Communiqués de presse

06 Juillet 2016

 

Ouverture au trafic du Pont Osman Gazi en Turquie

Le Président Turc Erdogan a inauguré le pont Osman Gazi lors d’une grande cérémonie où plus de 10 000 convives ont été invités.

Le pont Osman Gazi complète la section ouverte au trafic le mois dernier - Yalova-Orhangazi - de l’autoroute à péage Gebze-Izmir. D’une longueur totale de 3,3 kilomètres,  ce pont suspendu a une portée centrale de 1550 mètres, la quatrième plus longue portée mondiale pour ce type d’ouvrage.

[pdf - 129.47 Ko]

 

L’ouvrage permet un gain de temps considérable, évitant le contournement de la baie d’Izmit ou la traversée du détroit en ferry-boat.

La prochaine section qui sera ouverte au trafic en fin 2016 reliera Orhangasi au périphérique de Bursa. Le Président Erdogan a déclaré que l’intégralité des 420 kilomètres reliant Gebze à Izmir sera ouverte au trafic en 2018.

Un des projets les plus importants exploité par Egis

Le projet est exploité par la société GIIB (Gebze-Izmir Isletme Ve Bakim), filiale à 50% du groupe Egis, en partenariat avec le concessionnaire Otoyol (50%).

En 2018, GIIB exploitera entre autres 420 kilomètres d’autoroute entre Gebze et Izmir, 33 viaducs, 3 tunnels bidirectionnels, 17 aires de service et 187 passages supérieurs. Ce projet s’inscrit comme l’un des plus importants exploités par une filiale du groupe Egis et confirme le positionnement d’Egis parmi les leaders mondiaux d’exploitants d’autoroutes et d’ouvrages à péage.

Egis est très présent en Turquie : la filiale ICE (51 % Egis Road Operation) exploitera dès fin août 2016 le 3ème pont sur le Bosphore et les autoroutes North Marmara en partenariat avec Ictas (49%) ; la filiale Egis Tünel Işletmeciliği (100% Egis Road Operation) démarrera l’exploitation du tunnel Avrasya sous le Bosphore fin décembre 2016.

© Jean Harito

 

05 Juillet 2016

 

Grande-Bretagne : Le groupement Designer dont Egis est le leader, remporte le contrat pour l’extension du réseau de tramway à Birmingham

Le groupement Designer, composé d’Egis, de Pell Frischmann et de Tony Gee, vient de remporter le contrat « Midland Metro Alliance : l’extension du réseau de tramways des West Midlands », à Birmingham. Il s'agit, dans un premier temps, d’extensions de la ligne actuelle, pour le compte de la WMCA (West Midlands Combined Authority).

L’extension du réseau de tramway de Birmingham doit permettre le développement urbain de cette agglomération multipolaire et va renforcer les liens entre les différentes collectivités qui la composent.

[pdf - 151.77 Ko]

 

L’alliance, un schéma innovant

Le projet s’organise sous forme d’une alliance « Owner / Designer / Contractor » fonctionnant comme une société « virtuelle ». Les trois partenaires forment une seule équipe, qui définira les budgets annuels et partagera de manière solidaire les risques et les opportunités. Ce concept trouve son origine en Australie où il est courant pour des grands projets d’infrastructure ou de de travaux publics.

À Birmingham, l’Owner est la WMCA, l’autorité publique de transport. Elle est composée également du groupement Designer Egis / Pell Frischmann / Tony Gee et du groupement Contractor mené par Colas Rail associé à Barhale, Thomas Vale and Auctus Management Group.

La « Midland Metro alliance », entrée en vigueur le 4 juillet 2016, réunit une équipe expérimentée locale et internationale sans précédent qui va apporter les compétences et l’engagement nécessaire pour réaliser ce projet.

L'ampleur de ce programme de développement urbain et l'engagement sur une durée de 10 ans offrent à l’Alliance une occasion unique de développer des solutions durables, efficaces et économiques en s’appuyant à la fois sur l’expertise et des relations de long terme entre les principaux intervenants.

Le montant d’investissement pour le développement du réseau de tramway de Birmingham s’élève à 1.2 milliards de livre sterling.

Les premières extensions

Le premier projet sera de mettre en œuvre l’extension, en partie sans caténaire, de la gare de New Street vers une des places emblématiques de Birmingham, Centenary Square. L’ouverture de l’extension est attendue pour 2019

Une deuxième extension vers Edgbaston est prévue pour  2021.

