ligne permettra de relier la province nord-ouest de Nonthaburi à Bangkok, capitale du pays. Ses 42 rames en exploitation atteindront une vitesse commerciale de 80km/h et pourront transporter plus de 28 000 passagers par heure et par direction, facilitant ainsi le trajet quotidien de plus de 400 000 usagers.
La ligne sera parfaitement intégrée au réseau de transport existant et offrira des interconnexions avec la ligne ferroviaire "Dark Red Line", les lignes de métro "Purple Line" et "Orange Line",, ainsi qu'avec la "Sukhumvit Line" du métro aérien de Bangkok (Bangkok Mass Transit System).


De la conception à la mise en service

Estimé à 53,5 milliards de THB (environ 1,3 milliard d’euros), "Pink Line Monorail" est le premier projet thaïlandais en contrat PPP (partenariat public-privé) à intégrer à la fois la construction de l’infrastructure, la fourniture et l’installation des équipements (systèmes et matériel roulant) l'exploitation et la maintenance de la ligne.
Il a été attribué par la Mass Rapid Transit Authority de Thaïlande (MRTA) à la joint-venture BSR, formée de BTS Group, Sino-Thai Engineering & Construction et Ratchaburi Electricity Generiting Holding Plc.
Le Project management et la supervision de la construction de la ligne seront assurés par le groupement TEAM Group / Egis pour une durée de 3 ans. Egis sera plus spécifiquement en charge de la revue de conception, puis de la supervision de la fabrication, de l'installation et des phases test des Systèmes (incluant le Monorail fourni par Bombardier et les appareils de voies), jusqu’à la mise en exploitation de la ligne.


Egis en Asie
Egis s'est forgé une solide réputation dans l’ingénierie des transports urbains et ferroviaires en Asie, notamment en Thaïlande avec plusieurs contrats d'importance ces dernières années sur les lignes de métro de Bangkok (Blue Line, Green line et Orange line) ou encore en Indonésie, avec le projet du métro léger de Palembang. Ces succès, qui viennent s’ajouter à ceux d’autres domaines dans la région, mettent en valeur l'intérêt d’Egis pour le marché asiatique et confirment le développement grandissant du Groupe dans cette grande région du monde.

Un nouveau succès en Thaïlande pour Egis qui vient de signer un contrat de « Project consultant » pour la « Pink Line » du métro de Bangkok, avec son partenaire thaïlandais Team Consult.
La « Pink Line », premier projet monorail du pays, a été planifiée dans le cadre du « Mass Rapid Transit Master Plan » (M-MAP), un vaste programme visant à développer le réseau de transport public de la région métropolitaine de Bangkok. D'une longueur de 34,5 km, la future ligne permettra de relier la province nord-ouest de Nonthaburi à Bangkok, capitale du pays. Ses 42 rames en exploitation atteindront une vitesse commerciale de 80km/h et pourront transporter plus de 28 000 passagers par heure et par direction, facilitant ainsi le trajet quotidien de plus de 400 000 usagers.

12 Février 2018

 

 

[Télécharger le communiqué de presse]

 

 

Egis a contribué à l'organisation réussie de la première conférence internationale sur la sécurité des barrages en Inde, qui s'est tenue à Kovalam, Thiruvanthapuram, Kerala, le 23 et 24 janvier 2018.

L'événement est l'une des nombreuses initiatives lancées dans le cadre du projet de réhabilitation et d'amélioration des barrages (DRIP), financé par la Banque mondiale, pour lequel Egis est l’assistant technique de la Central Water Commission depuis janvier 2014.

Suite à trois conférences nationales sur la sécurité des barrages en 2015, 2016 et 2017 dans le cadre du projet DRIP, ce fut le premier événement international de la série. Parmi les 550 délégués présents, environ 10% venaient d'autres pays (Allemagne,  Australie, Bhoutan, Canada, Espagne, États-Unis, France, Indonésie, Ouganda, Pays-Bas, Sri Lanka et Suisse).

D’éminents conférenciers ont participé à la séance plénière :

  • A.B. Pandya, Président de la Commission Internationale sur l'Irrigation et le Drainage (CIID),
  • Prof. Anton Schleiss, Président de la Commission Internationale des Grands Barrages (CIGB),
  • Satoru Ueda, Spécialiste en Gestion des Barrages, Banque Mondiale,
  • Dr. Martin Wieland, Président de le Comité des Sismiques de la conception des barrages de la CIGB.

Une trentaine d'organisations nationales et étrangères, dont Egis, ont présenté leurs produits, services et technologies au sein de l’espace exposition dans des stands et 48 articles ont été sélectionnés pour une présentation orale (dont sept provenant de membres de l'équipe Egis DRIP).

L'équipe Egis DRIP compte 40 membres, dont 30 basés à New Delhi et 10 dans les sept États participants du Madhya Pradesh, Odisha, Tamil Nadu, Kerala, Karnataka, Uttarakhand et Jharkhand.

Outre le renforcement institutionnel à travers de telles activités, l'équipe du DRIP soutient également la réhabilitation et l'amélioration du fonctionnement et de l'entretien de 223 barrages sélectionnés.