Une troisième extension doit relier le secteur de Bull Street à la gare de Curzon Street qui accueillera la future ligne à grande vitesse « HS2 ».

Une ouverture sur le marché britannique pour Egis

Ce nouveau projet remporté par Egis vient saluer les efforts et la volonté du Groupe d’être un acteur global sur le marché britannique. Egis, déjà présent en Grande Bretagne par son activité montage et exploitation, fait un pas essentiel pour le développement de son métier d’ingénierie et prévoit de nouveaux projets sur ce marché dans les années à venir.

© West Midlands Combined Authority (WMCA)

 

30 Juin 2016

 

Inauguration de la ligne 4 du tramway de Montpellier

Le bouclage de la ligne 4 du tramway de Montpellier, sous maîtrise d’oeuvre Egis, sera inauguré ce vendredi 1er juillet, avec la présence exceptionnelle du premier ministre Manuel Valls.

Egis, mandataire d’un groupement d’entreprises, en partenariat avec sa filiale atelier VILLES & PAYSAGES, vient d’achever le prolongement de la ligne 4 du tramway de Montpellier.

[pdf - 303 Ko]

 

Constituée de 31 communes et près de 430 000 habitants, l’agglomération Montpellier Méditerranée propose à ses habitants l’un des réseaux de tramway les plus qualitatifs de France (d’une longueur totale de 56 km), en termes de niveau d’offre par habitant et d’efficacité. Afin de conserver cette dynamique et de répondre à la forte croissance démographique de l'agglomération, le prolongement de la ligne 4 a été décidé, permettant de faire le tour complet du centre-ville élargi et d’irriguer au plus près les habitants, les commerces et les activités du coeur de l'agglomération.

Essentielle à la logique de réseau, cette ligne en boucle permet d’augmenter les possibilités de déplacements grâce à la multiplicité des connexions qu'elle autorise. La ligne a été prolongée de 1,2 km et 3 nouvelles stations ont été créées. D’une longueur totale de 9,2 km, elle compte désormais 17 stations, 10 correspondances avec les autres lignes et permet de faire le tour de Montpellier en 35 minutes. Le réseau à 4 lignes dessert maintenant directement plus de la moitié des habitants de la métropole et la moitié des emplois.

Une maîtrise d’oeuvre signée Egis

Egis, mandataire du groupement d’entreprises composé de sa filiale atelier VILLES & PAYSAGES, d’Ingérop, et de l’Atelier Antoine Garcia-Diaz, a assuré la maîtrise d’oeuvre générale pour l’étude et la réalisation de cette ligne de tramway.

La mission d’Egis comprenait toutes les phases du projet depuis les études préliminaires jusqu’à la période de parfait achèvement. Nos équipes se sont ainsi chargées des infrastructures du tramway, du réaménagement de la voirie, des déviations de réseaux humides, des aménagements urbains et de stations, de la voie ferrée, des équipements en ligne, des locaux techniques et d’exploitation, et de l’extension des systèmes d’exploitation.

En 2011, Egis avait remporté la maîtrise d’oeuvre de la ligne 5, d’une longueur de 15 km dont les études préliminaires, d’avant-projet et de projet ont mobilisé une soixantaine de personnes. Le changement de politique en mars 2014 a conduit à restreindre le projet au prolongement de la ligne 4.

20 ans de présence à Montpellier

Cette nouvelle ligne de tramway à Montpellier est le résultat de plus de 20 ans de collaboration entre le maître d’ouvrage TAM (Transports de l’Agglomération de Montpellier) et Egis. Notre Groupe a en effet assuré la maîtrise d’oeuvre, en tant que mandataire, des 4 lignes de tramway de cette agglomération.
Ce projet confirme la confiance renouvelée de TAM dans les compétences et le professionnalisme d’Egis.

Chiffres clés

  • Ligne 4 : Grand coeur de Montpellier
  • Longueur : 9,2 km
  • Nombre de stations : 17 (dont 10 correspondances avec les autres lignes).

 

29 Juin 2016

 

Egis et Projacs accompagnent le développement de l’Aéroport d’Abha en Arabie Saoudite

Il y a tout juste un an, l’Autorité d’Aviation Civile d’Arabie Saoudite (GACA) faisait le choix de faire de l’aéroport d’Abha un hub régional afin de désenclaver le sud du Royaume et de favoriser l’essor économique de la région. Un projet dans lequel Egis et sa filiale Projacs apportent leur savoir-faire en ingénierie aéroportuaire dans différents domaines d’expertise.

Au sud-ouest de la péninsule arabique, l’Aéroport d’Abha est une plateforme régionale desservant la province d’Asir en Arabie Saoudite. La région a vu son trafic se développer fortement au cours des dernières années, avec l’ouverture de lignes internationales vers les villes principales des pays limitrophes : Djeddah, Riyad, Dammam, Le Caire, Doha ou Dubaï. Son trafic passagers a augmenté de près de 20% entre 2014 et 2015, une croissance supérieure à l’augmentation moyenne de trafic dans les aéroports domestiques du Royaume.

[pdf - 159.35 Ko]

 

De fortes opportunités de développement

La plupart des 27 aéroports domestiques et régionaux d’Arabie Saoudite sont concernés par des projets de développement, qu’il s’agisse de Qassim, Jizan ou Arar. La construction de nouveaux terminaux à l’Aéroport d’Abha a déjà permis d’accompagner la croissance du trafic aérien, portant sa capacité à 5 millions de passagers par an. D’autres projets d’extension sont encore en cours dans lesquels Egis apporte sa large expertise en ingénierie aéroportuaire.

Les missions d’Egis

Sur ce projet, Egis propose un schéma directeur afin d’anticiper et de préparer le développement de la plateforme pour les 20 prochaines années. Le Groupe mène par ailleurs les activités de supervision de la conception et de la construction d’un nouveau terminal ainsi que des bâtiments et infrastructures annexes.

Egis va fournir ses services sur une durée de 30 mois et va mobiliser une équipe d’experts sur site à Abha. En amont, Egis a également élaboré une analyse de valeur du design initial de l’aéroport d’Abha afin de réduire le coût du cycle de vie des infrastructures tout en optimisant leur qualité et leur performance fonctionnelle.

Le projet de l’Aéroport d’Abha souligne le succès de la nouvelle coopération entre les équipes d’Egis, groupe international d’ingénierie, de conseil et d’exploitation, notamment dans le domaine aéroportuaire et les équipes de Projacs, leader au Moyen-Orient en management de projet.

En 2015, Egis faisait l’acquisition de Projacs et renforçait ses activités et sa présence dans la région. Aujourd’hui les deux entités représentent un effectif de 1300 collaborateurs répartis sur 14 bureaux différents et proposant une expertise parfaitement complémentaire pour accompagner le développement aéroportuaire dans la zone, qu’il s’agisse de plateformes régionales ou de grands hubs internationaux.

© Egis - Jacques Khoriaty

 

06 Juin 2016

 

Pose de la première pierre du Nouveau Centre Fiduciaire de La Courneuve

Le centre fiduciaire le plus sécurisé d’Europe entre en phase chantier, avec la pose le 10 juin de la première pierre symbolique. Egis assiste la Banque de France dans sa réalisation.

Les travaux pour le nouveau centre de traitement de la monnaie fiduciaire de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis démarrent. Le 10 juin, la pose de la première pierre va rassembler François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis, et tous les acteurs publics et privés participant à sa construction.

[pdf - 454.9 Ko]

 

Entièrement automatisé, le Centre Fiduciaire de La Courneuve est le plus sécurisé d’Europe et l’un des plus avancés en matière d’équipement. La Banque de France a fortement investi dans ce « Fort Knox » à la française où transiteront tous les flux de monnaie de l’Île-de-France. Déployé sur une friche industrielle de 4 hectares, ce futur pôle francilien, pour lequel Egis fournit une prestation de conseil auprès de la Banque de France, prendra en charge l’ensemble du traitement fiduciaire de l’Île-de-France, soit 25 % des billets de banque en circulation sur le territoire national.

La construction du Nouveau Centre Fiduciaire (NCF) de La Courneuve s’inscrit dans un vaste plan entrepris par la Banque de France pour rationaliser son parc immobilier et moderniser ses équipements à horizon 2020. Le 28 avril dernier, un autre centre fiduciaire a été inauguré à Sainghin-en-Mélantois, en région Hauts-de-France, et pour lequel Egis a également été missionné. Le Centre Fiduciaire Nord de France (CEFINOF), reprend ainsi à son compte l’activité de tri de la monnaie fiduciaire des anciennes antennes de Roubaix, Arras et Calais.