© Egis

Photos : Inauguration de la Conférence internationale sur la sécurité des barrages 2018 par des dignitaires et des conférenciers éminents (en haut à gauche) - Stéphane Giraud, directeur barrages, présente le Groupe Egis lors de la session industrielle (en haut à droite) - Les membres de l'équipe Egis du projet DRIP sur le stand (en bas à gauche) - Tom Kendall, ingénieur civil de l'équipe Egis, présente son travail avec la Central Water Commission sur DHARMA (en bas à droite). Crédit : Egis

À la suite de la conférence, Dr Ignacio Escuder Bueno, chef de l'équipe Egis, a participé à un programme spécial sur la télévision nationale consacré à la sécurité des barrages en Inde:

Egis has assisted successful organisation of India’s first International Dam Safety Conference, held at Kovalam, Thiruvanthapuram, Kerala on 23rd and 24th January, 2018.

The event is one of several initiatives pioneered under the Dam Rehabilitation and Improvement Project (DRIP), financed by the World Bank, for which Egis has been the Engineering and Management Consultant to the Central Water Commission since January 2014.

After three National Dam Safety Conferences in 2015, 2016 and 2017, this was the first international event in the series.  Around 550 delegates were in attendance, with around 10% from countries outside of India including Australia, Bhutan, Canada, France, Germany, Indonesia, the Netherlands, Spain, Sri Lanka, Switzerland, Uganda and the USA.

The plenary session included presentations from eminent speakers :

  • A.B. Pandya, Chairman of the International Commission on Irrigation and Drainage (ICID),
  • Prof. Anton Schleiss, President of the International Commission on Large Dams (ICOLD),
  • Satoru Ueda, Lead Dam Management Specialist, World Bank
  • Dr. Martin Wieland, Chairman of the ICOLD Committee on Seismic Aspects of Dam Design.

Around 30 national and overseas organisations, including Egis, showcased their products, services and technologies in stalls around the conference venue and 48 papers were selected for oral presentation of which seven were from members of the Egis DRIP team.

The Egis team currently consists of 40 staff on DRIP, of which 30 are in New Delhi and ten across the seven participating states of Madhya Pradesh, Odisha, Tamil Nadu, Kerala, Karnataka, Uttarakhand and Jharkhand. 

Aside from strengthening the dam safety institutional setup in the country through such capacity building activities, the DRIP team is also supporting the rehabilitation and improved operation and maintenance of 223 selected dams.

Pictures : Inauguration of the International Dam Safety Conference 2018 by Dignitaries and Eminent Speakers (top left) - Stéphane Giraud, Egis Dams & Reservoirs Director presents the Egis Group during the industry session (top right) - Members of the Egis team for the Dam Rehabilitation and Improvement Project on the project stand (bottom left) - Tom Kendall, Civil Engineer in the Egis dams team, presents his work with the Central Water Commission on DHARMA  (bottom right).

Following the conference, Dr Ignacio Escuder Bueno, Team Leader of the Egis team, participated in a special programme on national TV on the subject of Dam Safety in India :

Préalablement à la remise en service de son site de traitement de déchets de Bayonne (Valortegia), la société URBASER a confié à Egis l'étude aéraulique de ses futurs bâtiments industriels.

Les équipes Air-Odeurs d'Egis ont utilisé un outil innovant de modélisation 3D de la dispersion des polluants (poussières, ammoniac, endotoxines) afin d’apprécier :

  • Le respect des Valeurs Limites d'Exposition Professionnelle définies pour garantir une hygiène de travail saine,
  • Les aménagements à prévoir, visant à corriger et à améliorer l’air ambiant à l’intérieur des bâtiments (confinement des sources, apport d'air neuf, augmentation des débits d'aspiration…)

Cette étude a été présentée à la DIRECCT, en présence d'experts de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), et a reçu un accueil très favorable.

Pour en savoir plus : Modélisation 3D : Aéraulique, dispersion des polluants et Qualité de l’Air Intérieur

Crédit : Egis

Egis vient de remporter un contrat de maîtrise d’œuvre des travaux d’infrastructures à réaliser pour l’accueil des appareils gros porteurs Airbus Beluga XL sur l’aéroport de Saint-Nazaire Montoir. En tant que mandataire, Egis s’appuiera également de la société Capingélec pour la partie balisage lumineux.

La société concessionnaire des Aéroports du Grand-Ouest (AGO), gestionnaire de l’aéroport, lance des travaux portant sur la piste (chaussées, raquettes de retournement et balisage), les taxiways et les parkings aéronautiques.

Le programme BelugaXL a été lancé en novembre 2014 afin d’adresser les besoins internes de transport et les augmentations de cadences des programmes d’Airbus au-delà de 2019. Ce nouveau super transporteur est basé sur l’avion-cargo A330-200F d’Airbus. Le premier des 5 BelugaXL volera mi-2018 et entrera en service en 2019. 