Une forteresse à La Courneuve

Le NCF Ile-de-France sera le plus important centre automatisé, aux meilleurs standards du marché, de l’ensemble des banques centrales de l’Eurosystème. Cette automatisation des process (réception et délivrance des valeurs dans des zones de guichets, ateliers pour le tri automatisé des billets, zones de préparation et de conditionnement, zones de stockage des valeurs…) facilitera le travail des agents au quotidien et permettra le traitement de plus d’1,5 milliard de billets par an. Le Centre intégrera de surcroît les fonctions complémentaires de pôle d’appui national aux autres caisses de la Banque et de centre d’expertise technique et de maintenance.

A l’épreuve d’un char d’assaut ou de l’attaque d’un hélicoptère, le Centre sera également le plus sécurisé d’Europe avec des murs doublés, des capteurs sur tous les fronts, des fossés infranchissables et des talus.

Pour le confort des salariés, deux bâtiments tertiaires existants seront aussi entièrement réhabilités. Un premier bâtiment datant de 1923 verra son enveloppe conservée, tandis qu’un second bâtiment attenant construit en 1987 fera l’objet d’une requalification architecturale. L’ensemble tertiaire intègrera des bureaux de qualité, des espaces de convivialité ainsi qu’un restaurant d’entreprise.

Egis, partenaire de confiance auprès de la Banque de France

Depuis 2011, Egis accompagne la Banque de France dans la réalisation en parallèle des deux nouveaux centres fiduciaires du Nord et de l’Île-de-France. Dans le cadre de la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage, les équipes conseil d’Egis interviennent sur les différentes phases des projets jusqu’à leur réception. Egis aide notamment la Banque de France dans le choix des maîtres d’œuvre en phase programmation, suit les différentes étapes de conception, de l’esquisse aux études de projet, et fait intervenir l’ensemble de ses spécialistes bâtiment, environnement et industrie.

Déployé en deux phases, le chantier de La Courneuve vient d’achever la démolition des halles industrielles vétustes préexistantes et la dépollution de la friche. S’ouvre désormais la seconde phase, avec la construction du nouveau centre fiduciaire sécurisé et la rénovation en parallèle des deux bâtiments tertiaires, pour une livraison du site fin 2017.

En marge des projets de NCF, Egis assure d’autres missions de Conseil auprès de la Banque de France, notamment pour la restructuration de l’ensemble de son réseau de caisses à échéance 2020.

Ces différentes missions témoignent de la relation de confiance établie de longue date entre la Banque de France et Egis.

 

09 Mai 2016

 

La Réunion : Egis désigné assistant à maître d’ouvrage pour le futur centre de gestion multi-filières des déchets

Le Syndicat Intercommunal de Traitement des Déchets du Nord et de l’Est de l’Ile de la Réunion, le SYDNE, vient de confier à Egis, un important contrat d’Assistance à Maîtrise d’ouvrage pour la réalisation et l’exploitation du futur Centre de Gestion Multi-filières des Déchets du Nord-Est de l’Ile de La Réunion, le CGMD.

[pdf - 102.82 Ko]

 

Aujourd’hui, la solution du tout enfouissement des ordures ménagères en Installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) n’est compatible ni avec les capacités restantes des installations existantes, ni avec la règlementation et notamment les objectifs de la loi de transition énergétique. Le projet de Centre de Gestion Multi-filières des Déchets découle donc directement de cette double problématique. Son objectif est de mettre en oeuvre des solutions alternatives de tri, de valorisation et de traitement de déchets répondant aux nouvelles exigences. Le CGMD traitera, à partir de 2021, plus de 230 000 t/an de déchets ménagers.

C’est la pertinence technique et le caractère innovant des solutions alternatives proposées par les équipes Waste Management d’Egis, notamment en matière de valorisation, qui ont convaincu le SYDNE pour qui, ce projet d’envergure représente de forts enjeux économiques, sociétaux et environnementaux.

La mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage qui débute aujourd’hui, pour une durée de 6 à 7 ans, s’étend de la conception à l’exploitation de l’installation et comprendra également l’assistance au choix de montage contractuel du projet et au montage des dossiers de financement. Egis fera appel à ses équipes multidisciplinaires et expérimentées d’ingénieurs et experts pour la partie technique et sera entourée d’Ernst and Young et de Claisse & Associés pour les parties financière, juridique et contractuelle. En outre, le SYDNE pourra bénéficier sur place de l’assistance de l’équipe locale Egis.

Après de nombreuses missions de traitement de déchets ou de dépollution menées en Polynésie, Martinique, Guadeloupe, Guyane, Egis confirme avec ce nouveau contrat sa présence dans les DROM-COM (départements, régions et collectivités d'outre-mer).

 

02 Mai 2016

 

Décès d’Hervé Chaine, Président d’Honneur d’Egis Rail

C’est avec une profonde tristesse que le groupe Egis annonce le décès, hier, d’Hervé Chaine, Président d’Honneur d’Egis Rail.

Les pensées de la direction du groupe et des collaborateurs d’Egis vont à son épouse, à ses enfants et ses proches.

[pdf - 101.03 Ko]

 

Après une formation d’ingénieur en France et aux USA, Hervé Chaine a accompagné, puis dirigé la Société publique de maitrise d’ouvrage du métro de Lyon (Semaly). Il a ensuite conduit son rapprochement avec Scetauroute en 1990/1991, première étape dans la constitution de ce qui allait devenir le groupe Egis.

Depuis cette date, en tant que Président Directeur Général, il a développé la Semaly, aujourd’hui connue sous le nom d’Egis Rail, vers les marchés de conseil et d’ingénierie en France et à l’étranger, d’abord dans le domaine des transports urbains puis dans celui du ferroviaire interurbain (lignes à grande vitesse) dès le début des années 2000.

En 2008, il a quitté la direction d’Egis Rail pour prendre la Direction des Grands projets urbains et ferroviaires d’Egis. A ce titre, il a conduit notamment l’action d’Egis pour le métro automatique du Grand Paris, mais aussi celle d’appui aux autorités saoudiennes pour le métro automatique du Grand Riyad.

Il est également resté très impliqué dans les projets de la métropole lyonnaise. Il était, depuis 2012, Président fondateur du Club des Entreprises de Lyon Part Dieu.

 

22 Avril 2016

 

Egypte : Ligne 3 du métro urbain du Caire

Egis déploie ses compétences d’ingénierie système en métro urbain lourd  pour la phase 3 de la ligne 3 du métro du Caire, dans le cadre d’un groupement d’ingénierie franco égyptien.

Le groupement, composé des ingénieries françaises Systra (mandataire) et Egis, ainsi que des bureaux d’études égyptiens ACE et EHAF, remporte la mission de General Consultant pour la phase 3 de la troisième ligne de métro du Caire, incluant visa des études et supervision des travaux jusqu’à leur réception.

[pdf - 197.26 Ko]

 

Avec une population qui devrait atteindre 20 millions d’ici 2022, Le Caire est l’une des plus grandes villes du monde. Le gouvernement égyptien a très vite saisi l’importance stratégique de développer un réseau efficace de transport à l’échelle de la métropole.

Commencée en juillet 2007, la Ligne 3 complète l’offre de transport du Caire (précédemment dotée de 2 lignes actives de métro) et permet au réseau de métro de prendre un nouvel essor. Elle reliera les deux rives du fleuve et soulagera une des artères les plus congestionnées de la ville.

Comportant deux branches (dédoublement sur la rive ouest de la ville), la ligne s’étendra à terme sur 43,5 km, depuis l’Aéroport du Caire au nord-est jusqu’à Rod El-Faraq au nord et l’Université au sud, traversera le centre-ville et passera sous le Nil. Sur 33 stations, 23 seront souterraines.

Une ligne de métro en 4 phases

La réalisation du métro Ligne 3 a été divisée en 4 phases :