Une gare deux fois plus grande, des espaces publics plus confortables, une intermodalité renforcée… Le quartier d'affaires de la Part-Dieu se réinvente en hub métropolitain, plus accueillant et plus pratique en 2023. Egis est mobilisé pour la mutation de ce centre névralgique qui conjuguera urbanisme, mobilité et immobilier.

Point névralgique de l’activité métropolitaine, le pôle d’échanges multimodal Lyon Part-Dieu assure la convergence de tous les modes de transports : trains grandes lignes et TER, réseaux de métro, tramway, bus, cars interurbains, taxis… aux côtés de nombreux sièges sociaux, commerces, hôtels, restaurants et équipements culturels ou sportifs. Il comptabilise au total quelque 2 200 établissements, 45 000 salariés et plus de 500 000 déplacements quotidiens. Traversé par ces divers flux, le quartier est aujourd'hui saturé…Le Grand Lyon Métropole a donc initié un programme ambitieux de réaménagement visant à faire de Lyon Part-Dieu une référence internationale en matière d'innovation urbaine et de performance économique. En premier lieu, il s'agit de décongestionner le quartier en prévision d'une croissance forte du trafic dans les vingt prochaines années. Ensuite, il est prévu de doubler la surface du bâti de la "city" lyonnaise, actuellement de 1,5 million de m², pour développer l'offre immobilière : logements mais aussi bâtiments tertiaires, commerces et espaces publics.

170 000 usagers quotidien des transports en commun à la Part-Dieu.

Ce que le programme prévoit…

Une gare qui respire

La gare de la Part-Dieu est l'une des premières gares de correspondance d'Europe et le nœud principal des transports en commun de la métropole lyonnaise. Initialement prévue pour accueillir 35 000 voyageurs par jour, elle en accueille aujourd’hui 3 fois plus… En multipliant sa surface par deux, le projet apporte une réponse de long terme à la saturation de la gare.

Une offre de transport diversifiée

Tous les aménagements prévus vont permettre aux usagers de passer aisément d’un mode de transport à l’autre. Le pôle d’échanges sera conçu pour garantir un service qualitatif et sans rupture, quel que soit le mode d’accès choisi.

Un lieu de vie attractif

Lieu de transit et de rencontre au cœur de la cité, la gare de la Part-Dieu va renforcer son offre de commerces et de services (notamment dans la galerie Béraudier) afin de devenir un accélérateur de vitalité urbaine.

Une insertion urbaine maîtrisée

La gare s’ouvrira désormais sur la ville et le cœur Part-Dieu, avec une circulation piétonne facilitée sur le boulevard Vivier Merle. Le réaménagement de la place de Francfort viendra aussi améliorer son lien vers l’Est de l’agglomération.

To-Lyon, un gratte-ciel au cœur du pôle d'échanges

Ouvert et connecté au parvis et à la gare par une galerie de commerces et de services, ce bâtiment de 170 mètres, dessiné par l’architecte Dominique Perrault, a été pensé comme un programme immobilier fédérant diverses fonctions (commerces et services, tertiaire, hôtellerie), symbole de la mixité urbaine de ce cœur de Métropole.

Thierry Lacroix "La transformation du quartier de la Part-Dieu nécessite un véritable savoir-faire dans la gestion de projets complexes. Pour Egis, il s’agit non seulement de concevoir des infrastructures de transport multimodal et de les interfacer avec le réseau existant, mais aussi de contribuer à l’émergence d’un nouveau quartier d’habitations et d’affaires. Le tout, dans un environnement urbain déjà complexe et dense. Egis dispose en interne des expertises nécessaires pour répondre à toutes ces attentes : l'ingénierie, pour le volet programmation et études techniques des ouvrages, et le conseil, pour l’assistance à maîtrise d'ouvrage. Nos équipes travaillent ensemble depuis bientôt 6  ans." 

Thierry Lacroix, Directeur délégué en charge de l'activité "stratégie et programmation urbaine" d'Egis Conseil

Vidéo de présentation

 

Au cœur du nœud ferroviaire lyonnais

La désaturation du quartier Part-Dieu est directement liée au projet d’augmentation de la capacité du nœud ferroviaire lyonnais (NFL), porté par l'État et SNCF Réseau. Un projet de mobilité majeur qui se déploie à toutes les échelles : urbaine, régionale, nationale et internationale. Grand carrefour des relations européennes pour les échanges économiques nord-sud et est-ouest, point de convergence d’une aire métropolitaine de 2,9 millions d’habitants, le nœud lyonnais ne peut plus, dans sa configuration actuelle, répondre à l’augmentation des trafics Grande ligne et TER. Il s'agit, via la réalisation de nouvelles infrastructures en surface ou en souterrain, d’augmenter la capacité du réseau actuel pour répondre à la demande de circulations estimée à l’horizon 2030.

Trois études de faisabilité ont été réalisées par les équipes rail d’Egis (étude d'exploitation, faisabilité technique, insertion territoriale), selon deux scénarios proposés à SNCF Réseau : une infrastructure en surface avec section en viaduc, et une option souterraine avec un tunnel de grande longueur.

Pages