  • La phase 1, inaugurée en 2012, est le tronçon central, reliant en souterrain 5 stations entre Attaba et Abbasia.
  • La phase 2 parcourt les 7,8 km de la station d’Abbasia à Haround El Rashied, comprenant 4 km en souterrain. Entre Abassia et la Foire du Caire, les entreprises utilisent des tunneliers (TBM) pour forer les tunnels avec une section externe de 9,15 m et interne de 8,35 m, pour permettre aux rames de se croiser. De la Foire du Caire à El Ahram, ce sont des tunneliers à pression de terre (EPBM) qui sont utilisés.
  • La phase 3  (objet du contrat),  prolonge la ligne 3 vers l’Ouest, depuis Abbassa. Après avoir franchi le Nil, la ligne  se dédoublera  pour desservir à la fois  le Nord et le Sud de la rive ouest du fleuve.  Cette phase comporte une quinzaine de stations pour une  longueur de 18 km. Son tracé sera majoritairement souterrain  (10 km) mais comportera quelques tronçons aériens    (6 km). L'essentiel de la phase 3 sera réalisé au tunnelier (en particulier sous le Nil), et comportera, sur les parties les plus à l'Ouest, une section en tranchée couverte et une section en viaduc.
  • La phase 4 prolongera la ligne, à partir de Haround El Rashied jusqu’à l’aéroport du Caire.

Une expertise métro valorisée

D’un montant d’environ 60 M€, le contrat comprend d’une part le visa des études d’exécution, et d’autre part la supervision des travaux, incluant le pilotage, le contrôle de la planification, la coordination des différents métiers, la surveillance des travaux et la mise en service.

Cette prestation de General Consultant est réalisée par une équipe multidisciplinaire couvrant les sujets de Génie Civil et d'Equipements, incluant la fourniture de nouvelles rames.

Prévue pour durer 8 ans, cette phase 3 mobilisera les équipes d’Egis spécialisés dans les problématiques Systèmes des métros. Avec ce nouveau contrat, Egis démontre une fois encore toute son implication dans les grands projets de transports urbains à travers le monde, notamment dans les grandes métropoles aux trafics voyageurs particulièrement denses.

Chiffres clés

Ligne 3 : Aéroport du Caire à Rod El Faraq /Université du Caire

  • Longueur : 43,3 km
  • Passage souterrain : 30,2 km
  • Nombre de stations : 33 (dont 23 en souterrain)
  • Voyageurs/j (2022) : 2,7M

 

20 Avril 2016

 

Jordanie : Egis signe un accord stratégique dans le domaine de l’eau

Nicolas Jachiet, Président-directeur général d’Egis  a signé un accord avec le gouvernement jordanien pour l’amélioration du service d’eau potable dans les gouvernorats Nord de Jordanie. Ce projet, pour lequel Egis fournit une assistance technique auprès de la Yarmouk Water Company (YWC), va répondre aux problématiques de pénuries en eau potable en Jordanie et à l’arrivée massive de réfugiés syriens depuis 2011. 

Le contrat bénéficie de la part du gouvernement français d’un fonds d’étude et d’aide au secteur privé (FASEP).

[pdf - 230.23 Ko]

 

La Yarmouk Water Company gère 80 Mm³ d’eau par an. D’ici 2030, 30 Mm³/an supplémentaires seront nécessaires pour respecter la demande en eau potable dans les gouvernorats du nord de la Jordanie (Irbid, Mafraq, Jerash et Ajloun).

Depuis le début du conflit armé en Syrie en 2011, l’afflux de réfugiés a accéléré la détérioration du service d’alimentation en eau, qui présentait déjà des faiblesses liés à une demande d’eau croissante, des ressources limitées et un ratio élevé de pertes sur le réseau de distribution (Non-Revenue Water ou NRW).

Dans ce contexte, la Yarmouk Water Company (YWC) a décidé de mettre en place un programme durable d’amélioration de la capacité d’approvisionnement en eau dans chacun des gouvernorats concernés.

Pendant une durée de 14 mois, les équipes Eau d’Egis, en partenariat avec VINCI Construction Grands Projets, vont mobiliser l’ensemble de leurs compétences techniques afin d’accompagner le maître d’ouvrage dans la gestion de ce vaste projet.

Cela passe par la réalisation de travaux sur les réseaux existants (diagnostic, priorisation, renouvellement, réhabilitation), mais aussi par la mise en place d’outils d’aide à l’exploitation et à la gestion patrimoniale, par la collecte d’informations (mesures sur le réseau) et l’interprétation des données via la mise en place d’indicateurs.

Un projet aux multiples enjeux

Le projet mis en place dans le cadre du FASEP concernera deux zones pilotes, une zone rurale et une zone urbaine. Sur chacune de ces zones, le projet est composé de 3 phases :

1. Exploitation du réseau et réduction de l’eau non comptabilisée

  • améliorer la capacité d’exploitation du réseau
  • améliorer la qualité des services d’approvisionnement en eau et les revenus de la YWC dans quelques zones d’approvisionnement en eau (réduction de la NRW).

2. Gestion des actifs

  • améliorer la capacité de la YWC à gérer son patrimoine de distribution et production
  • optimiser la maintenance et les plans de rénovation dans certaines zones d’approvisionnement en eau

3. Gestion de la performance

  • améliorer l’efficacité énergétique et réduire les coûts de pompage de la YWC dans certaines zones d’approvisionnement en eau
  • développer et tester des approches et des méthodes innovantes, mesurables, basées sur la performance, pour réduire effectivement l’eau non comptabilisée

 

07 Avril 2016

 

Egis et Populous accompagnent Paris 2024

Au terme de la consultation lancée par le Comité de candidature Paris 2024, l’offre d’Egis et Populous (cabinet de design international), en association avec ISC, société de conseil dans le domaine du sport et de la culture, a été retenue pour les prestations d’assistance technique en matière d’élaboration des plans d’aménagement des 38 sites olympiques et paralympiques.

[pdf - 224.65 Ko]

 

Afin de permettre au Comité de candidature Paris 2024 d'organiser cesJeux Olympiques dans les meilleures conditions, Egis et Populous devront s'assurer du bon dimensionnement et de la conformité des installations existantes aux besoins d’un événement d’une telle envergure, et de la conception des installations et des structures nouvelles ou temporaires.

Nicolas Jachiet, Président directeur-général d'Egis, a déclaré : « Notre Groupe est fier de participer à cette aventure de candidature olympique avec notre partenaire Populous. C’est avec un grand enthousiasme que nos équipes conseil vont apporter toute leur expertise et leur savoir-faire en management de projet pour que Paris puisse accueillir les Jeux Olympiques de 2024. Egis est un acteur international majeur de la conception des grands équipements sportifs et événementiels depuis de nombreuses années, grâce à la multiplicité de ses compétences et de la transversalité exigée par le processus de conception ».

Parmi ses références emblématiques, les équipes d’Egis ont été mobilisées pour la construction ou la rénovation de la quasi-totalité des stades qui vont accueillir dans 70 jours les matchs de l’UEFA Euro 2016 : le stade Matmut-Atlantique à Bordeaux, l’Allianz Riviera à Nice, le stade Vélodrome à Marseille, le stade de Saint-Etienne, de Lille, etc. ». Hors de France, Egis intervient également sur de nombreux équipements sportifs tels que les stades du 4 juillet et de Baraki, à Alger en Algérie, le stade Olympique d’Istanbul en Turquie, ou encore les stades de Marrakech et de Tanger au Maroc.

Egis s’appuiera sur le savoir-faire de Populous en matière de conception d’événements internationaux emblématiques, déjà impliqué dans la conception de 13 Jeux Olympiques et 7 Paralympiques, dont ceux de Londres 2012, de Rio 2016 et de Sydney 2000, ainsi que la construction de 3 stades olympiques. Populous dispose d’une forte expérience, acquise notamment auprès la ligue nationale de Superbowl (NFL), la coupe du monde de football (FIFA), le cricket, les coupes du monde de rugby ou l’organisation en 2015 des premiers jeux européens à Bakou en Azerbaïdjan. Les missions assurées par Populous auprès des villes hôtes des jeux olympiques couvrent un large spectre : de l’assistance aux dossiers de candidature et à l’élaboration du schéma directeur des principales structures et installations, jusqu'à la conception du stade principal, mais également des structures temporaires nécessaires pour accueillir des Jeux Olympiques modernes.

Ben Vickery, associé principal de Populous, indique : « C'est une opportunité fantastique pour Paris de promouvoir sa dimension internationale et sa tradition sportive. Ce sera pour Populous une étape exaltante, qui témoignera de notre expertise en matière de conception d'événements sportifs, appréciables par des millions de personnes ».

François Clement, associé de Populous, ajoute : « Notre savoir-faire et notre expérience, mobilisés notamment lors de la construction du nouveau stade de l'Olympique Lyonnais à Lyon, vont permettre, à Egis et Populous, d'aider Paris à organiser un événement mémorable en 2024. Nous sommes fiers de travailler avec l'équipe en charge de la candidature de Paris ! ».

© Paris2024/KMSP

 

Pages

Recevez nos communiqués